Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilEnfant 3-12 ansOn ne vous raconte pas d’histoires

On ne vous raconte pas d’histoires

Les contes ont ce petit quelque chose de magique, celui de nous transporter dans ces pays extraordinaires, loin de toute rationalité. Pourtant, nombre d’histoires sont aussi proches de la réalité qu’un roman historique, et nous rappellent que certaines valeurs comme la sincérité, le courage ou la générosité permettent au protagoniste de gagner la bataille, si ce n’est la guerre !

Alors, pourquoi est-il si important de raconter et lire des contes à son enfant, et quels apports pour son développement ? Aidés de notre fée Wesco, nous nous sommes glissés entre les pages de ces livres, avons sautillé entre les lignes et décortiqué les mots pour mieux les comprendre.

Les contes délivrent un message universel

Que ce soit dans l’écriture ou dans le jeu, notre imaginaire prend appui sur la réalité et ses péripéties pour se développer, tel Jack et le haricot magique : une petite graine et ZOU le haricot grandit comme par magie.

En s’inspirant de la réalité, et “tout en divertissant l'enfant, le conte l'éclaire sur lui-même et favorise le développement de sa personnalité”, nous rappelle Bruno Bettelheim, pédagogue et psychologue américain (auteur de Psychanalyse des contes de fées). En effet, dès le plus jeune âge l’enfant éprouve des angoisses et des peurs (confiance, abandon, jalousie, etc.), des émotions qu’il ne sait pas encore maîtriser (la colère ou la joie), ni même verbaliser. À travers ces contes, il s’identifie au jeune héros, petit bonhomme haut comme trois pommes qui vit d’incroyables aventures et doit parfois s’affirmer face à plus grand que lui. À la fin, quels que soient les incidents rencontrés, notre héros en ressort grandi, aimé et respecté. Il a réussi à force de courage et de volonté.

“Les contes de fées sont plus que réels ; non pas car ils apprennent aux enfants que les dragons existent mais parce qu’ils leur apprennent que l’on peut vaincre les dragons.”

-Gilbert Keith Chesterton-

Les contes nous enseignent aussi ce que sont les valeurs, ce qu’elles nous apportent. Ils enseignent à pti’loup à identifier le bien du mal. Les personnages malveillants sont généralement vêtus de couleurs sombres et nuisent à ceux qui les entourent, tandis que les personnages bienveillants arborent des tenues claires et colorées, affichent un magnifique sourire et sont entourés par leurs joyeux amis Nif-Nif, Naf-Naf et Nouf-Nouf. Ainsi, l’enfant identifie clairement les typologies de personnages.

Lire des histoires contribue au développement des capacités cognitives des enfants (et entretient celles des adultes !)

Développer ses capacités d’écoute et de concentration :

Blotti entre papa et maman, petit loup se sent en sécurité. Il savoure ce moment de partage et de complicité. Aucun danger à l’horizon, chouchou peut se plonger pleinement dans son histoire et donner libre cours à son imagination. Ces petits instants au calme, loin de toutes distractions développent l’écoute et la concentration. En jouant sur les intonations, sur votre voix, ou en faisant des grimaces vous captez l’attention et attisez la curiosité de l’enfant.

Petit à petit Chouchou va interagir avec son héros, l’interpeller ou l’avertir du danger. Il l’incarne et fait sienne l’histoire. Même si certains mots lui sont encore inconnus, leur récurrence et vos mimiques permettront  d’affiner sa compréhension du conte.

Favoriser l’apprentissage de la lecture et de l’écriture :

Écouter des histoires, c’est aussi découvrir de nouveaux mots. Enrichir son vocabulaire permet de stimuler l’apprentissage de l’écriture et de la lecture.

En effet, tous les sens sont en éveil. L’ouïe permet de capter la phonétique et la vue son apparence. Par exemple [PH] se prononce F. Le toucher de son côté permet de donner un sens et de matérialiser ces nouveaux mots. Tous ces apports sensoriels alimentent le cerveau de souvenirs. Ainsi, les connexions vue/ouie sont préalablement établies et permettent une meilleure compréhension du sens des mots au moment de la lecture ou de l’écriture.

En attendant ces premiers apprentissages, le livre sera très certainement mordillé avant d'être véritablement lu par Chouchou, c’est un bon début pour qu’il devienne un support incontournable de son quotidien. Le livre, support des contes, devient ainsi une forme de doudou pour l’enfant. Lui montrer l’attention, voir l’amour, que vous portez à la lecture permettra à l’enfant, de lui-même, s’intéresser au monde des lettres.

L'histoire continue sur le site Wesco avec notre belle sélection de livres et contes pour enfant... quelle sera l'histoire de ce soir ?

FIN

Sources :

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
Comment choisir son tapis d’éveil ?

Bébé est là et vous avez envie de lui offrir son premier petit nid d’éveil grâce à un tapis. Seulement, à partir de quel âge mettre bébé sur un tapis d'éveil ? Et surtout, quel tapis choisir ? Il en existe de toutes les formes, toutes les tailles, toutes les couleurs… Difficile de se repérer et de choisir le bon tapis d’éveil, adapté à votre tout petit et à ses besoins.

On vous donne ici quelques repères et conseils pour vous guider dans votre choix.

À quoi sert un tapis d’éveil ? 

Lorsque l’on aménage les lieux de vie pour l’enfant, il est important de bien distinguer les différents espaces ; notamment l’espace jeu de l’espace nuit lorsque cela est possible. Choisir un tapis d’éveil, c’est investir dans un coin éveil pour développer les capacités motrices et cognitives de bébé. Il va permettre de stimuler différents sens : la vue, le toucher, parfois aussi l’ouïe et le goût lorsque l’enfant mettra les éléments dans sa bouche.

Quelles sont les recommandations pour choisir le tapis d’éveil de bébé ? 

  • Privilégiez un tapis modulable et évolutif : le mieux est de pouvoir ajouter ou supprimer les éléments sur votre tapis et votre portique. L’enfant prendra toujours plaisir à jouer et à s'émerveiller avec de nouveaux jouets.
  • Les textures doivent être variées pour favoriser l’éveil et la découverte.
  • Privilégiez les couleurs vives et flashy. Bébé les voit davantage.
  • N’hésitez pas à ajouter un miroir fixé au mur, ou quelques objets adaptés à bébé où il pourra observer son reflet et son environnement.
  • Avoir un portique bébé au-dessus de son tapis n’est pas forcément indispensable. Mais si vous en souhaitez tout de même un, le plus bénéfique est d’avoir des éléments modulables qui peuvent être changés à tout moment.
  • Faites attention aux normes lorsque vous choisissez votre tapis d’éveil : norme NF EN 71-1,2 et 3, non feu M2…

Comment utiliser le tapis d’éveil selon l’âge de l’enfant ? 

Il est recommandé de ne pas mettre bébé sur un tapis d’éveil avant ses 2 mois. Avant cet âge, préférez vos bras qui seront bien plus adaptés et plus chaleureux pour votre tout petit.

Voici quelques conseils d’utilisation :

Rouler, naviguer, toucher… Quels sont les différents tapis pour les tout-petits ? 

Tapis d’éveil 

Découvrez nos tapis d’éveil grand confort qui s’adaptent à l’évolution de l’enfant. Version couchée pour le tapis basic, semi assise et maintenue pour le tapis évolutif, assise pour le coussin d’éveil.

Avec ses formes amusantes et textures diverses très douces, ces tapis d’éveil amuseront bébé dès la naissance. Les multiples activités : bruissements, hochets, miroirs, peluches musicales, vibrations… favoriseront son développement sensoriel. Tous les éléments suspendus peuvent s’attraper !

Tapis de motricité bébé 

Légers, moelleux et souples, retrouvez des tapis premier âge faciles d’utilisation et d’entretien (cuirette italienne nettoyable en un coup d’éponge).

Tapis d’activités

Assis, couchés ou à quatre pattes, les plus petits exploreront avec bonheur ces amusants tapis colorés. Grâce à leurs multiples textures, les tapis d’activités offrent des simulations riches sur le plan sensoriel et participent à la découverte de la relation de cause à effet, indispensable au développement des tout petits.

Tapis d’activité 3D

Tout en relief, la gamme de tapis en 3 dimensions est ultra douce et confortable. Chaque modèle est agrémenté d’éléments souples indépendants qui viennent ajouter un intérêt ludique.

Les petits compléments

Les portiques d’éveil : modulables pour s’adapter aux besoins de l’enfant.

Les hochets d’activité : pour ajouter et enlever des éléments du portique d’éveil. Ou même pour accrocher dans la voiture, sur un parc...

Les doudous : des éléments indispensables à la motricité libre de bébé. À disposer sur le tapis, pour être attrapé, lancé, mordu…

Les miroirs : pour observer son reflet et ses sourires.

Les livres d’activités : pour découvrir des pages texturées, pleines de couleurs...

N’oubliez pas, ne jamais laisser un petit seul et sans surveillance sur un tapis d’éveil ! 

À lire aussi sur notre blog 

Le choix du lit à partir de 2 ans 

Comment s’initier à la motricité libre ? 

Comment favoriser l’éveil de bébé en aménageant un Nido Montessori ? 

Sources 

Vidéo : Aménager un coin d’éveil 

Comment bien utiliser le tapis d’éveil ?

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :