Menu
Éveil & apprentissage

Comment bébé développe son super-pouvoir sensoriel pendant la période sensible du raffinement des sens de Montessori ?

Lors de précédents articles sur les périodes sensibles définies par Maria Montessori, nous évoquions ces phases (ici, celle du raffinement des sens) lors desquelles l’enfant est naturellement porté à explorer le monde qui l’entoure et à en tirer de nouvelles compétences. Tout l’intérêt de ces périodes est que le petit d’homme va utiliser sa propre curiosité comme moteur de ses apprentissages : c’est le principe de l’esprit absorbant. En faisant cela, Bébé gagne en autonomie tout en cultivant une estime de soi que nous appelons de nos souhaits.

Quelles sont les périodes sensibles définies dans la pédagogie Montessori ?

Comment accompagner le développement de son enfant avec les périodes sensibles Montessori ?

Maria Montessori détermine six périodes sensibles ayant cours lors des six premières années de vie de l’enfant :

La période sensible du raffinement des sens en question

Cette période est relativement longue dans la jeune vie de l’enfant. Elle revêt ce moment de grâce où tous les sens sont en éveil et où la curiosité de l’enfant le pousse naturellement vers l’exploration de sa sensorialité.

5 sens vous disiez ?

Les sens sont l’ensemble de nos facultés à nous rapporter au monde extérieur et intérieur.

Traditionnellement, nous parlons de nos 5 sens : l’ouïe, l’odorat, le toucher, la vue et le goût. Cependant, nous jouissons de bien d’autres sens comme par exemple l’équilibrioception, celui de l’équilibre, ou encore la nociception qui nous permet de ressentir la douleur et d’en avertir notre cerveau afin qu’il prenne les bonnes mesures. La proprioception est également un sens essentiel pour nous mouvoir dans l’espace car il nous permet de localiser chaque partie de notre corps sans avoir à la regarder. Quelqu’un dont la proprioception est correcte sera capable de joindre ses index les yeux fermés ou de se gratter un orteil dans le noir. La thermoception va pour sa part nous permettre de ne pas laisser nos genoux trop près d’une vive source de chaleur en nous indiquant les températures.

La cognition incarnée

Nolwenn Guedin, Docteure en développement cognitif de l’enfant et enseignante, rappelle que l’activité du corps et le développement de l’intelligence sont liés. Ainsi, l’intelligence, les comportements, les compétences, la gestion des émotions se construisent grâce à nos expériences sensori-motrices. Le présupposé du courant scientifique de la cognition incarnée est que l’intelligence ne siège donc pas dans le cerveau mais dans le corps dans son entièreté.

Comment développer ses super-pouvoirs des sens de Bébé ?

L’observation de la nature

Sortir reste, et de loin, un des meilleurs moyens de mettre tous ses sens en éveil. Le soleil réchauffe le bout du nez, le vent vient caresser le cou, le bruissement des arbre affûte l’ouïe, le pétrichor fait friser les neurones du nez, les baies comestibles émeuvent les papilles tandis que les multiples formes et couleurs alentours réjouissent l’œil. Explorer la nature est une chance à offrir aux enfants.

Le jardinage et l’élevage

Si le pédagogue Friedrich Fröbel conseillait à ses premiers hôtes des jardins d’enfants d’élever des chèvres et de les traire pour pouvoir faire, entre autres, l’expérience du lait encore chaud, il n’est pas toujours possible de garder chez soi un troupeau. Vous pouvez cependant donner à votre enfant la responsabilité d’un carré de potager, d’une plante verte, ou de nourrir le poisson rouge.

Un petit câlin Bébé ?

Serait-il nécessaire de seriner que les câlins sont une activité de la plus haute importance ? Bien sûr, vous ne pouvez vous adonner à cette occupation toute la journée. Souvenez-vous seulement qu’il est important de donner à votre enfant un attachement sécure et un contact physique tendre pour lui permettre d’écouter ses sens.

Des jeux sensoriels

Vous pouvez inciter votre enfant à se concentrer sur certains de ses sens en disposant par exemple des paires d’objets aux textures variées dans un sac et sur un plateau. L’enfant  plonge sa main dans le sac ou une boîte à objets pour retrouver le jumeau caché de l’objet disposé devant lui. Sa texture et sa forme seront les indices.

Vous pouvez également disposer de verres d’eau froide à plus ou moins tiède et laisser l’enfant expérimenter les différentes températures.

Les lettres et chiffres rugueux sont également très agréables pour affiner son toucher.

Organisez un loto des odeurs dans vos placards. La cuisine recèle de curiosités olfactives qui ne laisseront pas de marbre le petit d’homme. La cannelle, le cacao, les céréales du petit déjeuner, le poivre qui pique le nez, l’ail puissant, le café intriguant… N’hésitez pas à proposer un loto gustatif en prenant soin de lui proposer des goûts suffisamment subtils pour ne pas trop affoler son sens.

Proposez un jeu de paires de couleurs à assembler ou classifier. Vous pouvez faire de même avec des paires de formes simples dessinées sur une fiche ou même avec des objets à classer en fonction de leur taille. Il développera une sensibilité visuelle forte.

Pour son ouïe, il vous est possible d’instituer un rituel d’écoute (en plein-air de préférence) où après être restés dans le silence quelques secondes à quelques minutes, vous décrirez les sons entendus : un rouge-gorge, le grésillement du poteau électrique, un moteur de voiture, le vent, un grincement d’arbre, etc.

En bref

Les sens sont un incroyable outil pour encourager le développement de l’intelligence de l’enfant. Faites-lui confiance et prenez le temps de partir à l’aventure avec votre tout-petit, il va vous épater !

Dites-nous en plus sur vous

Quels sont les sens qui vous semblent les plus drôles à développer ? Quels super-pouvoirs de votre tout-petit vous émerveillent le plus ?

La sélection Wesco de jeux et jouets pour l'éveil sensoriel des bébés

À lire sur notre blog

Pour aller plus loin

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire