Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansComment créer un parcours de motricité à la maison ?

Comment créer un parcours de motricité à la maison ?

Fabriquer un parcours de motricité à la maison ou organiser des jeux vont permettre au petit corps de Chouchou et à son beau cerveau de s’épanouir et de grandir dans les meilleures conditions. Nous vous donnons les clés pour mettre en place des activités simples au pouvoir de faire grandir vos tout-petits néo-marcheurs.

C’est quoi un bon développement psychomoteur ?

Appréhender son corps, c’est faire ses premiers pas dans la vie.

Connaître son corps, développer son tonus, pimper son équilibre, sa coordination ET lui permettre aussi de se relaxer, sont autant de compétences hautement intéressantes à développer pour Bébé. En jouant, votre petit d’homme s’engage dans l’action entièrement. Tout son corps et son esprit se focalisent sur l’action de marcher, de sauter d’un pied sur l’autre, de grimper, de glisser, de rouler, de tomber, de marcher de nouveau, etc. Chacune de ces actions lui apporte une quantité incroyable d’informations que son cerveau apprend à traiter pas à pas. Christine Schuhl et Josette Serres parlent de « flux multisensoriels ».

Un couplage entre perception et action se constitue progressivement. Les mouvements actionnent les connections neuronales et ces mêmes connexions actionnent le mouvement. Ce cercle vertueux aide Bébé à grandir, à s’éveiller et à gagner en confiance.

La motricité globale est en effet une compétence inouïe pour l’autonomie des tout-petits. Apprendre à agir avec son corps permet également à l’enfant de mieux cerner les risques et de limiter jour après jour sa mise en danger.

Comment créer un parcours de motricité à la maison avec les moyens du bord ?

Un parcours 2D en plein air

Vous pouvez tout simplement utiliser le sol de la cour ou de la terrasse (ou même du garage) pour dessiner au sol un parcours. Une courbe à suivre au pas, deux lignes parallèles pour indiquer la course, des ronds pour signifier les sauts, des croix pour y poser les mains… Définissez un code simple avec votre petit et enrichissez-le au fur et à mesure de ses fantaisies.

Matériel nécessaire :

  • 1 craie (ou plusieurs pour plus de couleurs).

Un parcours 3D en plein air

Créer un parcours de motricité pour bébé dans le jardin avec Wesco

Tous les objets de votre jardin (solides et sans tranchant évidemment) peuvent faire l’objet d’un parcours. Une bûche à enjamber, un coin d’herbe pour ramper, une flaque pour sauter, une planche au sol pour maîtriser son équilibre en sécurité, un bac en plastique en guise de podium, les chaises de jardin pour créer un tunnel ou un labyrinthe, etc. Vous pouvez également utiliser les jeux de jardin classiques et les détourner. Les bascules et toupies sont d’excellentes zones instables ou blocs d’escalade. Ici, les possibilités sont infinies ! Vous pouvez aussi y ajouter des petites missions qui ne manqueront pas d’éveiller son intérêt : arroser la pivoine tout seul, cueillir une fraise au détour de l’allée, lancer la pomme de pin dans le seau…

Matériel possible :

  • 1 salon de jardin ou des chaises de jardin ;
  • 1 planche ;
  • les jeux de jardin habituels ;
  • 1 bac ;
  • des pommes de pin ;
  • etc.

Un parcours sensoriel (plutôt en extérieur)

Vous pouvez aussi inciter votre tout petit à découvrir de nouvelles sensations avec ses pieds. Disposez pour ce faire une ligne de contenants et remplissez-les respectivement de différentes matières : sable, tonte de pelouse, feuilles d’arbres séchées, gravillons, petit coussin ou pull plié, papier de verre, mousse, etc. Vous pouvez terminer le parcours avec un bac empli d’eau pour débarrasser ses petits pieds de ses expérimentations. Attention, on évite les bacs de lego, nos orteils se souviennent de leur machiavélisme 😉

NB : vous pouvez aussi disposer les éléments sensoriels directement sur le sol si le parcours est en extérieur.

Matériel possible :

  • plusieurs couvercles (de boîtes de chaussures par exemple) ;
  • 1 bac en plastique ;
  • sable ;
  • tonte de pelouse ;
  • feuilles d’arbres séchées ;
  • gravillons ;
  • petit coussin, un plaid ou pull plié ;
  • toile de verre ;
  • mousse ;
  • 1 paillasson ;
  • des copeaux de bois ou de la sciure de bois ;
  • etc.

Un parcours 3D à la maison

Ici encore votre salon ou votre cuisine vous offre de nombreuses possibilités de créer un parcours moteur enviable. Disposez un coussin au sol pour marcher dessus, une chaise sous laquelle ramper, le canapé devient une zone d’escalade, la table à manger recouverte d’un drap se transforme en caverne, les bacs à doudous sont des pédiluves sensoriels, etc. Chaque objet peut devenir un prétexte à la motricité.

Quels jeux simples organiser pour développer la motricité de Bébé ?

Il vous est également possible d’organiser toute une série de jeux avec les moyens du bord qui permettent de développer la coordination, l’équilibre, la motricité et même la coopération et la confiance en soi. Nous vous restituons ici quelques exemples piochés ça et là et notamment grâce aux conseils de l’association Ensemble pour l’Éducation de la Petite Enfance que notre Fondation d’entreprise soutient.

Avec une balle

  • Un simple jeu de passe peut être un grand sujet d’apprentissages et de rires. D’abord de mains en mains, puis en la faisant rouler, vous pouvez vous asseoir au sol et varier les plaisir.
  • Vous pouvez également jouer à un jeu qui va mêler l’apprentissage du langage en lui demandant de toucher la balle avec sa main, son pied, son ventre, son genou et bien d’autres parties du corps. Éclats de rire garantis !
  • Et si la balle partait en voyage ? Proposez à votre enfant de faire rouler la balle doucement de la cuisine à la salle de bain en passant sous la chaise par exemple. Il va devoir mettre en oeuvre toute une batterie de compréhension du vocabulaire et de motricité globale.

Avec une corde ou un fil de laine

  • Réalisez ses rêves de circassien.ne en déposant au sol un parcours de fil qu’il devra suivre au mieux. Tout petit, il ne pourra pas suivre exactement le fil mais vous pouvez proposer ce jeu pendant plusieurs années.

Avec un carton

  • Vous pourriez faire une boîte à formes géante en découpant des orifices de différentes formes ou plusieurs ronds cernés de couleurs différentes. Ensuite, proposez des objets aux couleurs assorties pour les y introduire (jouets, ustensiles de cuisine, gobelets, etc.).

Sans rien

Pour prendre conscience de son corps, vous pouvez aussi proposer un jeu de statue. Vous prenez une position plus ou moins loufoque et vous invitez votre enfant à la reproduire et devenir un mini-vous le temps d’une pause. Quel bras est levé ? Le dos est-il droit ?

Pour les plus grands, n’hésitez pas à vous inspirer des nombreux jeux proposés par Ensemble pour l’Éducation de la Petite Enfance. 

Quelques conseils pour assurer la sécurité et le bonheur de Roudoudou

Tout est jeu

L’important est de s’amuser. Le jeu permet à l’enfant de s’engager entièrement dans ses activités. Ainsi, jouer est un travail extrêmement sérieux et il vous appartient de garder la notion de plaisir au premier plan.

Hic et nunc

Ici et maintenant. Si pour l’enfant, la réalité de l’instant présent est une évidence, ce sentiment se perd dans le temps. Soyez présent et attentif au moment du jeu. Votre regard va sécuriser votre enfant et vous pourrez prévenir ainsi les éventuels risques. Votre enfant retire un infini bonheur à percevoir toute l’importance qu’il a pour vous lorsque vous êtes attentif à ses exploits. Cela ne signifie pas que vous devez lui tenir la main pour chaque mouvement car il est capable de les faire seul et si le terrain est bien préparé, les risques sont contrôlés. Par ailleurs, cela ne signifie pas non plus que vous devez être présent en continu auprès de votre enfant. Vous trouverez le juste équilibre entre vos besoins respectifs afin de lui proposer des temps d’attention complets puis des temps de plus grande autonomie.

Autonomisation du tout-petit

Si au début, vous aurez à créer le parcours dans son ensemble, votre crapahuteur va vite imposer ses règles et modifier le parcours à sa guise. Aussi, proposez-lui des objets suffisamment légers afin qu’il puisse les déplacer seul.

Zone de sécurité vs zone de mouvement

Pour que tout se passe au mieux, vous devrez prendre en compte que cette activité va forcément générer un certain chahut. Des sauts, courses, glissades et cris sont à prévoir. Ainsi, libérez un maximum l’espace autour et enlevez tout objet fragile, de valeur ou dangereux. Le vase de votre arrière-grand tante, la table basse en verre, le matériel hi-fi, les petites briques de construction, le tapis qui glisse sur le carrelage… Votre tout-petit doit pouvoir évoluer le plus librement possible dans cet espace le temps du jeu. Ainsi, vous serez tranquillisé.e.s et le laisserez plus facilement explorer et se découvrir de nouvelles compétences.

En bref

Vous avez autour de vous une multitude d’objets utiles à la création d’un parcours de motricité bébé. Faites-vous confiance pour créer la zone ou les jeux qui vont amuser votre tout-petit. Rappelez-vous que c’est par le jeu que l’enfant apprend et que le plaisir y prend une part plus que conséquente.

Pas de stress, pas de performance, que du bonheur ! Vous pouvez faire confiance à Bébé, il saura vous révéler ses talents.

 

A lire sur notre blog :

Pour aller plus loin :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :