Menu
Éducation

La méthode heuristique pour enseigner les mathématiques

Après quelques années à tester plusieurs méthodes en mathématiques en lien avec différents manuels, je me suis arrêtée sur celle qu’on appelle de manière raccourcie : méthode MHM. Cela fait deux ans que j’utilise cette « méthode heuristique de mathématiques ». Mr Nicolas Pinel, inspecteur de l’éducation nationale, a sorti la première version de cette méthode en 2018. Partant d’études et de constats établis dans les classes de cycle 2 et cycle 3, il voulait rendre accessibles et concrètes les mathématiques pour les enseignants et leurs élèves.

Comment fonctionne la méthode heuristique ?

Une méthode découpée en 24 modules

Au prime abord, la méthode peut paraître conséquente. En effet 24 modules la composent et l’échéance de l’année scolaire paraît difficile à tenir. Cependant, comme pour toute méthode il faut savoir se l’approprier, en prendre et en laisser. Elle reste néanmoins un super fil conducteur qui plaît énormément à mes élèves. Elle leur fait prendre des automatismes et génère un vrai plaisir pour travailler en mathématiques.

Le déroulement d’une séance en méthode heuristique

Chaque séance se présente de la même manière avec une partie ritualisée qui met en œuvre des exercices collectifs qui se répètent tout au long des séances. J’ai constaté grâce à ces derniers une très nette progression en numération et en écriture des nombres en lettres chez mes CE. Beaucoup de notions sont abordées comme des défis et l’arrivée des nouveaux mini fichiers est toujours une fête. Ils nécessitent de nombreuses photocopies mais lorsqu’on ne peut acquérir les fichiers, ils sont un très bon outil de travail avec des titres accrocheurs « la carte aux trésors, pyramide, le billard… ».

Les bénéfices de la méthode heuristique

Nous sommes nombreux à avoir des difficultés à placer le calcul mental et les problèmes de manière régulière dans nos journées. Grâce à cette méthode, un temps est imparti à ces sous-domaines. Ensuite vient le temps des ateliers. A chaque fois que nous parlons d’ateliers cela me ramène à la maternelle de laquelle l’élémentaire a énormément à s’inspirer.

Une méthode qui favorise l’autonomie des élèves

Les élèves travaillent donc en groupe sur diverses notions. Ces temps permettent à l’enseignant d’être plus présent avec un petit nombre d’élèves. Ainsi, il remédie plus rapidement aux difficultés de certains ou peut avancer plus rapidement sur une notion. Ils pourront tourner sur quatre jours autour des ateliers présentés au travers de fiches mais aussi de jeux issus de la méthode et de découverte de la notion avec l’enseignant.

Mon avis sur la méthode heuristique

Au terme d’une année d’essai de cette méthode, il me semble nécessaire de continuer encore l’expérimentation l’année suivante car on ne se l’approprie vraiment qu’à partir de cette deuxième année. C’est une méthode très riche tant dans son organisation que dans son contenu. Ma prochaine étape pour cette troisième année avec MHM : me fournir encore un peu plus en matériel pour approfondir le travail de manipulation tant nécessaire pour les élèves et dédier un véritable espace aux mathématiques dans ma classe avec tout ce matériel.

Cette méthode peut aussi aider les enfants en difficulté à la maison. Elle fourmille de ressources applicables pour aider les élèves à faire leurs devoirs en mathématiques. Même si l’auteur a édité sa méthode et publié ses ouvrages, elle n’en reste pas moins entièrement disponible en ligne. C’est une vraie mine d’or pour réconcilier les élèves avec les mathématiques.

À découvrir également dans la rubrique Carnets d’école :

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire