Menu
Éveil & apprentissage

Friedrich Fröbel, fondateur des jardins d’enfants

Si l’on vous dit que jeu rime avec apprentissage, vous y croyez ? Avec le cadre formel souvent utilisé à l’école, cela paraît compliqué voire impossible… Mais pourtant, Friedrich Fröbel est l’un des premiers à l’avoir compris et mis en œuvre, notamment avec ses fameux jardins d’enfants. Les adopter, c’est favoriser la motivation et la curiosité chez les enfants dans la découverte de leurs compétences. Alors tant que nous pouvons, privilégions le plaisir d’apprendre grâce à la pédagogie de Friedrich Fröbel.

Les objectifs principaux de la pédagogie de Friedrich Fröbel

Inspirée par la démarche de Johann Heinrich Pestalozzi, pédagogue éducateur et pionnier de l’éducation moderne, la méthode de Fröbel a pour principal objectif de faire participer activement les enfants dans leur propre apprentissage. Grâce au jeu, on favorise leur autonomie et leur indépendance.

La méthode Fröbel s’appuie sur quatre activités principales, liées à un but précis : 

  • les activités de jardinage : pour cultiver le respect et la patience ;
  • la poésie et le chant : pour initier dès le plus jeune âge au sentiment religieux (aujourd’hui, nous parlerions plus volontier de spiritualité ou de sensibilité artistique) ;
  • les jeux de mouvements : pour éveiller le développement corporel et intellectuel ;
  • les dons et les occupations : pour favoriser l’adresse manuelle et le développement des sens.

Comme point clé de cette démarche, on trouve la famille. Elle met en place une éducation appelée “sphérique”, où l’enfant joue dans un cercle protecteur. Rien de tel pour une belle harmonie familiale qui favorise l’épanouissement dès le plus jeune âge !

Le jeu au coeur de sa méthode

Les jeux de l’enfant sont le coeur de la plante qui s’épanouira toute la vie entière.

Friedrich fröBEL

L’ensemble de sa pédagogie repose donc sur le jeu, et c’est cela qui a fait de Fröbel l’initiateur d’une nouvelle ligne de départ sur le grand chemin de l’éducation.

Qui dit jeu dit matériel adapté…

Cette méthode s’accompagne d’un matériel adapté, avec diverses formes géométriques simples et concrètes, appelée “gaben”, autrement dit des dons. Avec un ordre bien précis en fonction du niveau de difficulté, chaque don est présenté comme un cadeau pour l’enfant… de quoi en motiver plus d’un !

On y trouve : 

  1. 6 balles : en laine et colorées, elles servent à de nombreux jeux d’adresse, et demandent de la persévérance, de l’attention et ouvrent également à l’imagination.
  1. Balle, cube et cylindre : en bois et solide, ce don initie aux bases de la géométrie. 
  1. Cube composé de 8 autres cubes : un tout qui se divise en 8, qui permet d’apprendre les combinaisons et les enchaînements.
  1. Cube divisé en 8 briques : avec le même principe que le 3ème don, l’enfant comprend ainsi les différences de volumes.

L’ensemble de ce matériel pédagogique s’appelle Spielgaben, que l’on traduit par “donné pour jouer”, conçu surtout pour les enfants de 3 à 6 ans. Cette activité manuelle permet aux enfants de démarrer leur apprentissage dans différents domaines comme les mathématiques, la logique ou encore la construction. Aujourd’hui, ces dons ont été modernisés et diversifiés, mais reposent toujours sur le même principe. 

Fröbel et Montessori

Dans cette démarche d’éducation moderne, cette pédagogie de Fröbel est étroitement liée avec celle de Maria Montessori, que vous pouvez d’ailleurs découvrir dans plusieurs articles du blog. Si le matériel et l’approche diffèrent en fonction des deux méthodes, l’autonomie et le développement personnel de l’enfant sont au cœur de ces deux dernières. Vous êtes donc totalement libres d’utiliser le matériel de Fröbel pour des activités Montessori en classe ou chez vous.

Les jardins d’enfants comme figure principale

Avant toute chose, pourquoi le nom « jardins d’enfants » ?

Tout simplement car selon Fröbel :

Le jardin, c’est l’école : les enfants sont les plantes dont les institutrices sont les jardinières.

FRIEDRICH FRÖBEL

Une belle métaphore pour définir le système d’éducation moderne.

L’objectif principal

Pour la majorité, Fröbel est connu pour la création des jardins d’enfants, appelés “Kindergarten”. Il a d’ailleurs créé le premier en 1840, après avoir pu développer ses théories pendant ses nombreuses années d’études et d’enseignements. Eh oui, ça ne date pas d’hier.

En les créant, le pédagogue souhaitait créer une structure à la jonction entre l’école et la maison, en favorisant une éducation naturelle, où l’enfant est libre grâce au jeu. En ce lieu, les institutrices ne font pas que transmettre leur savoir, mais elles favorisent surtout l’accompagnement pour développer l’autonomie de chacun. 

Avec cette méthode en plein air, les enfants découvrent un milieu naturel qui éveille leurs cinq sens et qui permet également de réduire leur niveau de stress habituel. La zénitude assurée !

Pourquoi est-ce si bénéfique d’adopter cette pédagogie ?

La pédagogie de Friedrich Fröbel est donc très intéressante à développer pour l’éducation de l’enfant et bénéfique pour son apprentissage. En choisissant le Spielgaben, vous favorisez l’éveil, l’imagination et l’autonomie des enfants. 

Et encore mieux, s’ils sont utilisés au sein d’un jardin d’enfants, les bienfaits montent en flèche : 

  • l’activité physique par les mouvements libres ;
  • le développement des sens par le contact avec la nature ;
  • la sociabilité et la socialisation ;
  • l’apprentissage moderne.

En bref

La pédagogie de Fröbel, une pédagogie voisine de celle de Montessori, prouve une nouvelle fois l’importance de laisser l’enfant en autonomie, à explorer la nature ou développer sa logique, et ce, pour un apprentissage garanti !

À lire sur notre blog

Pour aller plus loin

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire