Menu
Éducation

Le temps calme à l’école primaire

Depuis de nombreuses années, nous avons appris à repérer les plages horaires les plus propices au travail pour nos élèves. De la même manière, nous savons reconnaître les moments durant lesquels leur attention est la moins soutenue. C’est durant l’un de ces temps, que je préconise le temps calme.

C’est quoi le temps calme ?

Nous avons pour habitude de dire à nos propres enfants lorsqu’ils grandissent : « Bon, tu ne fais pas de sieste mais vas faire un temps calme dans ta chambre ! » Derrière ce temps se cache un moment de détente associée à la lecture, au dessin, au jeu calme, à l’ennui… L’enfant se retrouve seul et ce temps me paraît essentiel pour qu’il sache se reposer sans distraction extérieure.

Le temps calme à l’école primaire

A l’école, ce temps est sensiblement le même à la différence que le groupe reste entier en classe. La plage concernée est celle d’après le déjeuner durant 20 à 30 minutes. Je réalise trois groupes dans ma classe qui auront accès à un temps calme différent sur 3 jours de la semaine (lundi-mardi et vendredi). Le jeudi, il n’est pas possible de le faire car mes élèves ont éducation physique et sportive et cela nécessite un peu de marche pour se rendre à la salle de sport.

Quelles activités proposer lors du temps calme ?

Les trois majeurs du temps calme sont : lecture obligatoire, dessins/informatique, jeux de logique.

Un brin de lecture

Il est très intéressant de se baliser un temps de lecture obligatoire dans la semaine. Il permet aux élèves de prendre connaissance des livres dans la bibliothèque et/ou de poursuivre une lecture d’un livre provenant de la maison. C’est un entraînement à la lecture silencieuse qui permet de nourrir des habitudes de lecture et de développer un réel plaisir dans cette activité. Mes élèves disposent de casques anti-bruit afin de se mettre dans leur bulle et de se plonger dans l’histoire.

L’usage du numérique à bon escient

Un groupe d’élèves peut également sous forme de roulement avoir accès aux ordinateurs de la classe. J’ai une petite réserve de CD-ROM « Mobiclic » qui, malgré leur date de parution, sont toujours d’actualité. Ils ont pour avantage de varier des activités informatiques : tests, découverte du monde à travers des reportages, les élèves peuvent créer leurs jeux informatiques… et cela ne nécessite pas de connexion internet.

Laisser libre court à son imagination

Les autres élèves peuvent, sur ce moment, terminer des activités s’ ils le souhaitent ou réaliser des créations d’histoires, des dessins, des coloriages de type mandala… Il y a un vrai besoin chez certains de nos élèves de se laisser aller à leur imagination par le dessin ou l’écrit et cela n’est pas réservé aux classes de maternelles.

Jeux de logique pour s’entraîner en toute autonomie

Enfin, le dernier atelier concerne des jeux de logique. Les jeux « Smart Games » sont tout à fait appropriés pour ce temps. Les élèves sont en autonomie avec des niveaux graduels de difficultés. Ils peuvent grâce à la correction présente en fin de livret, tout faire en autonomie. Ils font travailler leur réflexion, leur logique et d’autres compétences transversales telles que la ténacité, le rebond face à la difficulté ou à l’erreur.

Mes autres idées pour aménager un temps calme dans la classe

Il sera utile de mettre au point un tableau avec les différentes activités et de placer les étiquettes des élèves selon leur choix. De cette manière, chacun pourra aborder les différents jeux proposés. S’il n’y a pas assez de jeux de logique, des puzzles peuvent compléter cet atelier.
En fin de période notamment, ce temps est aussi utilisé par mes élèves pour se reposer tête dans leurs bras, sur leur bureau. Certains s’ennuient, certains s’endorment.

 

Un temps bénéfique pour la poursuite des apprentissages

En effet, le temps de la digestion est  tout à fait approprié pour accéder à un moment plus détendu. Il est très apprécié en classe et les élèves comprennent vite son organisation. Nous nous apercevons souvent que ces pauses qui n’ont pas de contraintes temporelles (les enfants peuvent revenir à leur activité la semaine suivante) permettent de se remettre au travail de manière active plus facilement pour le reste de la journée.

 

À découvrir dans la rubrique Carnets d’école :

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire