Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansPourquoi l’alimentation est-elle aujourd’hui un enjeu de société ?

Pourquoi l’alimentation est-elle aujourd’hui un enjeu de société ?

Bien manger et bien bouger sont essentiels pour notre santé, à tous les âges de la vie. À l’inverse, une alimentation déséquilibrée et le déficit d’activité physique (sédentarité…)  représentent un facteur de risque des principales maladies chroniques que sont l’obésité, maladies cardiovasculaires, cancers, diabète de type 2 ou dénutrition.

Le CNA (Conseil National de l’Alimentation) a défini ce qu’était une alimentation favorable à la santé : « [elle] contribue de manière durable au bien-être physique, mental et social de chacun. Elle doit assurer la sécurité alimentaire et ainsi préserver la santé de la population dans son environnement et son contexte culturel. Accessible à tous, elle exige un engagement responsable de tous les acteurs de la chaîne alimentaire et un dialogue permanent au sein de la société ».

Plusieurs plans émettent des recommandations concernant les enfants qui constituent une cible prioritaire car les comportements acquis dans l’enfance persistent le plus souvent à l’âge adulte :

 

Un constat qui pousse à l’action

Si ces dernières années l’obésité de l’enfant s’est stabilisée, elle reste pour autant trop fréquente. En 2015, chez les enfants âgés de 6 à 17 ans, les prévalences observées étaient de 17% de surpoids dont 4% d’obésité. Par ailleurs, 11% des enfants étaient en situation de maigreur.

Alimentation du tout petit - Activités sportives

Illustration issue du site Alimentation du tout petit

La pratique de l’activité physique décroît à un âge où il est important d’apprendre le goût pour se dépenser.

Une enquête de l’association Santé Environnement France de 2013 auprès d’enfants âgés de 8 à 12 ans mettait en lumière 3 constats :

  • L’alimentation des enfants montre une part trop importante de sucres, de sel, et une part trop faible en eau et en fruits et légumes ;
  • Une méconnaissance des fruits et des légumes ;
  • Une méconnaissance de l’origine des produits transformés.

Parmi les nombreuses recommandations des plans, voici quelques exemples de celles qui concernent les enfants :

  • Le soutien du parcours éducatif de santé notamment avec une boîte à outils éducative sur le portail « alimentation » du site internet Eduscol et le déploiement des classes du goût ;
  • La lutte contre la sédentarité et le comportement sédentaire ;
  • La réduction de l’exposition des enfants et des adolescents à la publicité pour des aliments et boissons non recommandés ;
  • La promotion du programme scolaire « Fruits et légumes à l’école » et « lait et produits laitiers à l’école ».

À savoir : En 2020, une journée nationale intitulée les « Coulisses de l’Alimentation » sur le modèle des journées du Patrimoine (avec visites d’exploitations, d’ateliers de transformations, de cuisines, etc.) sera créée.

 

Comment éduquer à l'alimentation ?

éduquer à l'alimentation

Illustration issue du site Alimentation du tout petit

L’alimentation est essentielle à la vie. Elle nous permet du premier au dernier jour de la vie d’apporter à l’organisme, l’énergie et tous les nutriments nécessaires à son fonctionnement et à son entretien. Elle est à la fois un élément clé de bonne santé, de prévention et de soin selon les âges. Pour qu’elle joue l’ensemble de ses rôles, il est important de bénéficier d’une éducation nutritionnelle : connaître les aliments, leurs atouts, pour les utiliser au mieux de leur compétence selon les besoins.

La nature a fait qu’il n’y a pas d’aliment parfait pour couvrir l’ensemble de nos besoins. Ce qui nous oblige à varier les aliments en respectant pour autant des quantités et des fréquences pour éviter tout déficit comme tout excès. Cela ne peut pas se faire sans un apprentissage démarré (si possible au plus tôt) pour que celui-ci se passe facilement sur un mode ludique et non contraignant.

L'enfance est la période la plus propice à l’acquisition de bonnes pratiques. Entre curiosité et besoin permanent de toucher, goûter, expérimenter, l'enfant se nourrit de ce qu'il vit au sein de sa famille, à la crèche, à l’école…

Durant tout ce processus, il est important de lutter contre les idées reçues ou les représentations erronées qui pourraient nuire à la construction d’un bon équilibre alimentaire.

La connaissance sur l’alimentation se construit dans la durée et ne peut être dissociée de celle d’une activité physique régulière.

 

Pour aller plus loin, nous vous proposons les articles suivants :

Diététicienne-nutritionnisteTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
10 idées pour augmenter l’activité physique dans votre structure

Il y a un problème croissant d’obésité et de manque d’activité physique chez les jeunes enfants aujourd’hui. En 2013, 12% des enfants de grande section de maternelle étaient en surcharge pondérale et 3,5% étaient obèses. Ces chiffres augmentent avec l’âge. Ainsi, en 2015, chez les enfants et adolescents de 6 à 17 ans, le surpoids ou l’obésité concernaient 16% des garçons et 18% des filles (source : ameli.fr).
La promotion d’un mode de vie sain et actif dès le plus jeune âge est donc très important pour essayer de lutter contre cette tendance.

L’activité physique présente de nombreux autres avantages :

  • elle aide à constituer des muscles et des os solides
  • elle aide à développer la coordination
  • elle aide à renforcer la confiance et l’estime de soi
  • elle aide à la concentration
  • elle favorise un bon sommeil
  • elle diminue le risque de développer des maladies comme le diabète de type 2
  • elle encourage le jeu et l’apprentissage en plein air

 

Voici quelques idées pour augmenter le niveau d’activité physique dans les structures d’accueil, et s’assurer que les enfants font assez d’exercice tous les jours :

Les courses

La plupart des enfants adorent faire la course, que ce soit en équipe ou individuellement, et vous pouvez rendre cette activité plus ou moins compétitive (selon peut-être l'âge des enfants). Vous pouvez choisir parmi de nombreux types de courses, pourquoi pas une course à l’œuf, ou une course en sac. Utilisez des plots pour matérialiser des pistes et en faire un événement.

Les parcours d’obstacles

Cette activité a l’avantage de pouvoir se faire avec le matériel que vous avez déjà à votre disposition, comme des cerceaux, des tunnels, des cônes, des ballons, des cartons, des déguisements etc., ainsi que des équipements de jeux d’extérieur déjà présents tels que des structures d’escalade.

Le jeu du parachute

Il existe de nombreuses activités auxquels vous pouvez jouer avec les parachutes. Par exemple, vous pouvez remplir le parachute de balles et voir à quelle vitesse vous pouvez les faire tomber, (ou les faire passer par le trou au milieu), ou encore appeler deux enfants qui devront échanger leurs places en courant autour (ou en passant sous) le parachute.

Les jeux de lancer

Il existe de nombreux jeux de lancer à faire avec les enfants, destinés à différents âges et demandant différents niveaux d’activité physique. En plus des jeux qui consistent à lancer un objet d’un enfant à un autre, vous pouvez essayer de lancer dans le but de toucher un autre objet, par exemple le jeu classique de balle dans le seau, ou les jeux de cible.

La marelle

Ce jeu contribue à rendre les enfants actifs depuis des centaines d’années (si ce n’est des milliers, on prétend que les Romains jouaient à une version de la marelle). Il est si populaire que de nombreuses cours de récréation de crèches et d’écoles ont une marelle permanente peinte au sol, mais vous pouvez toujours en tracer une à la craie ou utiliser un tapis marelle.

Chanter et danser

Combinez activités physiques et musicales en organisant un concours de danse, ou en jouant aux chaises musicales. Il existe aussi beaucoup de chansons ou comptines avec des actions, telles que “ainsi font font font”, “bateau sur l’eau”...

Les tricycles et trottinettes

Si vous avez suffisamment d’espace extérieur, vous pouvez envisager d’en consacrer une partie à une piste avec une surface adaptée, et d’investir dans différents tricycles et trottinettes. De nombreux enfants y joueront avec plaisir pendant des heures, et c’est un excellent moyen pour qu’ils soient actifs avec une contribution minimum (autre que la supervision), bien qu’il existe aussi l’option de proposer des jeux plus organisés.

Les bulles de savon

Il s’agit d’une activité très simple mais très amusante, idéale pour faire courir et sauter les enfants. Soufflez beaucoup de bulles (vous pouvez utiliser une machine à bulles pour un effet maximum) et demandez aux enfants d’essayer d’en éclater autant que possible (faites attention aux surfaces savonneuses, cette activité fonctionne mieux sur l’herbe).

Les jeux d’action

Encouragez l’activité physique en jouant à des jeux comme Jacques a dit. Un autre jeu d’action consiste à demander aux enfants de se déplacer comme différents animaux (par exemple “imite un kangourou” ou “imite un serpent”).

Les sorties

Emmenez les enfants à l’extérieur de la crèche pour des promenades et sorties régulières. Cela peut être une sortie jusqu’à une aire de jeux, où ils pourront dépenser de l’énergie en utilisant les équipements, ou une visite dans une réserve naturelle à la recherche des petites bêtes.

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "10 Ideas for Increasing Physical Activity in Your Setting".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :