Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansEnfant 3-12 ansLa Communication Non Violente

La Communication Non Violente

Catherine Schmider, fondatrice et coordonnatrice de Déclic-CNV & éducation, nous renseigne sur la Communication Non Violente (CNV) issue de la psychologie humaniste représentée par Carl Rogers. Elle a été fondée et développée aux Etats-Unis par le Docteur Marshall Rosenberg, un de ses élèves.

Quelle est cette approche de la pédagogie ?

Cette approche apporte une compréhension du fonctionnement de l'être humain qui contribue à son épanouissement. Elle amène à un changement de posture dans les relations. La CNV apprend à prendre en compte les émotions, les besoins de chacun dans les relations et dans les modes de fonctionnement des structures et à transformer les conflits en occasions de rencontre et de coopération.

L'écoute empathique permet d'offrir à l'enfant un accueil profond de ce qu'il vit et une sécurité affective qui favorise son bien-être et son ouverture aux autres. Cette approche est très indiquée pour les personnes travaillant avec des enfants éprouvant des difficultés à entrer en relation avec les autres.

Avec tous les enfants, chaque moment de vie et de jeu est support de dialogue. Il est une occasion de s’écouter, de mettre des mots sur les émotions et besoins de chacun. La CNV leur permet d'apprendre naturellement, en le vivant dans la relation avec l’adulte, le respect de soi et des autres.

Elle facilite aussi les relations au sein des équipes et la relation de coéducation avec les parents.

L’association Ensemble pour l’éducation s'en imprègne

C’est une approche novatrice découlant de la CNV et qui met en scène la bienveillance éducative. Elle est nourrie par les résultats des recherches internationales en neurosciences sociales et cognitives qui, aujourd’hui, nous apportent les preuves de l’impact de l’éducation quotidienne sur le développement du cerveau. Ces derniers nous permettent de réajuster nos pratiques, comme écouter l’enfant avec empathie, mieux comprendre ses besoins et les signaux qu’il émet, gérer les conflits dans le respect de son développement.

Cette approche est née de la volonté d’offrir des outils accessibles aux professionnels de l’enfance et aux parents pour construire une meilleure société, plus paisible et plus respectueuse. En effet, l’empathie aide à se connaître soi-même, à vivre en accord avec ce que l’on est et ce que l’on désire vraiment.

Et en pratique ?

Voici quelques postures positives que vous pouvez déjà adopter quotidiennement, dans les lieux d’accueil collectif :

  • chaque matin, prendre contact, se dire bonjour, tous assis en cercle en nommant le prénom de chaque enfant : des chansons animent cet accueil de transition lors de l’arrivée des enfants avec leurs parents ;
  • apprendre à formuler une demande pour jouer avec l’autre, en utilisant tout type de jouet ;
  • jouer aux émotions en les mimant pour les reconnaître et les nommer, on peut utiliser des poupées, marionnettes, cartes et autres supports ;
  • jouer à attendre son tour dans un parcours moteur avec des blocs en mousse.

 

Pour en savoir plus, cliquez sur les logos :

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Fondatrice
d’Ensemble pour l'Éducation
Tous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Enfant 3-12 ans
10 activités scientifiques pour le jeune enfant
  1. Ça Flotte ou ça coule ?
  2. La dissolution
  3. Labyrinthe magnétique
  4. Découvrir l’effet de la loupe
  5. Mon circuit de billes
  6. Ma station météo
  7. Comment poussent les plantes ?
  8. Pâte magique à la farine de maïs
  9. Le lait magique qui danse
  10. Fibre colorée

Les enfants sont naturellement attirés par les activités scientifiques. Avec leur curiosité naturelle et leur envie de donner un sens au monde, les meilleures activités scientifiques de la petite enfance sont souvent simples, attractives et produisent des résultats passionnants (et parfois inattendus). Toutes les raisons sont bonnes pour pratiquer ses activités dès le plus jeune âge et aider les enfants à aimer les sciences pour :

• stimuler le désir d'explorer et d'expérimenter

• développer des compétences analytiques et de résolution des problèmes

• favoriser une compréhension des causes et des effets, des tentatives et des erreurs

• développer une meilleure compréhension du monde

• soutenir le développement de la communication et des aptitudes collaboratives

• élargir le vocabulaire

Nous avons sélectionné dans cet article 10 expériences scientifiques  simples et variées. N’hésitez pas à les adapter en fonction de l'âge des enfants impliqués tout en prenant soin de respecter les conditions de sécurité.

Idées d'expériences scientifiques pour la petite enfance :

1. Ça flotte ou ça coule ?

Il s'agit d'une activité scientifique classique qui explore le principe de la flottabilité et qui peut être effectuée même avec de très jeunes enfants. Pour cela, procurez-vous un grand récipient (par exemple un bol ou une boîte en plastique), remplissez-le d'eau et, avec les enfants, choisissez différents objets qui vous entourent. Les enfants, à tour de rôle, laissent tomber un objet dans l'eau - après avoir deviné s'il va couler ou flotter.

2. La dissolution 

Cette activité enseigne aux enfants la solubilité dans l'eau. Vous aurez besoin de plusieurs petits contenants d'eau transparents (en plastique ou en verre) et de différentes substances à tester (par exemple : sucre, huile, sel, colorant alimentaire, riz, farine, comprimés de vitamines). Avant de déposer chaque substance dans une tasse, demandez aux enfants de deviner si elle se dissoudra ou non.

3. Labyrinthe magnétique

Pour cette activité, vous aurez besoin d'assiettes en papier, de crayons et d'aimants. Donnez une assiette en papier à chaque enfant et demandez-lui de dessiner un “labyrinthe” (NB : les enfants plus âgés peuvent essayer de dessiner un véritable labyrinthe mais pour les plus jeunes, une ligne ondulée convient). Utilisez une paire d'aimants pour naviguer le long de la ligne (d’un côté et de l’autre de l’assiette en papier - celui en dessous de la plaque déplace celui du haut). 

4. L’effet de la loupe

C'est une belle activité que vous pouvez mettre en place facilement et que les enfants pourront explorer seuls ou en petits groupes. Vous aurez besoin d'un plateau (ou d'une boîte/caisse peu profonde), d'une sélection d'objets avec des détails et/ou des textures intéressants, et de quelques loupes. Pour prolonger cette activité, vous pourrez demander aux enfants de dessiner certains des détails/modèles qu'ils trouvent. Le but étant d’observer les différents objets et détails au travers des loupes. 

5. Mon circuit de billes 

Pour cette activité, vous aurez besoin de billes, de ruban adhésif et d'une multitude d’objets que l’on peut facilement assembler pour y faire circuler des billes ; comme des tubes en carton, des bouteilles en plastique. Profitez-en pour demander aux enfants d’apporter des matériaux recyclés de la maison afin d’aborder le sujet du recyclage. Assemblez ensuite les différents matériaux pour créer un circuit à billes et les faire circuler dans les différents objets récupérés. Cela permet d’explorer le principe gradient sur la vitesse, autrement dit, le pourcentage de variation d’une grandeur en fonction de la distance. 

6. Ma station météo

Il existe de nombreuses activités pour apprendre la météo - en voici quelques-unes : 

• Fabriquer des carillons éoliens en accrochant des perles à l'extérieur d’une bouteille ;

• Fabriquer une manche à air à partir de bandes de matériau imperméable collées autour d'un anneau en plastique, pour déterminer la direction du vent ;

• Fabriquer un collecteur d'eau de pluie, à partir d'une bouteille en plastique avec le haut coupé, pour mesurer le taux des précipitations.

Alternativement, ce kit météo de Wesco est un excellent moyen d'encourager les enfants plus âgés à s’intéresser à la météo et à la mesure et à l'enregistrement des données. 

7. Comment poussent les plantes ?

Il s'agit ici d’une activité d’observation sur le long terme. Cependant, si vous choisissez des plantes à croissance rapide, les enfants n'auront pas à patienter trop longtemps avant de commencer à voir les résultats : comme le cresson (utilisable ensuite pour des activités créatives ; pour réaliser les cheveux d’un monstre par exemple), un tournesol (ou la taille pourra être facilement mesurable si il est positionné le long d’un mur), ou même des citrouilles (selon la saison pour la réalisation de cette activité). 

8. Pâte magique à la farine de maïs

Cette activité est simple et amusante ; notamment car les enfants adorent explorer les matières étranges et notamment la différence entre l’élément liquide et l’élément solide. Pour cette expérience, utilisez un grand récipient peu profond. Mélangez de la maïzena et de l'eau jusqu'à ce que vous ayez une consistance visqueuse. Essayez alors de séparer la substance - elle devient instantanément solide. Roulez de la substance en boule dans votre main, puis arrêtez - elle redevient liquide.

9. Le lait magique qui danse 

Pour cette activité qui illustre les réactions chimiques, vous aurez besoin d'un plat peu profond, de lait entier, de colorant alimentaire, de coton-tige et de liquide vaisselle. Versez un peu de lait dans le plat, ajoutez quelques gouttes de colorant alimentaire, puis tamponnez avec un coton-tige préalablement trempé dans du liquide vaisselle. Essayez avec plusieurs couleurs différentes en même temps pour un résultat plus important et essayez de tamponner à différents endroits. Vous pourrez ainsi observer le déplacement du lait dans le récipient, ainsi que le mélange des différentes couleurs. 

10. Fibre colorée

Ici, analysez comment l'eau monte à travers les plantes en utilisant du colorant alimentaire. Cette activité fonctionne bien (et rapidement) sur le céleri, mais vous pouvez également utiliser des fleurs à pétales blancs. Mettez quelques bâtonnets de céleri (de préférence feuillus) dans des verres d'eau séparés, puis ajoutez des couleurs différentes dans chaque verre. En une heure ou deux, le céleri changera de couleur lorsque le colorant se déplacera dans les fibres. 

Pour aller plus loin : 

10 activités environnementales pour la petite enfance. 

Apprendre en plein air, une autre façon de grandir.

Bébé 0-3 ans
Pourquoi les enfants ont besoin d’aide pour réaliser une tâche ?

Entre 1 et 3 ans, l’enfant a besoin d’un petit coup de pouce de votre part pour réaliser une tâche. En effet, son cerveau ne sachant pas encore organiser ses tâches, l’enfant est focalisé sur le moment présent.

Ce nouvel épisode de la série Dis-moi vous aide à comprendre le schéma de pensée de l’enfant et vous donne quelques astuces pour l’aider à organiser la tâche à réaliser.

Dis-moi… Pourquoi les enfants ont besoin d’aide pour réaliser une tâche ?

Notre petit Ludovic se prépare pour jouer avec de la pâte à modeler. Mais son éducatrice lui demande de ranger d’abord le casse-tête de train, avec lequel il jouait. Son envie de profiter du moment présent prend alors le dessus et lui fait oublier la consigne de son éducatrice : Ludovic recommence à jouer. Cette attitude est tout à fait normale pour un enfant de son âge : plus l’enfant est jeune, moins il est capable de planifier. Son cerveau n’est pas assez mâture : l’enfant est alors davantage concentré sur le moment présent et le plaisir immédiat.
Ainsi, vous pouvez diviser la tâche en plusieurs étapes compréhensibles et à répéter les consignes. Dans le cas présenté, l’éducatrice indique à Ludovic de ranger les pièces dans la boîte puis, elle lui signifie d’aller placer la boîte sur l’étagère.
L’adulte permet ainsi à l’enfant de développer sa propre capacité de planification, ce qui est indispensable notamment pour l’ensemble des tâches quotidiennes.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Nommer et décrire les tâches à réaliser
  • Accompagner l’enfant dans la priorisation et l’aider à séquencer ses tâches
  • Etre un acteur accompagnant sans se substituer à l’initiative de l’enfant
  • Valoriser les tâches accomplies
  • Donner des consignes courtes et concrètes
  • Découper la tâches en petites parties
  • Être un modèle, faire preuve d’exemplarité
  • Instaurer des routines
  • Offrir des choix et apprendre à sélectionner

Pour aller plus loin

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :