Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansComment accompagner le développement psychomoteur de Bébé ?

Comment accompagner le développement psychomoteur de Bébé ?

Le développement de Bébé passe par le jeu. En ce qui concerne le développement de la motricité, le jeu actif, qui implique le mouvement de l’enfant, est central. S’il est tôt pour penser faire du sport avec Bébé, les activités physiques adaptées à son âge vont lui procurer de nombreux bienfaits.

Bébé est à l’âge d’or de son développement physique

À un âge où tout est possible, le mouvement est un formidable moteur de développement musculaire, cérébral et osseux. Tout participe à son développement et à son incroyable capacité d’apprendre.

La vitesse de son évolution et de ses apprentissages dans ses premières années est absolument vertigineuse ! Au tout début de sa vie, Bébé va pouvoir s’épanouir dans un espace délimité comme un Nido où il va découvrir ses premier émois avec la motricité libre. Le quatre pattes annonce l’élargissement de son espace d’éveil et bientôt, la maison entière ne suffit plus à étancher son insatiable curiosité. Quelle chance de grandir !

Juste pour le bonheur de jouer ?

Jouer, c’est drôle

Pour les enfants, l’objectif d’une activité n’est jamais celui de compter prochainement une nouvelle compétence à son arc mais de savourer l’instant présent.

Lorsqu’il s’engage dans un jeu, la joie et le plaisir éprouvés sont ses moteurs.

De plus, mettre en place une activité dont le seul objectif est de développer ses compétences sera vécu comme un frein. Bébé vit dans le présent et lui proposer un “exercice” mettant fin à un jeu ne suscite que des refus.

Jouer, c'est apprendre

Par le jeu actif, Bébé développe « sa capacité d’intégrer les fonctions motrices pour se déplacer, agir, se situer dans l’espace et dans le temps, percevoir le réel, apprendre, entrer en relation avec les autres, communiquer, s’intégrer dans la vie sociale, garantir son équilibre psychique et son bien-être, être responsable et autonome » 1

Le mouvement permet donc de muscler son cerveau aussi bien que son affect. En prenant conscience de son propre corps, votre bébé accomplit à chaque action entreprise des petites victoires qui renforcent sa confiance en lui. Cette confiance va lui permettre de se tourner plus facilement vers ses camarades et d’interagir avec eux.

Jouer, c’est bon pour la santé

Fabienne Agnès Levine, psychopédagogue nous le dit dans l'article « Jeu actif : à privilégier dès la petite enfance », le jeu actif est essentiel à l’épanouissement du jeune enfant et à préserver son capital santé. Il est même vital !

Aujourd’hui, la lutte contre la sédentarité devient un enjeu et le mouvement est avec l’alimentation un terreau fertile du développement du jeune enfant (lire notre article Bien manger et bouger dès le plus jeune âge).

4 conseils avant la mise en pratique

  1. C’est un jeu. Votre activité, quelle qu’elle soit, fonctionnera si le ludique est de la partie.
  2. Faites place ! Pour courir, sauter, danser, grimper, tourner, ramper, etc. il faut de l’espace.
  3. Sécurisez la zone. Vous devez pouvoir laisser Bébé explorer sereinement
  4. Dehors ! Le lieu idéal pour libérer ses talents se trouve littéralement au pas de votre porte. Une cour, un jardin, un parc, une forêt, un pré, etc. seront les lieux idéaux pour libérer pleinement sa créativité motrice. Même un salon de 80m2 ne peut rivaliser.

Organisez des activités motrices pour stimuler ses supers-pouvoirs

  • Roulez ! Le chariot de marche permet d’aider votre tout-petit à gagner en confiance en toute sécurité et vous pouvez organiser le rangement de ses jouets, du linge, etc. avec lui pour transformer cette corvée en activité hautement ludique.
  • Roulez encore. Tout jouet susceptible de rouler peut permettre d’encourager le mouvement du tout-petit. Ainsi, une grosse balle légère, des jouets à tirer ou encore à pousser seront pour lui le support de nouvelles expérimentations motrices.
  • Roulez dehors ! Porteurs, draisiennes, tricycles et trottinettes seront bientôt (à partir de 18 mois environ) les must have de Bébé. Il se dépense, gagne en équilibre, en coordination et en anticipation. N’hésitez pas à vous munir de protections.
  • Marchez. Offrez-vous un maximum de sorties, balades, excursions miniatures afin de profiter du plein air et de libérer ses gambettes.
  • Sautez. Et si on disait que vous êtes des kangourous ? Le saut est un mouvement particulièrement complexe et complet pour nos chérubins. Équilibre et coordination se mêlent aux rires provoqués par cet exploit ! Une fois la marche bien maîtrisée, il pourra commencer cette activité.
  • Glissez, grimpez. Le toboggan reste une valeur sûre pour le bonheur des bébés. Dans un sens ou dans l’autre, chaque versant offre de beaux apprentissages et de grandes sensations (qui n’a pas franchi l’Everest adulte ne peut comprendre ce bonheur).
  • Escaladez. Bien sûr, vous n’envisagiez pas votre canapé sous l’angle d’un mur d’escalade, mais votre petit, oui. Les enfants aiment naturellement grimper et se mettre en hauteur. Peut-être pouvez-vous transformer le canapé en un nouveau terrain d’exploration avec votre accompagnement protecteur et encourageant ?
  • Franchissez des obstacles. Dans la forêt, il n’est pas rare de trouver de petits troncs d’arbres au sol. ils sont d’excellents lieux d’expérimentations pour la motricité.

En bref

Le mouvement est essentiel au bien-être et au bon développement de votre tout-petit. Plus vous lui offrirez d’occasions d’éprouver son corps et de prendre l’air, plus il va renforcer ses neurones, ses muscles, développer sa structure osseuse et prendre confiance en lui. Cette confiance est le premier pas de ses relations sociales et de son empathie.

Soyez présents pour prévenir des risques tout en le laissant explorer et jouer à sa guise. 

Le bonheur de jouer est au centre de ce processus d’apprentissage.  

Dites-nous en plus sur vous

Quelles pratiques mettez-vous en place pour accompagner le développement moteur de Bébé ? Quelle jouet ou quelle activité lui plaît le plus ?

Découvrez également notre sélection de jeux et jouets adaptés au besoin de mouvement du petit d'homme.

Sources :

 1. Wauters-Krings, Frédérique. (2012). (Psycho) motricité. Soutenir, prévenir et compenser. Bruxelles : De Boeck éditeur, p.8


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :