Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansComment encourager le développement de la motricité fine chez Bébé ?

Comment encourager le développement de la motricité fine chez Bébé ?

Qu’est-ce que la motricité fine ?

L’habileté manuelle est notre capacité à utiliser des outils de nos petites mains.

Nous autres humains pouvons nous réjouir d’être équipés d’un formidable outil dès la naissance : la main. La bipédie, le développement de notre cerveau et les modifications de l’organe-main en font un outils d’une richesse incroyable.

Aujourd’hui, nous nous en servons presque en continu sans trop y réfléchir mais cette utilisation est le fruit d’un apprentissage de longue haleine aussi bien dans l’Histoire que dans la vie de chacun.

Ainsi, depuis le grasping (ou réflexe archaïque d’agrippement), Bébé acquiert au fur et à mesure la capacité à attraper volontairement les objets qui l’entourent. Au début, il se servira de sa paume, puis de ses doigts et enfin de son pouce.

Vers 9 mois, la psychomotricienne Lucie Meunier, nous explique que la vision centrale se met en place et Bébé va ainsi pouvoir développer une prise efficace entre son pouce et son index. Grâce à cette pince, les jeux de motricité fine vont pouvoir commencer !

Pourquoi et comment l’encourager ?

Le mouvement précède le geste. 

Cette formidable pince est notamment le prémice de ses futures habiletés à l’écriture. Il n’est pas encore question d’attendre de Bébé qu’il maîtrise chacun de ses gestes à la perfection.

L’idée est bien de laisser le temps à l’enfant d’explorer toutes les possibilités de ses petites mains. Tout son corps se mobilise pour apprendre à se maîtriser. L’épaule, le bras, le poignet puis les doigts gagnent doucement en précision. Les tâtonnements sont une étape de découverte indispensable. Ne brûlez pas les étapes, cela pourrait être contre-productif.

Le jeu à l’origine des apprentissages

Lorsque l’enfant touche, manipule, porte à la bouche des objets, il découvre les formes, les couleurs, les textures. Ces informations sont traitées par son cerveau et l'entraînent à analyser des données complexes : lisse, dur, lourd, moelleux, etc. Bébé apprend à connaître et reconnaître son environnement.

Un peu de tendresse dans ce monde…

Pour s’éveiller au monde, Bébé a besoin d’un lien d’attachement fort. Avant de parler d’objets permettant de stimuler sa motricité fine, il faut savoir que le lien que la ou les figures d’attachement auront tissé avec l’enfant est le préalable à tout bon développement. Prenez votre tout-petit dans vos bras, respirez doucement et laissez-lui le temps de s’intéresser au monde qui l’entoure depuis ce cocon protecteur et rassurant. Du haut de cette citadelle, il va doucement découvrir de ses cinq sens les sons, les objets, les personnes, etc. qui l’entourent.

Et en pratique, comment on joue avec ses doigts quand on a moins d’un an ?

Afin de libérer sa créativité, il est essentiel de bien installer Bébé. Il doit être dans une position qu’il maîtrise seul et dans laquelle il est et se sent en sécurité. La posture au sol est de loin la plus recommandable pour un tout-petit. Ainsi, il n’a pas à mobiliser son attention sur sa posture et peut se concentrer pleinement sur son jeu.

Jeux de main, jeux de doigts

Les objets du quotidien sont d’un grand intérêt pour Bébé. Non seulement ils ont des formes étranges, produisent des sons mais surtout, ils passent beaucoup de temps entre vos mains ! Ainsi, deux cuillères en bois permettront à votre enfant d’exercer sa coordination œil-main lorsqu’il essaye de les taper l’une contre l’autre. Les comptines associés aux mouvements de doigts permettent de créer une structure à l’intérieure de laquelle l’enfant anticipera de plus en plus chaque mouvement en suivant la chanson.

Jeux de construction

Les cubes vont commencer à susciter un grand intérêt pour votre petit d’homme. Bien que la notion de construction soit encore balbutiante, prendre et lâcher volontairement les objets et maîtriser ces actions devient une véritable source de plaisir.

Jeux et livres tactiles

Formes, consistances, températures sont autant d’expériences indispensables pour le développement de Bébé. Le quotidien vous offre une multitude de textures à expérimenter : le rugueux d’une écorce d’arbre, le velouté d’une pêche, la trame d’un tissu, le lisse et froid du métal, le duveteux de son doudou, etc. Les livres tactiles en tissu et jeux tactiles sont excellents pour cela. N’hésitez pas à répéter les séances de découvertes tactiles à volonté.

Pour aller plus loin sur notre blog :

Sources :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
Comment choisir son tapis d’éveil ?

Bébé est là et vous avez envie de lui offrir son premier petit nid d’éveil grâce à un tapis. Seulement, à partir de quel âge mettre bébé sur un tapis d'éveil ? Et surtout, quel tapis choisir ? Il en existe de toutes les formes, toutes les tailles, toutes les couleurs… Difficile de se repérer et de choisir le bon tapis d’éveil, adapté à votre tout petit et à ses besoins.

On vous donne ici quelques repères et conseils pour vous guider dans votre choix.

À quoi sert un tapis d’éveil ? 

Lorsque l’on aménage les lieux de vie pour l’enfant, il est important de bien distinguer les différents espaces ; notamment l’espace jeu de l’espace nuit lorsque cela est possible. Choisir un tapis d’éveil, c’est investir dans un coin éveil pour développer les capacités motrices et cognitives de bébé. Il va permettre de stimuler différents sens : la vue, le toucher, parfois aussi l’ouïe et le goût lorsque l’enfant mettra les éléments dans sa bouche.

Quelles sont les recommandations pour choisir le tapis d’éveil de bébé ? 

  • Privilégiez un tapis modulable et évolutif : le mieux est de pouvoir ajouter ou supprimer les éléments sur votre tapis et votre portique. L’enfant prendra toujours plaisir à jouer et à s'émerveiller avec de nouveaux jouets.
  • Les textures doivent être variées pour favoriser l’éveil et la découverte.
  • Privilégiez les couleurs vives et flashy. Bébé les voit davantage.
  • N’hésitez pas à ajouter un miroir fixé au mur, ou quelques objets adaptés à bébé où il pourra observer son reflet et son environnement.
  • Avoir un portique bébé au-dessus de son tapis n’est pas forcément indispensable. Mais si vous en souhaitez tout de même un, le plus bénéfique est d’avoir des éléments modulables qui peuvent être changés à tout moment.
  • Faites attention aux normes lorsque vous choisissez votre tapis d’éveil : norme NF EN 71-1,2 et 3, non feu M2…

Comment utiliser le tapis d’éveil selon l’âge de l’enfant ? 

Il est recommandé de ne pas mettre bébé sur un tapis d’éveil avant ses 2 mois. Avant cet âge, préférez vos bras qui seront bien plus adaptés et plus chaleureux pour votre tout petit.

Voici quelques conseils d’utilisation :

Rouler, naviguer, toucher… Quels sont les différents tapis pour les tout-petits ? 

Tapis d’éveil 

Découvrez nos tapis d’éveil grand confort qui s’adaptent à l’évolution de l’enfant. Version couchée pour le tapis basic, semi assise et maintenue pour le tapis évolutif, assise pour le coussin d’éveil.

Avec ses formes amusantes et textures diverses très douces, ces tapis d’éveil amuseront bébé dès la naissance. Les multiples activités : bruissements, hochets, miroirs, peluches musicales, vibrations… favoriseront son développement sensoriel. Tous les éléments suspendus peuvent s’attraper !

Tapis de motricité bébé 

Légers, moelleux et souples, retrouvez des tapis premier âge faciles d’utilisation et d’entretien (cuirette italienne nettoyable en un coup d’éponge).

Tapis d’activités

Assis, couchés ou à quatre pattes, les plus petits exploreront avec bonheur ces amusants tapis colorés. Grâce à leurs multiples textures, les tapis d’activités offrent des simulations riches sur le plan sensoriel et participent à la découverte de la relation de cause à effet, indispensable au développement des tout petits.

Tapis d’activité 3D

Tout en relief, la gamme de tapis en 3 dimensions est ultra douce et confortable. Chaque modèle est agrémenté d’éléments souples indépendants qui viennent ajouter un intérêt ludique.

Les petits compléments

Les portiques d’éveil : modulables pour s’adapter aux besoins de l’enfant.

Les hochets d’activité : pour ajouter et enlever des éléments du portique d’éveil. Ou même pour accrocher dans la voiture, sur un parc...

Les doudous : des éléments indispensables à la motricité libre de bébé. À disposer sur le tapis, pour être attrapé, lancé, mordu…

Les miroirs : pour observer son reflet et ses sourires.

Les livres d’activités : pour découvrir des pages texturées, pleines de couleurs...

N’oubliez pas, ne jamais laisser un petit seul et sans surveillance sur un tapis d’éveil ! 

À lire aussi sur notre blog 

Le choix du lit à partir de 2 ans 

Comment s’initier à la motricité libre ? 

Comment favoriser l’éveil de bébé en aménageant un Nido Montessori ? 

Sources 

Vidéo : Aménager un coin d’éveil 

Comment bien utiliser le tapis d’éveil ?

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :