Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansBien manger et bouger dès le plus jeune âge

Bien manger et bouger dès le plus jeune âge

L’apprentissage alimentaire et physique passe par beaucoup d’aventures et d’expériences qui laisseront aux enfants de merveilleux souvenirs qu’ils garderont une fois adultes.

Quel plaisir de découvrir jour après jour la diversité de l’alimentation et les joies qu’elle procure tout comme celui de développer sa dextérité dans les domaines physiques.

De bonnes habitudes acquises durant l’enfance, en commençant tôt, auront toutes les chances de perdurer, c’est pourquoi c’est le moment clé pour agir : à la maison, en famille, à l’école, en centre aéré…

 

Un enfant qui mange bien et qui se dépense aura plaisir à aller dormir : tout cela favorise une croissance harmonieuse qui prévient les risques de surpoids et d’obésité. Faire jouer et faire bouger un enfant sont aussi des moyens doux et efficace de le détourner des écrans et autres activités sédentaires, même si certaines comme les cours en classe sont inévitables.

 

De 6 à 24 mois

La diversification alimentaire

Illustration issue du site Alimentation du tout petit

L’apprentissage des bonnes habitudes commence dès la phase de la diversification alimentaire en sollicitant les sens du tout petit.

 

Miam ! Votre attitude compte

L’enfant étant sensible aux signes non verbaux : souriez lorsque vous lui donnez à manger, et émettez des signes de plaisir. Cela va l’aider dans sa découverte alimentaire car le message est associé à une sensation agréable. Difficile pour lui de manger un aliment quand nous faisons la grimace lors de sa présentation.

 

Variez le plus possible

Faites-lui découvrir la diversité des fruits et légumes. Privilégiez les de saison, locaux et si possible bio. Si vous faites des petits plats maison, aidez-vous du site l’alimentation du tout petit.  Votre tout petit pourra faire la grimace : ce n’est pas grave. Répétez l’essai jusqu’à ce qu’il l’adopte. Proposez dans un premier temps les légumes seuls (et non un mélange)  pour que votre enfant identifie bien la saveur.

Tableau de l'alimentation recommandée pour les enfants de 6/12 mois

Tableau de l'alimentation recommandée pour les enfants de 6/12 mois

Optez pour des légumes et fruits surgelés pour ceux hors saison et réalisez des recettes maisons que vous adapterez à son âge. Il est important que l’enfant goûte et apprécie un maximum de saveurs différentes avant la période de néophobie alimentaire, qui commence vers 18 mois-2 ans.

À partir de l’âge de 1 an, l’enfant expérimente beaucoup de choses… C’est l’occasion de lui présenter les aliments qu’il consomme au quotidien, en y associant leurs noms. Parlez de leurs couleurs, du bruit qu’ils font (briser une baguette fraîche à côté de son oreille pour qu’il entende le croustillant…) ; faites-lui les toucher (le lisse de la tomate ou le rugueux du pain)…

Aidez-vous avec des imagiers sur les aliments ou encore de puzzles, encastrements, gros dominos sur les fruits et légumes ou encore de jeux de dînette pour aider à l’éveil de Bébé.

 

Encouragez-le à bouger !

L’acquisition de la marche, de l’équilibre sont source de sourires… Les tout petits sont ravis de grimper, trotter… Encouragez-les pour qu’ils développent ce goût du mouvement. Découvrez notamment les bases de la motricité libre pour aider Bébé dans ce grand apprentissage et ne plus frémir à l’idée de ses cascades.

 

24 mois à 36 mois

 

Comment lutter contre la néophobie alimentaire ?

 

la néophobie alimentaire

Illustration issue du site Alimentation du tout petit

Vers l’âge de 2 ans, votre enfant va commencer à dire non aux nouveaux aliments que vous lui présentez, voire même à refuser ceux qu’il appréciait d’habitude. Cela fait partie de son développement naturel. Cette néophobie peut être d’intensité variable et de durée plus ou moins longue. Elle n’est pas éternelle et s’achève en moyenne vers l’âge de 7 ans.

Cette période va mettre certains jours votre bonne humeur à l’épreuve. L’important est de ne pas vous décourager, ni de vous lasser. Laissez-lui à nouveau le temps de se familiariser en lui présentant régulièrement l’aliment concerné, dans un climat détendu sans jamais le forcer.

Faites-le participer : faites-lui cultiver des fruits ou des légumes, allez à la cueillette, préparez des recettes ensemble… C’est la bonne période pour commencer à le faire participer au potager ou à jardiner en famille ou encore à créer un mini potager avec des légumes à croissance rapide comme les radis… Cette stratégie sera payante à long terme.

À cet âge, l’enfant apprécie les jeux d’imitation ou qui accompagnent son développement cognitif. Proposez-lui de jouer à la dinette avec des aliments factices. Puzzles, lotos, imagiers lui permettront d’acquérir du vocabulaire et d’appréhender les formes.

Proposez-lui de grandes feuilles pour qu’il libère sa créativité en dessinant les aliments qu’il mange, boit ou jardine, ou proposez-lui de la pâte à modeler.

 

Développez son goût pour l’activité physique

 

Commencez également à lui parler de l’importance de faire bouger son corps. En effet, l’activité physique est le pendant indissociable de l’alimentation. Développer son goût pour bouger est tellement important. Jusqu’à 6 ans, il est recommandé qu’un enfant bouge 3 heures par jour. Prêt pour le défi ?

Variez les plaisirs pour qu’il éprouve des sensations variées source d’éclats de rire. La rédaction Wesco vous propose une série d’activités faciles à mettre en place :

  • marelle géante ;
  • concours du plus beau saut de flaque ;
  • partie de ballon en famille ;
  • sortie à la piscine ;
  • transformation du jardin en piste de décollage et se prendre pour des avions fous…

 

 

Pour aller plus loin, nous vous proposons les articles suivants :

Diététicienne-nutritionnisteTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
Comment choisir son tapis d’éveil ?

Bébé est là et vous avez envie de lui offrir son premier petit nid d’éveil grâce à un tapis. Seulement, à partir de quel âge mettre bébé sur un tapis d'éveil ? Et surtout, quel tapis choisir ? Il en existe de toutes les formes, toutes les tailles, toutes les couleurs… Difficile de se repérer et de choisir le bon tapis d’éveil, adapté à votre tout petit et à ses besoins.

On vous donne ici quelques repères et conseils pour vous guider dans votre choix.

À quoi sert un tapis d’éveil ? 

Lorsque l’on aménage les lieux de vie pour l’enfant, il est important de bien distinguer les différents espaces ; notamment l’espace jeu de l’espace nuit lorsque cela est possible. Choisir un tapis d’éveil, c’est investir dans un coin éveil pour développer les capacités motrices et cognitives de bébé. Il va permettre de stimuler différents sens : la vue, le toucher, parfois aussi l’ouïe et le goût lorsque l’enfant mettra les éléments dans sa bouche.

Quelles sont les recommandations pour choisir le tapis d’éveil de bébé ? 

  • Privilégiez un tapis modulable et évolutif : le mieux est de pouvoir ajouter ou supprimer les éléments sur votre tapis et votre portique. L’enfant prendra toujours plaisir à jouer et à s'émerveiller avec de nouveaux jouets.
  • Les textures doivent être variées pour favoriser l’éveil et la découverte.
  • Privilégiez les couleurs vives et flashy. Bébé les voit davantage.
  • N’hésitez pas à ajouter un miroir fixé au mur, ou quelques objets adaptés à bébé où il pourra observer son reflet et son environnement.
  • Avoir un portique bébé au-dessus de son tapis n’est pas forcément indispensable. Mais si vous en souhaitez tout de même un, le plus bénéfique est d’avoir des éléments modulables qui peuvent être changés à tout moment.
  • Faites attention aux normes lorsque vous choisissez votre tapis d’éveil : norme NF EN 71-1,2 et 3, non feu M2…

Comment utiliser le tapis d’éveil selon l’âge de l’enfant ? 

Il est recommandé de ne pas mettre bébé sur un tapis d’éveil avant ses 2 mois. Avant cet âge, préférez vos bras qui seront bien plus adaptés et plus chaleureux pour votre tout petit.

Voici quelques conseils d’utilisation :

Rouler, naviguer, toucher… Quels sont les différents tapis pour les tout-petits ? 

Tapis d’éveil 

Découvrez nos tapis d’éveil grand confort qui s’adaptent à l’évolution de l’enfant. Version couchée pour le tapis basic, semi assise et maintenue pour le tapis évolutif, assise pour le coussin d’éveil.

Avec ses formes amusantes et textures diverses très douces, ces tapis d’éveil amuseront bébé dès la naissance. Les multiples activités : bruissements, hochets, miroirs, peluches musicales, vibrations… favoriseront son développement sensoriel. Tous les éléments suspendus peuvent s’attraper !

Tapis de motricité bébé 

Légers, moelleux et souples, retrouvez des tapis premier âge faciles d’utilisation et d’entretien (cuirette italienne nettoyable en un coup d’éponge).

Tapis d’activités

Assis, couchés ou à quatre pattes, les plus petits exploreront avec bonheur ces amusants tapis colorés. Grâce à leurs multiples textures, les tapis d’activités offrent des simulations riches sur le plan sensoriel et participent à la découverte de la relation de cause à effet, indispensable au développement des tout petits.

Tapis d’activité 3D

Tout en relief, la gamme de tapis en 3 dimensions est ultra douce et confortable. Chaque modèle est agrémenté d’éléments souples indépendants qui viennent ajouter un intérêt ludique.

Les petits compléments

Les portiques d’éveil : modulables pour s’adapter aux besoins de l’enfant.

Les hochets d’activité : pour ajouter et enlever des éléments du portique d’éveil. Ou même pour accrocher dans la voiture, sur un parc...

Les doudous : des éléments indispensables à la motricité libre de bébé. À disposer sur le tapis, pour être attrapé, lancé, mordu…

Les miroirs : pour observer son reflet et ses sourires.

Les livres d’activités : pour découvrir des pages texturées, pleines de couleurs...

N’oubliez pas, ne jamais laisser un petit seul et sans surveillance sur un tapis d’éveil ! 

À lire aussi sur notre blog 

Le choix du lit à partir de 2 ans 

Comment s’initier à la motricité libre ? 

Comment favoriser l’éveil de bébé en aménageant un Nido Montessori ? 

Sources 

Vidéo : Aménager un coin d’éveil 

Comment bien utiliser le tapis d’éveil ?

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :