Menu
Éveil & apprentissage

Comment encourager les progrès en motricité fine de bébé avec la période sensible des petits objets ?

Lors de précédents articles sur les périodes sensibles définies par Maria Montessori, nous évoquions cette période des petits objets. Mais quel drôle de nom ! Il revêt cet intérêt tout particulier que traverse votre padawan autour de ses 2 ans pour la découverte d’objets lui permettant d’exercer sa motricité fine. Si cette période s’explique difficilement, elle n’en demeure pas moins un formidable moteur de découvertes pour le bébé.

On revoit les bases

Comment accompagner le développement de son enfant avec les périodes sensibles Montessori ?

Maria Montessori détermine ainsi, au cours des six premières années de vie de l’enfant, six périodes sensibles :

Période sensible vous disiez ?

Alors que votre bébé était sage et qu’il se contentait simplement de ses jeux, voilà qu’il s’esbaudit devant chaque micro bout de merveille possible. Enfer et damnation !
Dans la rue vous aimeriez pouvoir avancer à une vitesse de croisière acceptable, les bras chargés de sacs, slalomant entre les poteaux et prenant en compte la taille des jambes de votre angelot, mais voilà que, gisant sur le trottoir, un gland, un gravier, une plume (ou pire encore !) et tout s’arrête. Votre trublion découvre un trésor et ne peut plus s’en détacher.
Sa sensibilité est telle qu’il est tout simplement hors de question pour lui de laisser ce trésor échoué au sol. Que faire ? Accepter qu’il touche à tout ? Remplir vos poches de tous les immondices du quotidien ? Peut-être existe-t-il d’autres solutions…

Comment proposer des jeux de motricité fine pour combler son attirance pour les petits objets ?

La taille compte

D’une part, les objets trouvés au sol sont souvent peu ragoûtants, d’autre part, leur taille est souvent en dessous des fameux 35 mm minimum qui garantissent la sécurité de votre enfant. Effectivement, avant 3 ans, aucun objet de taille inférieure à 35 mm ne doit être laissé entre les mains d’un enfant sans une surveillance des plus vigilantes.

Le tiroir magique

Si vous en avez la possibilité, vous pouvez laisser à la portée de votre bébé un tiroir de cuisine dans lequel vous disposerez tout un tas de trésors avec lesquels il pourra jouer librement :

  • cuillères en bois à mordiller ;
  • petites cuillères à faire tinter ;
  • rouleau à pâtisserie pour rouler au sol ;
  • dévidoir de scotch ;
  • morceaux de papiers à déchirer ;
  • objets aux textures variées ;
  • et autres merveilles de votre cru à manipuler.

La sortie où tout est permis

Le meilleur moyen de donner libre cours à sa passion est encore de flâner dans des lieux où le ramassage de petits objets divers et variés est autorisé. Par conséquent, sortez dans les Eldorado des petits objets : en forêt ou sur la plage ! Votre trublion y trouvera quantité de fantastiques trésors qu’il pourra ramasser, observer et collectionner. En plus d’assouvir sa frénésie, il bénéficiera des bienfaits du plein-air et vous pourrez tout autant lui proposer des activités si le cœur vous en dit.

NB : ces sorties où il est possible de tout ramasser contrebalancent plus facilement la frustration de ne pas pouvoir ramasser d’objets sur les trottoirs citadins. Pour lui expliquer, n’hésitez pas à faire entrer le jeu d’imitation en reproduisant les scènes avec ses poupons, doudous et petites figurines.

Parlez-en à votre enfant

Chacune de ses découvertes est l’occasion d’apprentissages :

  • décrivez ensemble l’objet, sa forme, sa taille, son poids, sa texture, sa couleur, etc. ;
  • abordez les sciences et vie de la terre de façon informelle : la pomme de pin est le fruit de l’arbre, il contient ses graines qui donneront à leur tour de nouveaux arbres ou qui nourriront les animaux de la forêt. Et si nous cherchions un bébé arbrisseau maintenant ?

Ainsi, ses découvertes font sens.

En bref

Trouvez les bons objets et les bons lieux pour laisser votre enfant explorer sa nouvelle frénésie de petits objets. Il va gagner en motricité fine, en coordination œil-mains et en connaissance du monde qui l’entoure. Ainsi, vous continuez à tisser avec lui un lien d’attachement empreint de confiance et de bienveillance.

Dites-nous en plus sur vous

Quels sont les objets qui chez votre petit suscitent le plus d’intérêt ? Avez-vous d’autres idées de jeux pour combler ce besoin de manipuler de petits objets ?

À lire sur notre blog

Pour aller plus loin

Lisez l’article d’apprendre à éduquer sur les périodes sensibles

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.