Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansBébé tsunami

Bébé tsunami

Vous en rêviez si fort de votre petit d’homme… Passés les premiers jours emplis de découvertes, d’angoisses, de victoires, de débordement d’amour, vous voilà un peu plus habitués l’un à l’autre. Les gestes de soins pratiqués sur Bébé sont de plus en plus fluides, vous prenez confiance en vous et en Bébé.

Mais bientôt, le temps vient à vous manquer et la charge mentale imposée par votre nouveau statut de parent devient de plus en plus pressante. Avant un quelconque mouvement de panique, respirez un bon bol d’air et sachez une chose : vous êtes le(s) meilleur(s) parent(s) qui puisse(nt) exister pour votre enfant.

Mon Bébé et moi, c’est pour la vie

Tandis que maman nageait dans une purée hormonale faite de tendresse XXL et de désarrois parfois tout aussi puissants, papa découvrait les joies de la paternité grâce à son congé parental. Vous avez ainsi profité de 11 jours de travail d’équipe. Certains appellent ce temps la “ lune de lait ”. Cette période est d’une grande richesse car elle permet de poser les premiers jalons de votre aventure familiale.

Après cette courte parenthèse, la mère se retrouve souvent seule à gérer le quotidien et les soins de Bébé. Même avec un conjoint très présent, cette solitude peut être vécue plus ou moins sereinement. Outre le quotidien et cette fameuse charge mentale (penser à tout, parer à tous les cas de figure) qui vient prendre place dans votre cervelle, cette post-lune de lait est aussi souvent le temps de la grande révélation : avec ce petit être tant désiré, vient aussi la responsabilité de sa vie et de son bien-être.Désormais, votre planning, vos actions et même votre façon de voir le monde vont évoluer avec Bébé.

Vous pensiez avoir des certitudes ? Maintenant vous avez un Bébé.

Alain (le philosophe, pas mon voisin) nous éclairait de sa sagesse en nous expliquant qu’il faut avoir des certitudes pour douter. Que ce même doute est le sel de l’esprit, qu’il permet de ne jamais croire quoi que ce soit et de toujours interroger notre réalité et le monde qui nous entoure. Chérissons Alain qui nous permet aujourd’hui de nous élever au rang de philosophe ! Car oui, affirmons le bien fort, l’arrivée d’un enfant nous fait aussi perdre tous nos repères. C’est ce que j’appellerai le Bébé tsunami (l’image est violente mais l’impression d’être submergé est réelle).

Mais pas question de paniquer. Ces doutes sont positifs et ne dureront pas. La parentalité est une période de transition qui va aussi vous permettre d’être plus au clair avec vos attentes, vos valeurs et le mode d’éducation que vous aurez choisi. Laissez-vous envisager tous les scénarios en vous détachant le plus possible de vos habitudes et de vos préjugés puis laissez-vous la possibilité de faire un pas de côté. Vos choix ne seront pas parfaits mais ils auront la “génialité” d’être et de vous propulser sur le devant de votre propre scène.

Moteur, Action !

Toi et moi dans tout ça

Dans les feuilletons télévisés, tout coule de source et la place de Bébé semble évidente tandis que le couple d’amants devient un couple de parents sereins. Quelle belle image ! Quel bel effort d’imagination nous faut-il aussi pour faire coller cette vision fantasmée avec notre propre réalité. Avec l’épuisement dû à l’arrivée de Bébé se joignent souvent ses perfides complices, Impatience, Irritabilité et Rumination. Votre tragédien grec intérieur, vous savez cette petite voix qui vous dit que vous ratez tout, se réveille et risque de prendre trop de place si vous ne le maîtrisez pas.

Allez hop, on dompte le tragédien !

Il n’est ici pas question de couper tout dialogue intérieur, bien au contraire. Il est question d’accueillir les points de vue pour construire cette nouvelle vie de famille et ne pas laisser cette petite voix dégrader votre confiance en vous, en votre bébé et en votre couple.

Parlons-en du couple.

Depuis que Bébé est arrivé, vous lui dédiez tellement d’attention que votre cher.e et tendre peut se sentir délaissé.e. Et les attentions que vous lui portez ne seront peut-être même pas remarquées…

Les attentions du quotidien telles que sortir la poubelle, faire le repas, prendre en charge Bébé pour le changer ou pour le câliner quelques minutes sont autant de respirations pour l’autre. Bien que terre-à-terre, elles permettent de grappiller quelques instants sur la roue du temps. Les néo-parents ont tous les deux besoin de ces relais pour que le couple survive au Bébé tsunami.

Les attentions amoureuses sont d’égale importance car elles ont pour objectif de prouver à l’autre son attachement. Ces faveurs, pour être reconnues, doivent être dirigées uniquement vers l’être aimé. Vous aurez bien compris que l’achat d’un porte-bébé pour soulager le dos du parent n’est pas une attention amoureuse mais une attention du quotidien. Ainsi, une activité ressourçante en tandem comme un repas, une sortie, du jardinage, etc. sera fantastique pour avoir le temps, ensemble, de discuter sans être interrompu.

Il y aussi les tout-petits rien qui changent la vie : un baiser dans le cou, un sourire, un petit mot doux glissé dans la poche, etc. Il existe des milliers de manières pour apporter son soutien et prouver sa tendresse à l’autre. Pour vous, quels sont les meilleurs moyens ?

Ces attentions sont-elles tellement déconnectées ? Pas tellement. Les attentions du quotidien sont souvent un excellent marqueur de l’attention que nous portons à l’autre. Ne sommes-nous pas en création d’un foyer ou notre famille va pouvoir s’épanouir ?

Quelques clés pour survivre au Bébé tsunami

Mais venons-en aux conseils pratiques parce que rien ne sert de disserter sur le sens de la vie si nous ne la vivons pas. Pour vous aider à passer le cap, nous avons recherché les meilleurs conseils. Suivez le guide !

  • Oubliez les forums santé-bébé, ils ne vous feront qu’envisager le pire. Si vous avez une question de santé, privilégiez la consultation avec un professionnel de santé (puériculteur.rice, sage femme, médecin de famille ou encore pédiatre).
  • Reconnaissez la fatigue de l'autre. Que vous soyez à la maison ou au travail, chaque parent agit pour la famille, selon ses moyens et ses compétences. Vous devez le prendre en compte et le valoriser. Vous verrez que votre couple en sortira beaucoup plus fort. Et si vous jouiez à reconnaître ce que l'autre fait pour votre toute nouvelle fantastique famille ? "Hier, tu as sorti la poubelle de couches et j'ai adoré. Merci amour " (oui, c’est une petite joie triviale mais oh combien agréable, avouez-le).
  • Communiquez, ensemble. Quand l'équipe parentale ne fonctionne pas aussi bien que vous le voudriez, n'hésitez pas à expliquer calmement et avec des mots tendres ce que vous attendez exactement de l'autre. "J'ai besoin que tu réfléchisses avec moi aux nouvelles tâches quotidiennes à effectuer depuis que Bébé est arrivé". On limite ainsi la charge mentale d'un parent pour la diluer sur les deux. En équipe, c'est plus facile !
  • Communiquez, encore et toujours. Discutez de vos choix autour de l'arrivée de ce petit d'homme : transat ou tapis, bain journalier ou espacé, allaitement ou biberon, etc. Tout doit être source de discussions pour ne pas être source de conflit. Le choix d'avoir un enfant se fait souvent à deux, le choix des modes d'éducation devrait aussi se faire à deux. Et évitez de demander à votre mère, votre beau-père ou les voisins, ils n'auraient pas fait comme vous et c'est tant mieux.

 

En savoir plus :

Chargée de CommunicationTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
8 activités pour initier les enfants à la poésie dès le plus jeune âge

La plupart des structures petite enfance intègrent déjà la poésie dans leurs activités quotidiennes, par exemple avec les histoires et les comptines. Mais il existe de nombreux autres moyens d’explorer la poésie avec les jeunes enfants, et de nombreux avantages à en tirer.

Les bienfaits de la poésie pour la petite enfance

L’une des caractéristiques clés de la poésie pour enfants est son aspect ludique, il n’est donc pas étonnant que les jeunes enfants réagissent naturellement bien à cela. Mais en plus d’être amusant, explorer la poésie peut être bénéfique de plusieurs façons :

  • Crée des bases pour le développement du langage oral et écrit
  • Aide à développer les compétences en calcul et les compétences musicales
  • Développe un intérêt pour la langue
  • Aide à développer l’imagination et la créativité
  • Améliore la mémoire
  • Aide à développer l’intelligence émotionnelle
  • Enrichit le vocabulaire
  • Améliore la concentration et l’écoute
  • Aide à développer les compétences sociales
  • Favorise un sentiment d’appartenance collective

 

Différents aspects de la poésie à explorer

Plusieurs aspects de la poésie sont à prendre en compte lorsqu’on planifie des activités (voir la section suivante pour des idées spécifiques). Ils peuvent être abordés de manière séparée ou combinée :

Le rythme : même les bébés répondent instinctivement aux rythmes, et les enfants de tous âges aiment applaudir, jouer du tambour et danser. Encouragez les enfants à bouger sur le rythme de la poésie en les aidant à reconnaître les syllabes et les séquences.

Les rimes : être capable d’identifier les sons qui riment est une compétence de base pour le langage écrit, et il existe de nombreux types d'activités centrées sur les rimes. C’est l’un des aspects les plus amusants de la poésie pour les jeunes enfants, alors faites appel à leur enthousiasme en les amenant à identifier et à créer leur propres suites de rimes.

Les allitérations : explorer les allitérations (c’est-à-dire lorsque tous ou la plupart des mots dans une phrase commencent par la même lettre ou le même son) est un bon moyen d’aider les enfants à apprendre à identifier et à distinguer les différents sons.

Les mots descriptifs : lire, apprendre et inventer des poèmes est un excellent moyen de renforcer le vocabulaire des enfants et d’améliorer leur capacité à exprimer leurs pensées et leurs émotions.

 

Des idées d’activités pour découvrir la poésie

 

Lire des livres et des poèmes

Choisissez dans votre bibliothèque des livres qui sont écrits en vers qui riment (par exemple les livres de la collection Mini rimes), lisez-les ensemble, et demandez aux enfants de prononcer les mots à la fin de chaque ligne. Trouvez des exemples de poèmes écrits spécialement pour les jeunes enfants, par exemple la collection Bon pour les Bébés.

 

Inventer vos propres poèmes

Aidez les enfants à créer de courts poèmes, et enregistrez-les ou mémorisez-les ensemble. Pour commencer, essayez de vous concentrer sur un thème particulier (par exemple, décrire la météo, ou un objet, ou ses émotions), ou une technique particulière (par exemple les allitérations, ou les onomatopées).

 

Les comptines

Faites des activités basées sur des comptines familières ou nouvelles. Par exemple, vous pouvez demander aux enfants de créer des compositions artistiques liées à la comptine, ou de jouer l’histoire en utilisant des marionnettes.

 

Les jeux de rimes

Vous pouvez essayer de nombreuses activités autour des rimes, voici deux idées : la première est un jeu d’association, qui consiste à mettre ensemble les cartes avec des images qui représentent des choses qui riment (par exemple voiture et peinture), et la deuxième est “passer le coussin”, dans laquelle un cercle d’enfants construit des chaînes de mots qui riment.

 

Battre le rythme

Choisissez les poèmes ou comptines préférés des enfants et donnez-leur différents instruments (tambours, maracas, clochettes...) pour qu’ils puissent battre le rythme pendant que vous les récitez ensemble.

 

Les poèmes à compter

Utilisez des poèmes ou des comptines comportant des chiffres (par exemple “1,2,3 nous irons au bois”), pour pratiquer les compétences en calcul.

 

Les poèmes avec actions

Les enfants adorent les poèmes et comptines qui incluent des actions (tels que “ainsi font, font, font”, “bateau sur l’eau”...), et c’est un excellent moyen de canaliser leur énergie et leur enthousiasme.

 

Les poèmes absurdes

Explorez quelques virelangues (ex : “les chaussettes de l’archiduchesse”, “un chasseur sachant chasser”) et autres poèmes absurdes, et laissez les enfants s’amuser à jouer avec les mots.

 

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "Activities for Teaching Poetry in the Early Years".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Bébé 0-3 ans
Pourquoi les enfants ont besoin d’aide pour réaliser une tâche ?

Entre 1 et 3 ans, l’enfant a besoin d’un petit coup de pouce de votre part pour réaliser une tâche. En effet, son cerveau ne sachant pas encore organiser ses tâches, l’enfant est focalisé sur le moment présent.

Ce nouvel épisode de la série Dis-moi vous aide à comprendre le schéma de pensée de l’enfant et vous donne quelques astuces pour l’aider à organiser la tâche à réaliser.

Dis-moi… Pourquoi les enfants ont besoin d’aide pour réaliser une tâche ?

Notre petit Ludovic se prépare pour jouer avec de la pâte à modeler. Mais son éducatrice lui demande de ranger d’abord le casse-tête de train, avec lequel il jouait. Son envie de profiter du moment présent prend alors le dessus et lui fait oublier la consigne de son éducatrice : Ludovic recommence à jouer. Cette attitude est tout à fait normale pour un enfant de son âge : plus l’enfant est jeune, moins il est capable de planifier. Son cerveau n’est pas assez mâture : l’enfant est alors davantage concentré sur le moment présent et le plaisir immédiat.
Ainsi, vous pouvez diviser la tâche en plusieurs étapes compréhensibles et à répéter les consignes. Dans le cas présenté, l’éducatrice indique à Ludovic de ranger les pièces dans la boîte puis, elle lui signifie d’aller placer la boîte sur l’étagère.
L’adulte permet ainsi à l’enfant de développer sa propre capacité de planification, ce qui est indispensable notamment pour l’ensemble des tâches quotidiennes.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Nommer et décrire les tâches à réaliser
  • Accompagner l’enfant dans la priorisation et l’aider à séquencer ses tâches
  • Etre un acteur accompagnant sans se substituer à l’initiative de l’enfant
  • Valoriser les tâches accomplies
  • Donner des consignes courtes et concrètes
  • Découper la tâches en petites parties
  • Être un modèle, faire preuve d’exemplarité
  • Instaurer des routines
  • Offrir des choix et apprendre à sélectionner

Pour aller plus loin

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :