Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilEnfant 3-12 ansQuels sont les bienfaits du yoga sur l’enfant ?

Quels sont les bienfaits du yoga sur l’enfant ?

Le yoga est une pratique que l’on visualise et réserve pour la plupart d’entre nous aux adultes. Mais il est tout à fait possible d’inclure nos petits yogis dans cette pratique, très bénéfique pour le corps et l’esprit. Le yoga permet une meilleure concentration au quotidien (à l’école, à la maison, pour faire ses leçons, écouter…) et développe la confiance en soi (apprendre à s’affirmer, donner son avis, participer en classe, aller vers les autres..).

Dans cet article, vous retrouverez l’avis de notre experte Eva Dorph, conseillère chez Wesco et Fondatrice de l’Association S’eva’D, spécialisée dans la pratique du Yoga et de la méditation pour adultes et enfants.

On parle de Yoga, mais qu’est-ce que c’est ?

Le yoga est une pratique ancestrale qui a trouvé son origine en Inde il y a plus de 5000 ans ! Cette pratique a donc déjà fait toutes ses preuves. Etymologiquement, “Yoga” signifie “unir” ou encore “relier”, “joindre”. Ainsi, il permet de relier tous les aspects de son être (le physique, l’énergie, le mental, l’émotion et le spirituel).

Côté pratique, le Yoga consiste à enchaîner un ensemble de postures et d’exercices de respiration qui visent à apporter un bien-être physique et mental. Il connecte l’ensemble du corps avec l’esprit.

L’avis d’Eva : “Le yoga, une pratique pour mieux vivre ! Avec les vies frénétiques que nous menons, cette approche permet de se relaxer et de prendre soin de soi. Mieux respirer, se reconnecter à son corps et garder une bonne santé de manière globale.”

 

Faire du yoga, oui mais à quel âge ? 

Dès que l’enfant sait marcher, il peut pratiquer le Yoga. Cependant, pour avoir toute son attention, il est recommandé de commencer le yoga vers ses 2 ans : la motricité est davantage développée. Il faut favoriser des petits exercices très simples et ludiques et surtout sur une période courte pour le garder actif et volontaire tout au long  de la séance.

C’est à partir de 7 ans que l’enfant pourra véritablement et pleinement se mettre au yoga et pratiquer les différentes postures car c’est à cet âge là qu’il aura davantage conscience de son corps.

L’avis d’Eva : “Souvent accompagné d'un adulte, l'enfant peut s'initier au yoga de façon ludique dès 18 mois. Evidemment, nous sommes loin des postures ancestrales et nous ne parlons pas de respiration à cet âge. Néanmoins, l'enfant se familiarise avec les postures de façon ludique. Il apprend à bouger son corps et ressent consciemment ce qu'est être "calme" (lors de la relaxation en fin de séance) et "agité" (pendant les postures et les jeux autour de l'activité en cours).”

 

Y a-t-il un lieu privilégié pour pratiquer le yoga ? 

Le yoga doit rester ludique pour les enfants. Le choix du lieu n’a donc pas une réelle importance pour la pratique de cette activité d’évasion de l’esprit et du corps. L’important est le contenu de la séance et non pas le lieu. L’enfant doit se sentir bien et en sécurité dans l’environnement qui l’entoure.

  • Le yoga à la maison

Le yoga peut se pratiquer à la maison, en famille pour devenir un moment de complicité et d’échange. Nous vous conseillons ici de consulter des livres, ou même de regarder les vidéos de Marianne Provost et son cours de yoga parent enfant 2 à 8 ans afin de pratiquer correctement cette discipline tout en s’amusant.

  • Le yoga à l’école

Le yoga peut également être pratiqué à l’école, avec la classe. Moment d’évasion et de recentrage sur soi-même, il doit être bénéfique pour aider l’enfant à canaliser son énergie et à se concentrer pour le reste de la journée. Ici, la pratique du yoga sera très intéressante pour apporter la concentration et l’attention nécessaires à l’écoute des consignes en classe mais surtout pour apprendre à l’enfant à maîtriser son énergie.

Il est déconseillé de le pratiquer après les repas. Favorisez plutôt les moments avant le petit déjeuner, avant le repas du midi, en fin d’après-midi ou même avant le dîner.

Que cela soit en famille ou à l’école, pourquoi ne pas tenter l’expérience dehors, dans un endroit calme et ombragé, et se laisser bercer par les chants de la nature ?

L’avis d’Eva : “Le yoga peut se pratiquer partout ! L'avantage de cet discipline, c'est qu'il n'y pas pas besoin de beaucoup de matériel et qu'elle peut se mettre en place à tout moment. Elle se pratique seul, en duo ou en groupe. Les possibilités sont multiples. Donc aussi bien à la maison avec papa, maman. A l'école par petits groupes. Ou même à l'extérieur en forêt par exemple.”

Pourquoi faire du yoga avec les bout’choux ? 

Le Yoga est une activité très complète pour le corps et l’esprit.

Les bienfaits pour le corps :

  • apprendre à connaître son corps
  • prendre conscience de son corps et de son énergie
  • apprendre à canaliser son énergie
  • gagner en confiance en soi
  • s’assouplir au travers des postures (ce qui est également un bon exercice de motricité pour les plus jeunes)
  • apprendre à maîtriser sa respiration (inspiration et expiration progressive)

Les bienfaits pour l’esprit :

  • équilibre émotionnel (gestion des émotions, gestion du stress)
  • maîtrise de la concentration
  • maîtrise des capacités d’attention

L’avis d’Eva : “Il y a plusieurs raisons d’initier l’enfant au yoga, mais le mieux pour se faire une idée c'est de s'y essayer ! Ceux qui ont pratiqué, on souvent envie d'y retourner. On compare souvent le yoga a de la gymnastique douce. Cela est un bon moyen pour les "non" sportifs de bouger et garder la santé. On entre tranquillement dans un cercle vertueux. Le fait de bouger physiquement, amène une paix de l'esprit. Cela bénéficie à un retour au calme tranquille et en accord avec notre physionomie. Enfin la cerise sur le gâteau : un corps sain dans un esprit sain conduit vers la réduction sensible du stress et améliore sa relation aux autres. Que du positif !”

 

Comment se déroule une séance de yoga avec enfant ?

Avant toute chose, il ne faut pas forcer un enfant à faire du Yoga. Si il ne souhaite pas collaborer, il faudra trouver un moyen ludique d’amener l’enfant à la pratique, par exemple à partir d’une histoire comme celle du chat PomPom.

La séance ne doit pas excéder 30 min et peut être répétée plusieurs fois par semaine. Il est préférable de faire plusieurs séances de 30mn par semaine, plutôt qu’une seule et longue séance si l’enfant n’est pas concentré.

On y retrouve 3 grands axes à travailler :

  • la relaxation : en début de séance pour recentrer et capter l’attention du petit Yogi mais aussi en fin pour un temps de détente et de relaxation au sol),
  • les postures : en privilégier les postures d’animaux : chat, chien, escargot, tortue, grenouille, papillon),
  • la respiration (inspiration, expiration, respiration abdominale).

 

L’avis d’Eva : “Une séance se construit souvent en plusieurs temps forts : 

  • les postures : échauffement et mouvements corporels au travers de postures yoga
  • les jeux collectifs : pour laisser libre cours et relâcher l'attention, cela permet aussi le mieux vivre ensemble et crée du lien social
  • et le retour au calme : sous forme d'histoires comptées, elles sont accompagnées d'instruments musicales. Cela aide l'imaginaire de l'enfant à visualiser plus facilement et ainsi accéder à un retour au calme psychique et corporel.

De 45 min à 1h30 (accompagné d'un adulte), l'enfant a ainsi tout le temps de rentrer dans l'activité. Basée sur une transmission ludique, il ne s'ennuie pas et progresse par le jeu à son rythme.” 

 

Nous espérons à travers cet article vous avoir apporté les clés pour une pratique épanouie du yoga avec les enfants et que cette séance vous apportera un moment de complicité et d’évasion avec votre petit yogi.

Et n’oubliez pas que l’essentiel, c’est de s’amuser !

 

 

Sources :

https://www.magicmaman.com/le-yoga-pour-les-enfants-une-activite-aux-nombreux-bienfaits,3597305.asp

https://decouvrir-montessori.com/yoga-enfants-commencer/

https://www.yoga-enfant.fr

https://www.les-supers-parents.com/le-yoga-pour-enfant-une-activite-ludique-aux-nombreux-bienfaits/

Pour aller plus loin :

Vidéo : Cours de yoga parent enfant de 2ans à 8ans.

Vidéo : Yoga parent enfant.

Découvrez le livre “100% yoga des petits

 

À lire aussi sur notre Blog :

La méditation pour enfants : une méthode pour mieux grandir ? 

Les émotions chez l’enfant


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
Peut-on laisser les enfants jouer avec la nourriture ?

Lorsque vous étiez petit, vos parents vous ont sûrement répété à maintes reprises qu’il ne fallait pas jouer avec la nourriture. Pourtant, on considère aujourd’hui que c’est la meilleure manière pour eux de découvrir les aliments et de développer dès le plus jeune âge des habitudes alimentaires saines. En effet, les aliments présentent des aspects différents qui amènent les enfants à les manipuler, les goûter etc.

Ce nouvel épisode de la série Dis-moi vous aide à comprendre l’importance de la découverte sensorielle des aliments dans l’apprentissage de l’autonomie et le développement du goût.

Dis-moi… Peut-on laisser les enfants jouer avec la nourriture?

Découvrir de nouveaux aliments et apprendre à les aimer passe par le goût mais également par la vue et le toucher.
Quand on lui offre des cubes de pastèques, Nicolas les regarde, les prend du bout des doigts, s’amuse à les empiler et les soulève comme une fusée. Ces manipulations lui permettent non seulement de se familiariser avec cet aliment mais aussi d’exercer sa capacité à saisir de petites choses, à contrôler ses gestes et améliorer sa coordination. En écrasant la pastèque entre ses doigts, Nicolas découvre sa texture et constate que c’est tout plein de liquide. Quand il porte le morceau de pastèque à sa bouche, c’est avec plaisir qu’il en goûte le jus sans le croquer.
Les jeunes enfants aiment explorer leur nourriture et essaient peu à peu de se nourrir seuls avec leur doigts puis avec la cuillère. En laissant l’enfant manipuler, tâter et mâchouiller sa nourriture sans trop de restrictions, l’adulte lui donne l’occasion de découvrir ses aliments sous différents angles. Pour Nicolas, les moments de repas et de collations sont donc des moments de découverte et d’apprentissage comme lorsqu’il joue avec ses amis.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Laisser l’enfant explorer la nourriture qu’il a dans son assiette. En effet, le plaisir de manger passe par les cinq sens ainsi le toucher est aussi important que le visuel, l’olfactif ou le gustatif.
  • Le fait de prendre les aliments dans sa main va faire, par ailleurs, travailler sa motricité fine (et surtout la pince de la main)
  • Prévoir un tablier de table pour que l’enfant puisse explorer les aliments sans risque qu’il se tache ou se salisse.
  • Mettre en place des ateliers repas où l’enfant peut toucher, tripatouiller, mâchouiller… les aliments et surtout ceux qu’il ne connaît pas.

Pour aller plus loin

Bébé 0-3 ans
8 jeux d’extérieur pour enfants

Découvrez notre sélection des meilleurs jouets de plein air pour enfants, pour vous aider à créer un espace extérieur inspirant et stimulant dans votre jardin ou cour de récréation.

Les tables à sable et à eau

Les jeux de sable et d’eau constituent une base pour les premiers pas dans le jeu créatif et sensoriel. Cacher de petits objets dans le sable et mettre des tamis à disposition garantira des heures de jeu passionnantes à l’extérieur. Les enfants pourront se prendre pour des archéologues à la recherche de fossiles perdus !

tables à sable et à eau

 

Le jeu du parachute

Le jeu du parachute permet aux enfants de développer la prise de conscience de leur corps, la coordination et les concepts spatiaux (droite, gauche, haut, bas). Cette activité collective amusante encourage également les enfants à travailler en groupe, car chaque enfant partage la responsabilité. Encouragez les enfants à maintenir toutes les balles dans le parachute, à faire des vagues ou même à créer une tente en le lançant en l’air et en s’asseyant rapidement à l’intérieur.

 

 

Les tricycles

Les roulants, comme les tricycles, sont un moyen fantastique d’encourager l’indépendance, car ils permettent aux tout-petits d’explorer le monde par eux-mêmes sur 3 roues. Conçus pour développer la coordination et la motricité, les tricycles sont un moyen amusant et sécurisé d’inciter les enfants à bouger et d’encourager un mode de vie sain et actif.

tricycles enfant

 

Le turnball

Idéal pour les petits espaces extérieurs, le turnball est un jeu de réaction fantastique pour un ou deux joueurs, idéal pour s’initier au tennis. Il développe la coordination et la concentration.

jeu turnball

 

Le toboggan

Il y a tellement d’avantages à avoir un toboggan dans votre établissement ! Ils favorisent l’équilibre et la coordination lorsque les enfants grimpent au sommet des marches, tout en développant des compétences sociales indispensables car ils devront apprendre à attendre leur tour. L’orientation spatiale est également nécessaire pour savoir à quel moment glisser et à quel moment poser ses pieds en arrivant en bas.

toboggan enfant

 

Les cabanes

Les cabanes sont un moyen fantastique pour les enfants de laisser libre cours à leur imagination. Aujourd’hui un château, demain un poste de police, quelle que soit son utilisation, elle sera aussi au centre de toute idée de jeu en plein air. Les cabanes constituent aussi un coin d’ombre idéal par une journée ensoleillée.

cabane enfant

 

Les brouettes

Les brouettes sont un moyen idéal d’amuser les jeunes enfants tout en améliorant leur équilibre. Les enfants peuvent déplacer des jouets, du sable, de l’eau ou même participer au jardinage et aider à entretenir l’espace extérieur.

brouette enfant

 

Les bascules

Les bascules sont un moyen amusant de développer la coordination et l’enchaînement de mouvements tout comme le développement de la force musculaire. Elles sont parfaites pour amuser les jeunes enfants et encourager le mouvement, même dans de petits espaces.

bascule enfant

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "8 Best Outdoor Toys for Kids".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Bébé 0-3 ans
8 activités pour initier les enfants à la poésie dès le plus jeune âge

La plupart des structures petite enfance intègrent déjà la poésie dans leurs activités quotidiennes, par exemple avec les histoires et les comptines. Mais il existe de nombreux autres moyens d’explorer la poésie avec les jeunes enfants, et de nombreux avantages à en tirer.

Les bienfaits de la poésie pour la petite enfance

L’une des caractéristiques clés de la poésie pour enfants est son aspect ludique, il n’est donc pas étonnant que les jeunes enfants réagissent naturellement bien à cela. Mais en plus d’être amusant, explorer la poésie peut être bénéfique de plusieurs façons :

  • Crée des bases pour le développement du langage oral et écrit
  • Aide à développer les compétences en calcul et les compétences musicales
  • Développe un intérêt pour la langue
  • Aide à développer l’imagination et la créativité
  • Améliore la mémoire
  • Aide à développer l’intelligence émotionnelle
  • Enrichit le vocabulaire
  • Améliore la concentration et l’écoute
  • Aide à développer les compétences sociales
  • Favorise un sentiment d’appartenance collective

 

Différents aspects de la poésie à explorer

Plusieurs aspects de la poésie sont à prendre en compte lorsqu’on planifie des activités (voir la section suivante pour des idées spécifiques). Ils peuvent être abordés de manière séparée ou combinée :

Le rythme : même les bébés répondent instinctivement aux rythmes, et les enfants de tous âges aiment applaudir, jouer du tambour et danser. Encouragez les enfants à bouger sur le rythme de la poésie en les aidant à reconnaître les syllabes et les séquences.

Les rimes : être capable d’identifier les sons qui riment est une compétence de base pour le langage écrit, et il existe de nombreux types d'activités centrées sur les rimes. C’est l’un des aspects les plus amusants de la poésie pour les jeunes enfants, alors faites appel à leur enthousiasme en les amenant à identifier et à créer leur propres suites de rimes.

Les allitérations : explorer les allitérations (c’est-à-dire lorsque tous ou la plupart des mots dans une phrase commencent par la même lettre ou le même son) est un bon moyen d’aider les enfants à apprendre à identifier et à distinguer les différents sons.

Les mots descriptifs : lire, apprendre et inventer des poèmes est un excellent moyen de renforcer le vocabulaire des enfants et d’améliorer leur capacité à exprimer leurs pensées et leurs émotions.

 

Des idées d’activités pour découvrir la poésie

 

Lire des livres et des poèmes

Choisissez dans votre bibliothèque des livres qui sont écrits en vers qui riment (par exemple les livres de la collection Mini rimes), lisez-les ensemble, et demandez aux enfants de prononcer les mots à la fin de chaque ligne. Trouvez des exemples de poèmes écrits spécialement pour les jeunes enfants, par exemple la collection Bon pour les Bébés.

 

Inventer vos propres poèmes

Aidez les enfants à créer de courts poèmes, et enregistrez-les ou mémorisez-les ensemble. Pour commencer, essayez de vous concentrer sur un thème particulier (par exemple, décrire la météo, ou un objet, ou ses émotions), ou une technique particulière (par exemple les allitérations, ou les onomatopées).

 

Les comptines

Faites des activités basées sur des comptines familières ou nouvelles. Par exemple, vous pouvez demander aux enfants de créer des compositions artistiques liées à la comptine, ou de jouer l’histoire en utilisant des marionnettes.

 

Les jeux de rimes

Vous pouvez essayer de nombreuses activités autour des rimes, voici deux idées : la première est un jeu d’association, qui consiste à mettre ensemble les cartes avec des images qui représentent des choses qui riment (par exemple voiture et peinture), et la deuxième est “passer le coussin”, dans laquelle un cercle d’enfants construit des chaînes de mots qui riment.

 

Battre le rythme

Choisissez les poèmes ou comptines préférés des enfants et donnez-leur différents instruments (tambours, maracas, clochettes...) pour qu’ils puissent battre le rythme pendant que vous les récitez ensemble.

 

Les poèmes à compter

Utilisez des poèmes ou des comptines comportant des chiffres (par exemple “1,2,3 nous irons au bois”), pour pratiquer les compétences en calcul.

 

Les poèmes avec actions

Les enfants adorent les poèmes et comptines qui incluent des actions (tels que “ainsi font, font, font”, “bateau sur l’eau”...), et c’est un excellent moyen de canaliser leur énergie et leur enthousiasme.

 

Les poèmes absurdes

Explorez quelques virelangues (ex : “les chaussettes de l’archiduchesse”, “un chasseur sachant chasser”) et autres poèmes absurdes, et laissez les enfants s’amuser à jouer avec les mots.

 

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "Activities for Teaching Poetry in the Early Years".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :