Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilEnfant 3-12 ansL'œil du proComment initier les enfants à une alimentation saine et équilibrée ?

Comment initier les enfants à une alimentation saine et équilibrée ?

Dès l’école maternelle, l’enfant se voit proposer des repères pour « découvrir le monde » : le monde du vivant, la découverte du corps, de l’alimentation à travers la régularité des repas, la composition des menus. Ceci va favoriser un apprentissage de l’alimentation un peu plus présent à l’école et à la maison ou encore dans les activités extra-scolaires. Je vous propose ici des idées d’ateliers pour une sensibilisation progressive à une alimentation saine.

 

Quand l’alimentation active tous nos sens

 

Créez de petits jeux gustatifs :

  • découverte des saveurs de base : le salé, le sucré, l’amer, l’acide et l’umami
    Mettez dans des coupelles différentes, du sel, du sucre, du jus de citron (acide), des morceaux d’endive (amer), du jus de soja (umami.) Faites goûter à l’aide de petites cuillères. Rires et grimaces garanties !

  • éveil des autres sens :
    Présentez à l’enfant un assortiment d’aliments 

    • qui illustrent le râpeux, le doux, le piquant, du chaud, du froid… (le toucher)…
    • qui émettent du bruit : le pétillant d’une eau, le craquant du pain, le silence du yaourt… (l'ouïe)
    • de nombreuses couleurs et formes (la vue)
    • avec des odeurs très différentes : fraises, fromages type roquefort ou camembert (l’odorat)

Aidez l’enfant qui dit « beurk » ou « j’aime pas » à exprimer pourquoi il le dit : est-ce une mauvaise expérience, la couleur, la texture, la cuisson (pour exemple, les carottes râpées, versus les carottes cuites…)…

Cela l’aidera non seulement à mieux exprimer ce qu’il ressent mais aussi à apprendre là encore du vocabulaire…

 

Tous en cuisine !

Cuisiner en famille

Illustration tirée du site alimentation du tout petit

 

Beaucoup d’activités en cuisine demandent de la vigilance. On coupe, on tranche, on chauffe… Prenez connaissance des petits conseils avant de cuisiner avec un enfant et assurez une présence active douce pour les mettre en confiance.

Confiez à votre petit marmiton de petites tâches en cuisine : 

  • touiller une pâte de gâteau ;
  • ajouter les cuillerées de farine à votre préparation ;
  • apporter la corbeille à pain à table…

Citez le plus souvent possible le nom de l’aliment, sa couleur, sa forme, son goût, le matériel que vous utilisez pour réaliser la recette… Lui permettre d’agir ainsi va lui donner envie de participer, d’autant plus que vous êtes là. Ce sont des moments précieux pour lui montrer que cuisiner est un plaisir. Profitez-en pour lui raconter des anecdotes qui ont aussi émaillé vos souvenirs alimentaires. 

La dextérité manuelle se développant et l’enfant se construisant en mimant ses parents, nous allons pouvoir introduire de nouveaux jeux ou activités qui vont à la fois permettre à l’enfant de se projeter et de laisser libre cours à son imagination. Laissez-le exprimer ses talents culinaires par le jeu en lui proposant  une mini cuisine ou une batterie de cuisine et les ustensiles avec lesquels il va pouvoir faire la cuisine comme maman ou papa…  

 

Familiarisez votre enfant aux bases de l’équilibre alimentaire 

équilibre alimentaire

Illustration tirée du site alimentation du tout petit

L’équilibre alimentaire de l’enfant  repose à la fois sur le choix des aliments, les quantités consommées ainsi que le moment où ils sont mangés. Notre culture française est marquée par la prise de 3 à 4 repas par jour, 4 étant le nombre de repas recommandés par jour pour apporter à l’enfant l’énergie dont il a besoin. 

Cela repose également sur l’écoute des sensations physiologiques (faim, rassasiement, satiété) et ce qui peut les modifier comme les grignotages (favorisés par l’écran).

La compréhension des bases de l’équilibre alimentaire repose sur la connaissance des différentes familles alimentaires : 

  • Les produits laitiers
  • Les viandes, poissons, œufs
  • Les légumes et fruits
  • Les matières grasses
  • Les féculents et légumineuses
  • Les produits sucrés
  • Les boissons

Le  site La Table des Enfants© vous propose des fiches pratiques qui détaillent chaque famille alimentaire et propose des règles élémentaires pour composer son repas.

Profitez-en pour aborder sur un mode ludique deux sujets avec les enfants :

  • Le sel : consommation quotidienne est trop élevée en lien avec la place importante qu’occupent les aliments qui en contiennent : charcuteries, fromages, conserves, chips, pizzas, quiches, nuggets… et autres plats préparés ; Le pain contribue à lui seul à 19 % des apports chez les enfants : il n’est pas souhaitable pour autant de diminuer sa consommation. La profession, déjà engagée dans une réduction de la teneur en sel du pain, va poursuivre ses efforts pour aller plus loin. C’est en diminuant les plats tout prêts au profit des plats maison, en diminuant la charcuterie et les snacks salés, en ne salant pas à table que la réduction de consommation de sel se fera en douceur.   
  • Le sucre : regardez avec votre enfant l’excellente vidéo “Pourquoi doit-on faire attention à ce qu’on mange ?” du site 1 Jour 1 Actu.
    Vous pouvez aussi vous prêter au jeu des morceaux de sucre
    . Aidez les enfants à visualiser la quantité de sucre contenue dans leurs biscuits ou boissons préférées

Commencez à développer leur compétence de petit consommateur vers 8 ans

Faites-leur lire les emballages alimentaires même s’ils ne comprennent pas tout. Le but est leur expliquer pourquoi toutes ces mentions sont présentes sur un emballage et comment les comprendre peut les aider.

 

La découverte des repas

le repas des enfants

Illustration tirée du site alimentation du tout petit

Valorisez les repas : un bon rythme alimentaire favorise une bonne répartition de l’énergie sur la journée favorisant une vitalité optimale au fil des heures 

Petit déjeuner

Le petit déjeuner intervient après le jeûne de la nuit. Il permet à l’enfant de refaire le plein d’énergie et d’hydrater son organisme. Malgré des bénéfices bien connus, il perd du terrain chez les enfants, phénomène que vous avez peut-être observé.

Plusieurs explications à cela :  un dîner la veille au soir trop copieux ou tardif qui freine la faim du matin, un lever de dernière minute, un manque d’appétit, ou l’absence de présence incitative d’un adulte… 

Le risque est pour votre enfant d’être plus fatigué, moins attentif et moins participatif dans la matinée. Son absence peut même conduire à des malaises, des maux de ventre ou des chutes de la glycémie. 

Inspirez-vous de mes recommandations Le petit déjeuner : un ami pour la vie.

Déjeuner/dîner

repas équilibré

Exemples de déjeuners équilibrés

Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, il est conseillé de consommer au déjeuner/dîner :  

  • une crudité sous la forme d’un fruit ou d’un légume,
  • une portion de viande ou de poisson ou de volaille ou d’œuf (une seule fois par jour),
  • une portion de féculent  ou une portion de légume ou un mélange des deux,
  • une portion de fromage ou un yaourt ou un fromage blanc,
  • et un dessert selon la composition du repas, le tout avec du pain et de l’eau.

Goûter

En moyenne 7 heures séparent le déjeuner du dîner : une pause l’après-midi est la bienvenue ! Fournissant 10 à 15 % de l’énergie de la journée, il redonne des forces à votre enfant jusqu’au soir. Il prévient les grignotages, évite d’avoir trop faim avant de passer à table et permet de dîner plus légèrement − ce qui contribue à la régulation du poids. Le goûter , c’est le rendez-vous plaisir de l’après-midi.

Faites la promotion d’une bonne hygiène 

Se laver les mains avant de commencer à cuisiner, nettoyer son plan de travail, utiliser un torchon propre… sont des  habitudes importantes à prendre pour prévenir les toxi-infections alimentaires. 

une bonne hygiène en alimentation

Illustration tirée du site alimentation du tout petit

L’art de la table 

 

Sensibilisez votre enfant à l’art de la table grâce à une dinette et les règles de tenue à table. Apprenez-lui où placer les couverts, le verre, le pain…. 

 

Créez avec votre enfant son premier livre de cuisine 

 

Dès 6 ans, les apprentissages se précisent avec la lecture et l’écriture. Votre enfant peut désormais lire ou écrire une recette (même si dans un premier temps, cela lui demandera un peu de temps), questionner sa famille pour identifier les recettes transmises de génération en génération. 

Proposez-lui  de créer un cahier d’activités (s’ils ne l’ont pas déjà fait) où ils pourront noter leurs recettes et les illustrer à l’aide de découpages dans la presse ou de coloriages pour en faire quelque chose d’unique. Cela le familiarisera avec l’écriture, le sensibilisera aux nombres, à la notion de poids, au temps (temps de préparation, temps de cuisson…)

L’alimentation et la cuisine utilisent un vocabulaire important : il est nécessaire que votre enfant connaisse l’écriture des aliments courants qu’il consomme au quotidien, des ustensiles, des appareils culinaires… Ces nouveaux acquis lui permettent de poursuivre l’épanouissement de ses idées créatives… 

Avec les recettes, vous allez aborder les notions de portions et de quantités préparées. profitez-en pour lui parler des gestes simples pour éviter le gaspillage alimentaire

 

Vers une bonne hygiène globale

 

Continuez à sensibiliser votre enfant à l’importance 

  • de l’activité physique car bien bouger contribue aussi au bien grandir
  • du sommeil et de bien dormir
  • de l’hygiène dentaire et d’avoir des dents en bonne santé 
  • Du suivi de sa croissance. L’enfant accorde toujours beaucoup de plaisir à voir qu’il grandit. Entre l’âge de 3 à 10 ans, il prend en moyenne 5 à 6 cm et 2 à 3 kilos par an. Equipez un endroit de la maison ou votre établissement d’une toise, vous pourrez ainsi créer des souvenirs inoubliables. A la maison, pensez à le peser régulièrement.
    Le savez-vous ?  Les mesures de son poids et de sa taille permettent à votre pédiatre ou médecin traitant d’actualiser leurs courbes dans son carnet de santé ainsi que celle de l’Indice de masse corporelle (IMC) et de suivre sa croissance.

 

Et aussi des jeux et des activités 

les jeux de la table des enfants

Découvrez les jeux de la table des enfants

Associez des jeux manuels et créatifs qui permettent de parler des familles alimentaires, des aliments qui les composent, de leur saison, de leur culture et du mode d’élevage des animaux : 

  • Des dessins, coloriages et peinture : retrouvez sur le site de La Table des Enfants© près de 60 fiches pour des activités créatives autour de l’alimentation ;
  • De la pâte à modeler ou pâte à sel de diverses couleurs pour reproduire des aliments ;
  • Des Mémos et lotos
  • Des puzzles

Faites jardiner votre enfant : une manière de lui faire découvrir le rythme de la nature, les saisons. Emmenez-le dans des cueillettes ou préparez à la maison votre mini potager. 

Les fêtes traditionnelles sont également un bon prétexte pour lui faire découvrir notre culture alimentaire. De fait, il est coutumier de manger une galette (ou couronne) des Rois à l’Epiphanie, des crêpes à la Chandeleur,  la dinde ou le chapon pour Noël. Voici un calendrier pour guider vos actions.

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autre articles sur le sujet :

Diététicienne-nutritionnisteTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
10 idées pour augmenter l’activité physique dans votre structure

Il y a un problème croissant d’obésité et de manque d’activité physique chez les jeunes enfants aujourd’hui. En 2013, 12% des enfants de grande section de maternelle étaient en surcharge pondérale et 3,5% étaient obèses. Ces chiffres augmentent avec l’âge. Ainsi, en 2015, chez les enfants et adolescents de 6 à 17 ans, le surpoids ou l’obésité concernaient 16% des garçons et 18% des filles (source : ameli.fr).
La promotion d’un mode de vie sain et actif dès le plus jeune âge est donc très important pour essayer de lutter contre cette tendance.

L’activité physique présente de nombreux autres avantages :

  • elle aide à constituer des muscles et des os solides
  • elle aide à développer la coordination
  • elle aide à renforcer la confiance et l’estime de soi
  • elle aide à la concentration
  • elle favorise un bon sommeil
  • elle diminue le risque de développer des maladies comme le diabète de type 2
  • elle encourage le jeu et l’apprentissage en plein air

 

Voici quelques idées pour augmenter le niveau d’activité physique dans les structures d’accueil, et s’assurer que les enfants font assez d’exercice tous les jours :

Les courses

La plupart des enfants adorent faire la course, que ce soit en équipe ou individuellement, et vous pouvez rendre cette activité plus ou moins compétitive (selon peut-être l'âge des enfants). Vous pouvez choisir parmi de nombreux types de courses, pourquoi pas une course à l’œuf, ou une course en sac. Utilisez des plots pour matérialiser des pistes et en faire un événement.

Les parcours d’obstacles

Cette activité a l’avantage de pouvoir se faire avec le matériel que vous avez déjà à votre disposition, comme des cerceaux, des tunnels, des cônes, des ballons, des cartons, des déguisements etc., ainsi que des équipements de jeux d’extérieur déjà présents tels que des structures d’escalade.

Le jeu du parachute

Il existe de nombreuses activités auxquels vous pouvez jouer avec les parachutes. Par exemple, vous pouvez remplir le parachute de balles et voir à quelle vitesse vous pouvez les faire tomber, (ou les faire passer par le trou au milieu), ou encore appeler deux enfants qui devront échanger leurs places en courant autour (ou en passant sous) le parachute.

Les jeux de lancer

Il existe de nombreux jeux de lancer à faire avec les enfants, destinés à différents âges et demandant différents niveaux d’activité physique. En plus des jeux qui consistent à lancer un objet d’un enfant à un autre, vous pouvez essayer de lancer dans le but de toucher un autre objet, par exemple le jeu classique de balle dans le seau, ou les jeux de cible.

La marelle

Ce jeu contribue à rendre les enfants actifs depuis des centaines d’années (si ce n’est des milliers, on prétend que les Romains jouaient à une version de la marelle). Il est si populaire que de nombreuses cours de récréation de crèches et d’écoles ont une marelle permanente peinte au sol, mais vous pouvez toujours en tracer une à la craie ou utiliser un tapis marelle.

Chanter et danser

Combinez activités physiques et musicales en organisant un concours de danse, ou en jouant aux chaises musicales. Il existe aussi beaucoup de chansons ou comptines avec des actions, telles que “ainsi font font font”, “bateau sur l’eau”...

Les tricycles et trottinettes

Si vous avez suffisamment d’espace extérieur, vous pouvez envisager d’en consacrer une partie à une piste avec une surface adaptée, et d’investir dans différents tricycles et trottinettes. De nombreux enfants y joueront avec plaisir pendant des heures, et c’est un excellent moyen pour qu’ils soient actifs avec une contribution minimum (autre que la supervision), bien qu’il existe aussi l’option de proposer des jeux plus organisés.

Les bulles de savon

Il s’agit d’une activité très simple mais très amusante, idéale pour faire courir et sauter les enfants. Soufflez beaucoup de bulles (vous pouvez utiliser une machine à bulles pour un effet maximum) et demandez aux enfants d’essayer d’en éclater autant que possible (faites attention aux surfaces savonneuses, cette activité fonctionne mieux sur l’herbe).

Les jeux d’action

Encouragez l’activité physique en jouant à des jeux comme Jacques a dit. Un autre jeu d’action consiste à demander aux enfants de se déplacer comme différents animaux (par exemple “imite un kangourou” ou “imite un serpent”).

Les sorties

Emmenez les enfants à l’extérieur de la crèche pour des promenades et sorties régulières. Cela peut être une sortie jusqu’à une aire de jeux, où ils pourront dépenser de l’énergie en utilisant les équipements, ou une visite dans une réserve naturelle à la recherche des petites bêtes.

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "10 Ideas for Increasing Physical Activity in Your Setting".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Enfant 3-12 ans
Les 5 idées pour promouvoir l’autonomie des enfants

Un environnement pensé pour favoriser l’autonomie des enfant possède de multiples avantages comme  renforcer la confiance en soi et dans ses propres capacités, socle essentiel pour bien grandir. Nous avons fait équipe avec le conseiller pédagogique Alistair Bryce-Clegg pour vous présenter cinq des meilleures idées de son livre "50 idées fantastiques pour promouvoir l'indépendance” (en anglais).

Édité en français, n’hésitez pas également à vous inspirer du livre écrit par Juliette Lequinio et Gwendoline Janot : “100 idées pour développer l’autonomie des enfants grâce à l'ergothérapie”.

1. Créer une zone de peinture en libre-service

De quoi a-t-on besoin ?

  • Un distributeur à pompe (comme pour du savon liquide)
  • Des petits pots
  • De la peinture prête à l'emploi
  • Des brosses et/ou des éponges

Modus operandi

  1. Mettre de la peinture prête à l'emploi dans le distributeur à savon.
  2. Montrez aux enfants comment mettre la peinture dans les pots ou les palettes de mélange.
  3. Laissez-les utiliser la peinture librement pour réaliser des conceptions créatives.

Aller plus loin

  • Expliquez aux enfants le nombre de pression à utiliser avec le distributeur à pompe.
  • Offrez aux enfants la possibilité d’utiliser une sélection d'autres ingrédients comme de la farine ou de la bouillie d'avoine qu'ils peuvent utiliser pour ajouter de l'épaisseur ou de la texture à leur peinture.

Ce que cela apporte aux enfants ?

Les enfants apprennent non seulement à utiliser la peinture, la texture et la couleur, mais cette disposition les aide également à être autonome lorsqu’ils souhaitent réaliser des activités créatives.

2. Tableau à petits mots

De quoi a-t-on besoin ? 

  • Du papier coloré
  • Des pochettes à plastifier et une plastifieuse
  • Des cartes de visite
  • Un espace d'affichage à hauteur d’enfant
  • Des notes autocollantes

Modus operandi 

  1. Coupez un papier de couleur en rectangles, pour chaque enfant.
  2. Ajoutez le nom de chaque enfant dans le rectangle.
  3. Plastifiez les rectangles.
  4. Disposez vos différents rectangles sur le tableau d'affichage.
  5. Encouragez les enfants à écrire des messages tout au long de la journée en mettant une note sur le tableau de leurs amis.
  6. Les adultes peuvent également utiliser le tableau pour écrire des messages aux enfants.

Aller plus loin

  • Associez une photographie au nom sur chaque tableau pour aider les enfants qui ne savent pas encore lire.
  • Vous pouvez différencier l'affichage en ajoutant des cartes postales ou des enceintes connectées afin que les enfants puissent laisser un message vocal.

Ce que cela apporte aux enfants ?

Il s'agit d'une excellente activité pour favoriser l’échange et la  communication ainsi que la lecture et la création de repères. Les enfants qui ne savent pas écrire ou qui n’aiment pas écrire peuvent laisser un bonhomme souriant - smiley (ou un dessin) à leurs amis.

3. Jeu de rôle improvisé

De quoi a-t-on besoin ? 

  • De grandes et petites boîtes en carton
  • De paniers
  • Des briques de lait
  • Des tubes en carton
  • De tissu
  • De chapeaux et miroirs

Modus operandi 

  1. Récupérez de gros objets qui possèdent une ouverture comme des boîtes et des tubes et qui peuvent être facilement assemblables, comme pour construire une cabane par exemple, ou une scène semblable à une pièce de théâtre. (afin de laisser libre cours à l’imagination).
  2. Mettez les différents objets ou éléments dans un grand espace, extérieur si possible, où les enfants pourront se construire facilement un environnement en déplaçant et en assemblant facilement les objets.
  3. Demandez aux enfants de laisser libre cours à leur imagination en transformant ces objets en espace de jeux, ou en pièce de théâtre. Le but étant de créer un univers avec les différents objets tout en inventant une histoire afin de favoriser les échanges entre les enfants ainsi que leur imaginaire.

Aller plus loin

  • Créez un espace de jeu de rôle à l’extérieur mais également à l’intérieur selon l’espace disponible. L’histoire sera alors différente selon le lieu où l’enfant construira son univers.

Ce que cela apporte aux enfants ? 

Si les enfants n'ont pas beaucoup d'imagination dans les espaces de jeux de rôle qu'ils ont mis en place, alors ils auront du mal à y jouer sans le soutien d'un adulte, revenant souvent à jouer à la  “maison “ ou aux “super héros”. L’adulte pourra aider l’enfant à inventer une histoire et surtout à enrichir ses idées. Un jeu de rôle improvisé doit prendre en charge n'importe quel thème de jeu en raison de son potentiel illimité.

4. Extensions des jeux de rôle

De quoi a-t-on besoin ? 

  • De panier ou boîte
  • Des ressources qui sont axées sur un thème ou un métier spécifique : par exemple médecin ou peintre
  • Des livres pour apprendre et améliorer le thème choisi
  • Des matériaux de fabrication

Modus operandi 

  1. Identifiez les thèmes que vous souhaitez aborder dans votre jeu de rôle.
  2. Identifiez les principaux domaines d'intérêt pour les enfants exprimés à travers leur jeu.
  3. Regroupez des ressources pour améliorer ces thèmes.
  4. Apportez les améliorations dans votre espace de jeux de rôle pour soutenir l'apprentissage des enfants.

Ce que cela apporte aux enfants ? 

C'est toujours une bonne idée d'avoir un panier d’objets permettant d’étendre l’expérience de jeux de rôle improvisé.

Cela  soutient le développement et la consolidation du jeu des enfants dans un domaine qu'ils connaissent ou qui les intéressent. Si un adulte a créé un panier d'extension pour soutenir un thème enseigné que les enfants ne connaissent pas, comme “le vétérinaire” par exemple, alors l'adulte peut utiliser ces objets dans la zone de jeux de rôle improvisée pour introduire un langage approprié à ce thème.

5. Espace d'exploration extérieur

De quoi a-t-on besoin ? 

  • Des sacs, poches ou pochettes en tissu
  • Des loupes
  • Des bocaux
  • Matériaux de fabrication
  • Un presse-papiers
  • Des tasses, bols, cuillèrches et récipients
  • Des coussins et tapis

Modus operandi 

  1. Aménagez un espace extérieur où les enfants peuvent avoir accès à plein de choses à observer (plantes, insectes, feuilles, mousses …).
  2. Remplissez les sacs avec les différents outils pour aider les enfants à explorer cet espace extérieur.
  3. Encouragez-les à noter leurs résultats d’observation.

Aller plus loin 

Vous pouvez aussi partir en balade dans un parc ou une forêt pour explorer un environnement moins familier et ainsi voir de nouvelles choses à observer.

Inspirez-vous de notre article 15 activités pour explorer la nature.

Ce que cela apporte aux enfants ? 

Les enfants auront la possibilité de travailler seuls ou en groupe pour explorer leur environnement extérieur. Ils pourront collecter, examiner et créer avec les choses qu'ils trouvent. Ils sont ici libres d’adapter cette activité à leurs envies et attentes.

Le conseiller pédagogique Alistair a connu une carrière réussie de 10 ans en tant que professeur principal de l'école maternelle et de la petite enfance à trois niveaux dans le Cheshire en Angleterre. Parallèlement à ce poste, il s’est lancé dans une carrière de consultant spécialisé dans l'éducation des enfants et dans la petite enfance.

La plupart du temps, il propose de la formation dans les différents aspects de la pratique et de la gestion de la petite enfance aux niveaux national et international.

Alistair est également auteur et concepteur de produits primés, dont les travaux ont été publiés dans un certain nombre de livres et de magazines. 

Pour aller plus loin :

Quels sont les avantages à s’habiller tout seul ? 

Apprendre à ranger sa chambre

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :