Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilEnfant 3-12 ansL'œil du proLes élections présidentielles expliquées aux enfants

Les élections présidentielles expliquées aux enfants

Le 23 avril prochain, les Français iront voter au premier tour des élections présidentielles. Ils devront choisir leur candidat préféré parmi les 11 candidats qui se présentent pour devenir le nouveau Président de la République. Voici quelques réponses pour expliquer les élections aux enfants.

À quoi ça sert d’être Président?

C’est une question qui revient souvent, surtout en ces temps d’élections. Il est donc important d’expliquer aux enfants que la France est une république démocratique, un pays où le peuple choisit “ses chefs” dont le 1er d’entre eux, le Président.

Depuis 1962, les Français votent directement pour élire leur Président. Il est élu pour servir tous les Français : il choisit son Premier Ministre, vérifie que les lois sont appliquées et met tout en œuvre pour protéger le pays et ses citoyens. Par contre, il ne peut pas faire n’importe quoi : il doit respecter la Constitution, un ensemble des règles décidées et votées par le peuple en 1958.

Qui se présente ?

 Depuis quelques semaines, on connaît la liste définitive des candidats. Les enfants entendent donc parler de Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon etc. Ces personnalités politiques se sont portées candidates à la présidence : candidatures représentant pour la plupart un parti politique (Les Républicains pour Fillon ou le Parti Socialiste pour Hamon), des mouvements nouveaux comme “En marche” ou plus isolées comme celle de Jean Lassalle. Ils ont deux mois pour convaincre les Français de voter pour pour eux lors de la campagne présidentielle. Pour cela, ils vont débattre, confronter leurs idées et marquer le public avec des formules chocs. C’est donc le meilleur moyen de connaître les idées de chacun, ce qu’ils souhaitent mettre en place pour le pays durant leur cinq années de présidence et les relations qu’ils souhaitent instaurer avec les différents pays dans le monde.

Ça veut dire quoi, droite et gauche ?

En France, deux forces politiques majeures s’affrontent pour gouverner le pays : la droite et la gauche. Cette distinction remonte à la Révolution Française : les partisans du Roi étaient assis à droite de l’Assemblée, les autres à gauche. Aujourd’hui, la droite et la gauche sont représentées par deux partis politiques, c’est-à-dire, un groupe composé de personnes partageant les mêmes opinions et la même façon de diriger un pays : Les Républicains (droite) et le Parti Socialiste. Même si de plus en plus de gens pensent que les deux partis se rapprochent, il existe encore des différences qui s’expriment dans les programmes de la présidentielle. À droite, on pense qu’on doit garantir plus de liberté et favoriser la liberté d’entreprendre. Pour la gauche, l’État doit intervenir dans la vie quotidienne pour réduire l’écart entre riches et pauvres, afin de favoriser l’égalité des chances.

Aujourd’hui, l’affrontement droite/gauche se voit de plus en plus dépassé par une nouvelle opposition entre ceux qui souhaitent rester dans l’Union Européenne, ouvrir les frontières et ceux qui veulent reconstruire des frontières. Dans cette nouvelle opposition, plus de droite ni de gauche mais une nouvelle construction des partis politiques que l’on voit surgir dans la campagne présidentielle.

Qui vote ?

Pour voter, il faut avoir la nationalité française, être âgé d’au moins 18 ans, être inscrit sur les listes électorales et être en possession de ses droits civiques, c’est-à-dire le droit de voter, d’être élu etc. La différence entre le premier et le second tour des élections  En 15 jours, votre enfant vous verra voter par deux fois. N’oubliez pas de lui expliquer que tous les Français de plus de 18 ans et possédant une carte électorale voteront une première fois le 23 avril. Si un candidat obtient plus de 50% des votes, il deviendra Président. Dans la réalité, les deux candidats qui auront obtenu le plus de voix se retrouveront au second tour, le 7 mai. A ce moment-là, les Français auront le choix entre ces deux candidats. Celui qui aura obtenu le plus de votes deviendra Président, pendant 5 ans,  jusqu’en 2022.

Pour aller plus loin : http://www.1jour1actu.com/election-presidentielle-2017/

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Chargée de CommunicationTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
Pourquoi les enfants ont besoin d’aide pour réaliser une tâche ?

Entre 1 et 3 ans, l’enfant a besoin d’un petit coup de pouce de votre part pour réaliser une tâche. En effet, son cerveau ne sachant pas encore organiser ses tâches, l’enfant est focalisé sur le moment présent.

Ce nouvel épisode de la série Dis-moi vous aide à comprendre le schéma de pensée de l’enfant et vous donne quelques astuces pour l’aider à organiser la tâche à réaliser.

Dis-moi… Pourquoi les enfants ont besoin d’aide pour réaliser une tâche ?

Notre petit Ludovic se prépare pour jouer avec de la pâte à modeler. Mais son éducatrice lui demande de ranger d’abord le casse-tête de train, avec lequel il jouait. Son envie de profiter du moment présent prend alors le dessus et lui fait oublier la consigne de son éducatrice : Ludovic recommence à jouer. Cette attitude est tout à fait normale pour un enfant de son âge : plus l’enfant est jeune, moins il est capable de planifier. Son cerveau n’est pas assez mâture : l’enfant est alors davantage concentré sur le moment présent et le plaisir immédiat.
Ainsi, vous pouvez diviser la tâche en plusieurs étapes compréhensibles et à répéter les consignes. Dans le cas présenté, l’éducatrice indique à Ludovic de ranger les pièces dans la boîte puis, elle lui signifie d’aller placer la boîte sur l’étagère.
L’adulte permet ainsi à l’enfant de développer sa propre capacité de planification, ce qui est indispensable notamment pour l’ensemble des tâches quotidiennes.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Nommer et décrire les tâches à réaliser
  • Accompagner l’enfant dans la priorisation et l’aider à séquencer ses tâches
  • Etre un acteur accompagnant sans se substituer à l’initiative de l’enfant
  • Valoriser les tâches accomplies
  • Donner des consignes courtes et concrètes
  • Découper la tâches en petites parties
  • Être un modèle, faire preuve d’exemplarité
  • Instaurer des routines
  • Offrir des choix et apprendre à sélectionner

Pour aller plus loin

Bébé 0-3 ans
Comment aider l’enfant à s’endormir ?

La routine du sommeil revient tous les jours, que ce soit à la sieste ou le soir. S'il n'existe pas de méthodes miracles pour endormir les enfants, certaines conditions sont plus propices au sommeil.
Ce nouvel épisode de la série Dis-moi vous donne quelques conseils pour accompagner l’enfant en toute sérénité dans les bras de Morphée.

Dis-moi… Comment aider l’enfant à s’endormir ?

Le sommeil est nécessaire pour le développement du cerveau, la croissance du corps et le renforcement du système immunitaire. En faisant des activités calmes avant le coucher et en diminuant la lumière, l’adulte prédispose l’enfant à mieux s’endormir. C’est la glande pinéale ou épiphyse qui sécrète la mélatonine que l’on appelle l’hormone du sommeil. Elle est produite en absence de lumière et a pour mission principale de réguler le cycle du sommeil et de l’éveil. Tamiser ou éteindre la lumière aide donc l’enfant à s’endormir. Au contraire, la lumière vive et intense, comme celle des écrans, freine la production de mélatonine, ce qui nuit au sommeil.
Établir une routine prévisible au coucher rassure l’enfant car il sait ce qu’il va se passer. Lorsqu’il se sent en sécurité, il peut s’endormir plus facilement. Au besoin, une couverture ou un doudou auquel il est particulièrement attaché peut l’aider à se réconforter. Calme et détendu, l’enfant rejoint alors le pays des rêves en toute quiétude.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Établir une routine prévisible comprenant des activités calmes au coucher rassure l’enfant car il sait ce qu’il va se passer.
  • Proposer à l’enfant son doudou ou autre objet réconfortant (veilleuse, musique...) afin de le rassurer si de l’angoisse se fait ressentir.
  • Bannir les écrans avant le sommeil afin de favoriser la production de mélatonine.
  • Si le sommeil de l’enfant devient problématique pour la famille (fatigue intense des parents...), n’hésitez pas à en parler avec un spécialiste et surtout vous faire aider pour votre entourage. Il est important de vous protéger autant que protéger l’enfant.
  • Afin que l’enfant prenne l’habitude de s’endormir par lui-même, essayer dans la mesure du possible de le coucher quand il est encore éveillé.

 

Pour aller plus loin

Bébé 0-3 ans
Peut-on laisser un enfant jouer seul, à l’écart du groupe ?

Alors que vous êtes en train de mettre en place une activité de groupe, un des enfants se met à l’écart du groupe pour jouer seul. Vous êtes alors quelque peu inquiet par son attitude, bien que vous sachiez que le jeu libre est la première forme de jeu à laquelle s’adonnent les bébés.

Ce nouvel épisode de la série Dis-moi vous donne les clés pour comprendre votre rôle dans pareille situation.

Dis-moi… peut-on laisser un enfant jouer seul, à l’écart du groupe ?

Bien sûr ! Le fait qu’un enfant se retire pour jouer seul et librement n’est pas un problème. Néanmoins, vous devez vous assurer que l’enfant ne reste pas dans son coin ou ne s’isole pas pour éviter d’entrer en relation avec ses autres camarades.

Dans la situation présentée, Jérémie s’écarte du groupe pour jouer dans le coin costumes alors que ses petits camarades réalisent l’activité de bricolage proposée par l’institutrice. Il essaye plusieurs déguisements avant de trouver celui qui lui convient. Ainsi, l’absence de règles encourage la créativité de l’enfant et l’amène à faire des choix par lui-même ce qui développe son autonomie et sa confiance en lui.

En offrant la liberté de jouer seul et en n’intervenant pas dans le jeu, l’adulte permet à l’enfant de passer un bon moment tout en lui permettant d’apprendre son rythme.

L’importance du jeu libre

Tous les enfants ont besoin de jouer seuls : c’est comme un retour aux sources pour eux car c'est ainsi qu’ils ont commencé. En effet, ce n’est que vers 2-3 ans qu’ils commencent à partager des jeux avec d’autres enfants, d’abord sans interagir puis en développant la coopération, l’entraide et le compromis.
Jouer seul apporte de nombreux bienfaits à l’enfant : il va y développer son autonomie, créativité et sa confiance en lui. Cela va lui permettre de découvrir son environnement et ses limites.
S'isoler d’un groupe peut aussi être ressourçant pour celui qui passe ses journées en collectivité : le jeu libre peut alors se révéler comme un temps plus calme où l’enfant recharge ses batteries.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Laisser des jouets adaptés à son âge, ses goûts et ses capacités à portée de mains.
  • Laisser l'enfant prendre des initiatives et expérimenter.
  • Garder un œil sur l’enfant, sans intervenir ; vous pouvez faire des commentaires positifs sur son jeu pour l’encourager.
  • Permettre à l’enfant qui s’est isolé de raconter/montrer ce qu’il a fait aux autres et de découvrir ce que ses camarades ont fait.

En savoir plus sur le sujet :

Pour aller plus loin :

Pourquoi laisser les enfants jouer sans règles ni consignes

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :