Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansEnfant 3-12 ansLe développement de la motricité fine

Le développement de la motricité fine

Tous les enfants sont doués de grandes capacités.
Tous les enfants sont doués de grandes capacités, souvent insoupçonnées que nous allons encourager en aménageant un espace, et mettant à leur disposition du matériel de qualité, pour leur permettre de les révéler.

Le corps est le terrain d’exploration privilégié du tout petit, il continuera à être digne d’intérêt toute la vie… La motricité fine nécessite du calme et de la concentration, elle permet d’affiner le geste pour appréhender le dessin, la 3D, le positionnement dans l’espace, l’écriture. La dimension ludique invite à la répétition, source de perfectionnement.
La préhension et la manipulation correspondent à un premier niveau de motricité fine, le second est lié à son utilisation fonctionnelle. Le bébé devient conscient de ses mouvements volontaires des mains et des doigts qui vont, pas à pas, savoir tracer, tourner, assembler, actionner des objets et reproduire des formes écrites.

Le développement de la motricité fine facilite la compréhension du monde par l’enfant.

Par exemple, lorsqu’un bébé tend la main pour prendre un cube sensoriel, il l’observe, le manipule, le fait tourner, le presse, l’agite, le goûte, le secoue, lui parle, le laisse tomber ; autant d’occasions de développer des habiletés visuelles, auditives et verbales. Avec l’acquisition des habiletés motrices, les possibilités d’exploration et de manipulation de l’environnement se développent à chaque instant. Le bébé a une personnalité unique qui se développera à son propre rythme. La méthode canadienne : « réconforter, jouer, enseigner », nous permet de doucement stimuler les enfants qui nous semblent manifester peu d’intérêt.

Quelques repères

Vers 10 mois/1 an

L’enfant fera par exemple passer un objet d’une main à l’autre ; frappera des objets contre un support et suivra du regard un objet en mouvement, ses mouvements sont volontaires. En jouant, il apprend petit à petit à contrôler des éléments de son environnement.

Vers 18 mois/2 ans

L’enfant apprend à emboîter ; il enlève seul son pantalon s’il est descendu et tente de se déshabiller ; il empile 5 cubes ; il boit dans une tasse en la soulevant et en la remettant sur la table.

Vers 3 à 4 ans

L’enfant construit une tour de 10 blocs ; il manipule des ciseaux et découpe des formes simples comme une ligne, il tient un crayon entre le pouce et l’index comme le fait un adulte ; il visse et dévisse correctement, il dessine des maisons et des personnages avec 2 ou à 4 membres attachés à la tête et sans nécessairement de corps ; tourne les pages d’un livre, une à la fois, boutonne et déboutonne de gros boutons.

Dans les prochains mois, il commencera à se verser à boire à partir d’un pichet peu rempli ; mettre ses chaussures, sans attacher ses lacets ; s’habiller et se déshabiller peu à peu sans aide ; se laver avec l’aide d’un adulte.

Vers 6 à 7 ans

L’enfant fait des dessins plus précis et avec plus de détails, comme sur les personnages : traits du visage mieux définis, détails d’habillement, il colorie sans dépasser les lignes de contour ; il peut découper des formes précises ; il peut attacher ses lacets, est capable de reproduire toutes les lettres et chiffres, en minuscule et majuscule (un adulte peut observer si l’enfant est gaucher ou droitier), il attache ses lacets, il peut reproduire une scène réaliste en dessin, autant dans les détails que dans les proportions.

Vers 8 ans

Il commence à dessiner des personnages de profil.
Peu à peu, il commence à apprendre l’écriture cursive qu’il ne maîtrisera que vers 8 ans ; il va être capable d’utiliser de nouveaux objets, comme l’agrafeuse, le marteau ou les aiguilles à coudre ou à tricoter et va commencer à pouvoir jongler avec des objets (vers 7 ans et demi ou 8 ans).

Comment l’aider à progresser?

Chaque enfant est unique et se développe à son propre rythme. Vous pouvez favoriser le développement de sa motricité fine dans votre quotidien par ces gestes simples : le laisser préparer le matériel à la crèche comme à l’école : apporter les ingrédients d’un atelier, les mélanger (pâte à sel, pâte à modeler à colorier par ex.), et ranger précisément le matériel. Pendant l’atelier, il est important que l’enfant soit acteur et donne ses idées, d’utiliser des matériaux insolites et originaux à manipuler et utiliser de manière créative.
Plus les mains sont petites, plus les supports doivent être grands (feuille de papier, pièce de puzzle, boutons et pressions, perles, etc.) car son geste est peu précis.
L’essentiel, à chaque stade, est d’encourager ses efforts et de l’accompagner dans ses progrès, proposez-lui votre aide s’il la souhaite. Vous soutiendrez sa dextérité si vous lui proposez des jouets support de motricité. C’est avec le plaisir éprouvé que l’enfant progressera dans les meilleures conditions.


Fondatrice
d’Ensemble pour l'Éducation
Tous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :