Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansLes équipements indispensables de l’assistante maternelle

Les équipements indispensables de l’assistante maternelle

Ca y est ! Vous avez décroché votre Graal, la fameuse attestation d’agrément définitif :  vous êtes officiellement assistant.e. maternel.l.e. Mais avant d'accueillir les parents et les bout’chous que vous allez garder, vous devez aménager votre maison et vous équiper en conséquence. Retrouvez dans cet article nos conseils pour vous équiper avec le matériel essentiel.

Les essentiels pour aménager votre maison

Préparez un nid douillet pour accueillir chez vous vos premiers bambins demande méthode et précaution. Espace intérieur, extérieur, environnement, etc, tout l’aménagement de votre maison doit être réalisé pour garantir la sécurité et le bien-être des enfants. 

 Sécurisez votre intérieur

  • installez une barrière de sécurité conforme aux exigences de sécurité pour interdire l’accès aux marches ;
  • insérez des cache-prises pour bloquer l’accès aux prises murales ; 
  • protégez tous les appareils de cuisson et mettez hors de portée des enfants tout produit d’entretien, objet tranchant ou médicament ;
  • vérifiez le bon fonctionnement du détecteur de fumée installé dans votre maison pour prévenir tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone (son installation dans tout logement est obligatoire depuis 2015).

 Aménagez un espace dédié au sommeil 

 Le temps de repos de l’enfant est essentiel pour son équilibre et sa croissance. L’aménagement de l’espace dédié au sommeil doit donc faire l’objet d’une vigilance particulière afin qu’il puisse dormir en toute sécurité : 

  • n’installez pas plus de 2 lits par chambre pour respecter le rythme et le repos de chaque enfant ; 
  • préférez les lits à barreaux (imposés par certains départements), conformes à la norme NF EN716 (norme européenne) et les couchettes empilables pour les plus de 2 ans. Par contre, le couchage sur un matelas à même le sol est proscrit ; 
  • équipez le lit à barreaux d’un matelas parfaitement adapté à la taille du lit et protégez-le avec un drap-housse ; 
  • prévoyez un espace entre chaque lit pour que vous puissiez intervenir ;  
  • utilisez des turbulettes adaptées à la taille et à l’âge de l’enfant (les oreillers et couettes sont proscrits). 

Aménagez un coin change  

 Le change fait partie intégrante des différents soins à apporter aux bébés que vous accueillez. Selon l’âge des enfants, vous aurez à effectuer ce soin 2 à 5 fois par jour : alors, autant prendre toutes les dispositions pour passer un moment agréable tous les deux. Vous devez d’abord veiller à sa sécurité en utilisant une table à langer stable et conforme à la norme NF EN 12 221. Idem pour le matelas à langer : préférez un matelas à forme incurvée ou hauts rebords pour une sécurité optimale de Bébé. Comme vous devez garder un œil (et une main) sur lui, placez tous les produits dont vous avez besoin (couche, liniment, etc.) à portée de main.  

Préparez un espace dédié au repas

Lorsque vient le temps du repas, vos petits marmots, d'âge bien souvent différents, vont crier famine. Pour rendre ce moment convivial et que vous puissiez garder un œil bienveillant sur chacun des enfants, placez-les autour d’une même table : les moins de 3 mois bien installés sur une chaise haute ; les plus grands qui se tiennent bien assis pourront bénéficier d’un réhausseur à fixer sur une chaise. Ainsi, tous pourront prendre le temps, partager ce moment ensemble, développer leur curiosité alimentaire et gagner en autonomie, les plus petits imitant les plus grands. 

En complément, faites le choix d’assiettes et couverts adaptés à chaque âge

  • des biberons, tasses et cuillères facilitant la prise de repas de Bébé ;
  • de la vaisselle ergonomique et ludiques favorisant son autonomie ;
  • de la vaisselle incassable pour plus de sécurité quand l’enfant mange seul.

Le temps du jeu et des apprentissages 

Autre moment important : le temps des jeux et des activités manuelles. Pas besoin de créer un salle de jeux pharaonique : un environnement riche en expérimentation et adapté à chaque âge favorisera l’éveil et le développement de chaque enfant. Pour varier les plaisirs tout en respectant le rythme de chaque enfant, vous pouvez alterner jeux libres et activités dirigées à différents moments de la journée. 

Quelques exemples de jeux incontournables que vous devez avoir en votre possession pour : 

Comment choisir ses jeux et jouets ? 

Le choix de ces derniers est très important : ils doivent répondre à des normes très strictes (les normes NF et CE sont un minimum), respectant les exigences applicables aux jouets destinés aux moins de 3 ans. Pour plus de sûreté, optez pour des jeux et jouets respectant la norme NF EN 71-1, 2 et 3. 

 

Dès 12 mois, vous pouvez aussi proposer aux enfants de dessiner, de peindre ou même de cuisiner lors d’activités créatives (découvrez nos idées pour vous inspirer).  

L’apprentissage passe aussi par des sorties au grand air : 

Voilà vous êtes parés : vous pouvez maintenant accueillir vos petits loupiots ! 

Pour aller plus loin :

 

Chargée de CommunicationTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Enfant 3-12 ans
Comprendre et apprendre les mathématiques avec la méthode Singapour

Tous les 4 ans, l’étude comparative Timss mesure le niveaux des élèves de CM1 et de 4e de plus de 50 pays sur leurs capacités en Mathématiques et en Sciences.

A nouveau, l’édition Timss 2019 met en lumière les difficultés des petits français-ses, en bas de classement et sous la moyenne européenne.

Face à cette baisse continue du niveau des élèves français, le député et mathématicien Cédric Vilani, dans un rapport remis en février 2018, évoquait la nécessité de "réconciliation" avec les mathématiques et du plaisir d’apprendre. Ce rapport recommandait également à l’ensemble des partenaires pédagogiques de s’inspirer de la méthode Singapour.

Et si on vous en disait plus sur cette méthode progressive et ludique pour enseigner et faire aimer les maths aux enfants ? Ça vous tente ?

Qu’est-ce que la méthode Singapour ? 

Les élèves de Singapour sont aujourd’hui les meilleurs du monde en  mathématiques alors qu’ils étaient en bas de classement il y a 40 ans.

C’est en 1965, lors de l’indépendance de Singapour, que l’Etat décide de prendre les choses en main. En 1980, des didacticiens réalisent une synthèse de ce qui fonctionne en didactique des mathématiques. La méthode Singapour est née !

Cette technique d’apprentissage progressive a pour objectif d’inciter les enfants à passer du concret à l'abstrait et du simple au complexe...

Étymologiquement, le mot “comprendre” en latin, il signifie “saisir avec”, “prendre”. On comprend mieux lorsqu’on fait par soi-même. L’enfant a besoin de se sentir investi dans ce qu’il fait pour comprendre pleinement son acte et trouver des solutions à son problème.

Du CP jusqu’à la 6ème 

Dès le CP, les notions et opérations simples sont étudiées par couple (addition et soustraction, multiplication et division…), de manière approfondie jusqu’à ce que les élèves en comprennent le sens et les maîtrisent parfaitement.

L’apprentissage progressif repose sur l’approche dite “concrète - imagée - abstraite” et par la mise en application d’une grande variété de problèmes. Très tôt, les élèves sont incités à user de plusieurs stratégies pour la résolution des problèmes.

La phase concrète (par l’objet)

Les élèves sont guidés dans leur compréhension du concept grâce à la mise en situation ou la manipulation d’objets concrets (manipulation de cubes, de jetons, parts de gâteaux…).

Nos outils de manipulation

La représentation imagée 

Les objets sont remplacés par des images : la modélisation. Par exemple, dans la résolution d’un problème, une pile de 5 cubes représente le chiffre 5, puis une pièce de 5 centimes…

La représentation abstraite (Chiffres et symboles) 

Le recours aux seuls symboles mathématiques constitue l’objectif de cette ultime étape.

Progressivement, les élèves apprennent à utiliser exclusivement les chiffres et les symboles.

La verbalisation 

La verbalisation permet d’approfondir la compréhension du problème. Elle permet à l’enfant de décrire et d’expliquer ce qui l’a aidé à aboutir à la résolution du problème.

Lorsqu’il verbalise sa pensée et son raisonnement, cela aide l’adulte à voir si la méthode est réellement acquise ou non par l’enfant. Verbaliser permet de mettre des mots sur le problème et favorise sa résolution.

Petite technique : une fois que l’enfant a résolu le problème, invitez-le à venir exposer devant la classe son raisonnement ainsi que la solution du problème. C’est l’aboutissement de la compréhension du problème pour l’enfant et l’enseignant.

Pourquoi utiliser la méthode Singapour ? 

  • acquisition de bases solides par l’apprentissage en profondeur ;
  • meilleure connexion entre les différentes notions mathématiques apprises ;
  • apprentissage ludique et attrayant, la manipulation d’objets est plus porteuse de sens pour l’enfant qui comprend mieux ce qu’il fait et l’intérêt des opérations mathématiques ;
  • amélioration de la confiance en soi par la progressivité de l’approche et les différentes stratégies qui peuvent être utilisées pour résoudre un problème..

Comment mettre en place la méthode Singapour ? 

Afin d’aborder cette méthode dans votre classe, ou avec votre enfant, nous vous conseillons de bien assimiler les concepts. Plusieurs ressources s’offrent à vous sur internet ou même dans différents manuels.

Vous pouvez vous aider du Guide pédagogique (CP-CE1) développé par Jean-Michel Jamet, professeur des écoles et de son site internet.

Vous retrouverez également comment aborder les 4 opérations dès le CP et les différents concepts clés sur le site de la librairie des écoles.

Pour vous équiper, nous vous avons sélectionné du matériel spécifique : cubes colorés, en bois, avec des fiches d’apprentissages.

Réglettes nombres 

Base 10 en bois 

Maxi lot cube base chiffre et ses apprenti’fiches

Aujourd’hui, la méthode Singapour n’a plus rien à prouver concernant son efficacité et tente de rentrer pleinement dans le système scolaire Français. Il ne vous reste plus qu’à vous laisser tenter, essayer, puis moduler votre méthode selon le besoin de chaque enfant…

À lire aussi sur notre blog 

Comment développer les compétences mathématiques dès le plus jeune âge ? 

Les 8 types d'intelligences multiples 

Pédagogie coopérative : comment encourager le tutorat entre les élèves ? 

Pour aller plus loin 

Guide pédagogique de la méthode Singapour 

La méthode de Singapour selon Jean-Michel Jamet 

Et si les Français devenaient aussi forts en maths que les Singapouriens ? 

Sources 

La librairie des écoles 

Vidéo : La méthode Singapour 

RTL : L’étude du niveau des petits Français en maths 

France info : le niveau des élèves français en maths et sciences

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :