Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

Accueil > Bébé 0-3 ans

Bébé 0-3 ans

Dédiée à l’éducation et au bien-être des bébés de la naissance à 3 ans, cette rubrique s’adresse au trio enfants, parents et professionnels.
Vous bénéficiez de nos conseils, teintés d’un regard de professionnels de la petite enfance, d’idées d’activités avec les enfants, ainsi que des apports pédagogiques pour vous permettre de mieux appréhender la parentalité. Notre savoir-faire est validé par plus de 40 ans auprès des enfants et des professionnels de l’enfance.
Dans cette extraordinaire aventure, nous souhaitons partager, vous accompagner et vous soutenir avec un regard bienveillant au service d’une éducation positive. Bonne lecture !

10 idées pour augmenter l’activité physique dans votre structure

Il y a un problème croissant d’obésité et de manque d’activité physique chez les jeunes enfants aujourd’hui. En 2013, 12% des enfants de grande section de maternelle étaient en surcharge pondérale et 3,5% étaient obèses. Ces chiffres augmentent avec l’âge. Ainsi, en 2015, chez les enfants et adolescents de 6 à 17 ans, le surpoids ou l’obésité concernaient 16% des garçons et 18% des filles (source : ameli.fr).
La promotion d’un mode de vie sain et actif dès le plus jeune âge est donc très important pour essayer de lutter contre cette tendance.

L’activité physique présente de nombreux autres avantages :

  • elle aide à constituer des muscles et des os solides
  • elle aide à développer la coordination
  • elle aide à renforcer la confiance et l’estime de soi
  • elle aide à la concentration
  • elle favorise un bon sommeil
  • elle diminue le risque de développer des maladies comme le diabète de type 2
  • elle encourage le jeu et l’apprentissage en plein air

 

Voici quelques idées pour augmenter le niveau d’activité physique dans les structures d’accueil, et s’assurer que les enfants font assez d’exercice tous les jours :

Les courses

La plupart des enfants adorent faire la course, que ce soit en équipe ou individuellement, et vous pouvez rendre cette activité plus ou moins compétitive (selon peut-être l'âge des enfants). Vous pouvez choisir parmi de nombreux types de courses, pourquoi pas une course à l’œuf, ou une course en sac. Utilisez des plots pour matérialiser des pistes et en faire un événement.

Les parcours d’obstacles

Cette activité a l’avantage de pouvoir se faire avec le matériel que vous avez déjà à votre disposition, comme des cerceaux, des tunnels, des cônes, des ballons, des cartons, des déguisements etc., ainsi que des équipements de jeux d’extérieur déjà présents tels que des structures d’escalade.

Le jeu du parachute

Il existe de nombreuses activités auxquels vous pouvez jouer avec les parachutes. Par exemple, vous pouvez remplir le parachute de balles et voir à quelle vitesse vous pouvez les faire tomber, (ou les faire passer par le trou au milieu), ou encore appeler deux enfants qui devront échanger leurs places en courant autour (ou en passant sous) le parachute.

Les jeux de lancer

Il existe de nombreux jeux de lancer à faire avec les enfants, destinés à différents âges et demandant différents niveaux d’activité physique. En plus des jeux qui consistent à lancer un objet d’un enfant à un autre, vous pouvez essayer de lancer dans le but de toucher un autre objet, par exemple le jeu classique de balle dans le seau, ou les jeux de cible.

La marelle

Ce jeu contribue à rendre les enfants actifs depuis des centaines d’années (si ce n’est des milliers, on prétend que les Romains jouaient à une version de la marelle). Il est si populaire que de nombreuses cours de récréation de crèches et d’écoles ont une marelle permanente peinte au sol, mais vous pouvez toujours en tracer une à la craie ou utiliser un tapis marelle.

Chanter et danser

Combinez activités physiques et musicales en organisant un concours de danse, ou en jouant aux chaises musicales. Il existe aussi beaucoup de chansons ou comptines avec des actions, telles que “ainsi font font font”, “bateau sur l’eau”...

Les tricycles et trottinettes

Si vous avez suffisamment d’espace extérieur, vous pouvez envisager d’en consacrer une partie à une piste avec une surface adaptée, et d’investir dans différents tricycles et trottinettes. De nombreux enfants y joueront avec plaisir pendant des heures, et c’est un excellent moyen pour qu’ils soient actifs avec une contribution minimum (autre que la supervision), bien qu’il existe aussi l’option de proposer des jeux plus organisés.

Les bulles de savon

Il s’agit d’une activité très simple mais très amusante, idéale pour faire courir et sauter les enfants. Soufflez beaucoup de bulles (vous pouvez utiliser une machine à bulles pour un effet maximum) et demandez aux enfants d’essayer d’en éclater autant que possible (faites attention aux surfaces savonneuses, cette activité fonctionne mieux sur l’herbe).

Les jeux d’action

Encouragez l’activité physique en jouant à des jeux comme Jacques a dit. Un autre jeu d’action consiste à demander aux enfants de se déplacer comme différents animaux (par exemple “imite un kangourou” ou “imite un serpent”).

Les sorties

Emmenez les enfants à l’extérieur de la crèche pour des promenades et sorties régulières. Cela peut être une sortie jusqu’à une aire de jeux, où ils pourront dépenser de l’énergie en utilisant les équipements, ou une visite dans une réserve naturelle à la recherche des petites bêtes.

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "10 Ideas for Increasing Physical Activity in Your Setting".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

8 activités pour initier les enfants à la poésie dès le plus jeune âge

La plupart des structures petite enfance intègrent déjà la poésie dans leurs activités quotidiennes, par exemple avec les histoires et les comptines. Mais il existe de nombreux autres moyens d’explorer la poésie avec les jeunes enfants, et de nombreux avantages à en tirer.

Les bienfaits de la poésie pour la petite enfance

L’une des caractéristiques clés de la poésie pour enfants est son aspect ludique, il n’est donc pas étonnant que les jeunes enfants réagissent naturellement bien à cela. Mais en plus d’être amusant, explorer la poésie peut être bénéfique de plusieurs façons :

  • Crée des bases pour le développement du langage oral et écrit
  • Aide à développer les compétences en calcul et les compétences musicales
  • Développe un intérêt pour la langue
  • Aide à développer l’imagination et la créativité
  • Améliore la mémoire
  • Aide à développer l’intelligence émotionnelle
  • Enrichit le vocabulaire
  • Améliore la concentration et l’écoute
  • Aide à développer les compétences sociales
  • Favorise un sentiment d’appartenance collective

 

Différents aspects de la poésie à explorer

Plusieurs aspects de la poésie sont à prendre en compte lorsqu’on planifie des activités (voir la section suivante pour des idées spécifiques). Ils peuvent être abordés de manière séparée ou combinée :

Le rythme : même les bébés répondent instinctivement aux rythmes, et les enfants de tous âges aiment applaudir, jouer du tambour et danser. Encouragez les enfants à bouger sur le rythme de la poésie en les aidant à reconnaître les syllabes et les séquences.

Les rimes : être capable d’identifier les sons qui riment est une compétence de base pour le langage écrit, et il existe de nombreux types d'activités centrées sur les rimes. C’est l’un des aspects les plus amusants de la poésie pour les jeunes enfants, alors faites appel à leur enthousiasme en les amenant à identifier et à créer leur propres suites de rimes.

Les allitérations : explorer les allitérations (c’est-à-dire lorsque tous ou la plupart des mots dans une phrase commencent par la même lettre ou le même son) est un bon moyen d’aider les enfants à apprendre à identifier et à distinguer les différents sons.

Les mots descriptifs : lire, apprendre et inventer des poèmes est un excellent moyen de renforcer le vocabulaire des enfants et d’améliorer leur capacité à exprimer leurs pensées et leurs émotions.

 

Des idées d’activités pour découvrir la poésie

 

Lire des livres et des poèmes

Choisissez dans votre bibliothèque des livres qui sont écrits en vers qui riment (par exemple les livres de la collection Mini rimes), lisez-les ensemble, et demandez aux enfants de prononcer les mots à la fin de chaque ligne. Trouvez des exemples de poèmes écrits spécialement pour les jeunes enfants, par exemple la collection Bon pour les Bébés.

 

Inventer vos propres poèmes

Aidez les enfants à créer de courts poèmes, et enregistrez-les ou mémorisez-les ensemble. Pour commencer, essayez de vous concentrer sur un thème particulier (par exemple, décrire la météo, ou un objet, ou ses émotions), ou une technique particulière (par exemple les allitérations, ou les onomatopées).

 

Les comptines

Faites des activités basées sur des comptines familières ou nouvelles. Par exemple, vous pouvez demander aux enfants de créer des compositions artistiques liées à la comptine, ou de jouer l’histoire en utilisant des marionnettes.

 

Les jeux de rimes

Vous pouvez essayer de nombreuses activités autour des rimes, voici deux idées : la première est un jeu d’association, qui consiste à mettre ensemble les cartes avec des images qui représentent des choses qui riment (par exemple voiture et peinture), et la deuxième est “passer le coussin”, dans laquelle un cercle d’enfants construit des chaînes de mots qui riment.

 

Battre le rythme

Choisissez les poèmes ou comptines préférés des enfants et donnez-leur différents instruments (tambours, maracas, clochettes...) pour qu’ils puissent battre le rythme pendant que vous les récitez ensemble.

 

Les poèmes à compter

Utilisez des poèmes ou des comptines comportant des chiffres (par exemple “1,2,3 nous irons au bois”), pour pratiquer les compétences en calcul.

 

Les poèmes avec actions

Les enfants adorent les poèmes et comptines qui incluent des actions (tels que “ainsi font, font, font”, “bateau sur l’eau”...), et c’est un excellent moyen de canaliser leur énergie et leur enthousiasme.

 

Les poèmes absurdes

Explorez quelques virelangues (ex : “les chaussettes de l’archiduchesse”, “un chasseur sachant chasser”) et autres poèmes absurdes, et laissez les enfants s’amuser à jouer avec les mots.

 

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "Activities for Teaching Poetry in the Early Years".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

8 jeux d’extérieur pour enfants

Découvrez notre sélection des meilleurs jouets de plein air pour enfants, pour vous aider à créer un espace extérieur inspirant et stimulant dans votre jardin ou cour de récréation.

Les tables à sable et à eau

Les jeux de sable et d’eau constituent une base pour les premiers pas dans le jeu créatif et sensoriel. Cacher de petits objets dans le sable et mettre des tamis à disposition garantira des heures de jeu passionnantes à l’extérieur. Les enfants pourront se prendre pour des archéologues à la recherche de fossiles perdus !

tables à sable et à eau

 

Le jeu du parachute

Le jeu du parachute permet aux enfants de développer la prise de conscience de leur corps, la coordination et les concepts spatiaux (droite, gauche, haut, bas). Cette activité collective amusante encourage également les enfants à travailler en groupe, car chaque enfant partage la responsabilité. Encouragez les enfants à maintenir toutes les balles dans le parachute, à faire des vagues ou même à créer une tente en le lançant en l’air et en s’asseyant rapidement à l’intérieur.

 

 

Les tricycles

Les roulants, comme les tricycles, sont un moyen fantastique d’encourager l’indépendance, car ils permettent aux tout-petits d’explorer le monde par eux-mêmes sur 3 roues. Conçus pour développer la coordination et la motricité, les tricycles sont un moyen amusant et sécurisé d’inciter les enfants à bouger et d’encourager un mode de vie sain et actif.

tricycles enfant

 

Le turnball

Idéal pour les petits espaces extérieurs, le turnball est un jeu de réaction fantastique pour un ou deux joueurs, idéal pour s’initier au tennis. Il développe la coordination et la concentration.

jeu turnball

 

Le toboggan

Il y a tellement d’avantages à avoir un toboggan dans votre établissement ! Ils favorisent l’équilibre et la coordination lorsque les enfants grimpent au sommet des marches, tout en développant des compétences sociales indispensables car ils devront apprendre à attendre leur tour. L’orientation spatiale est également nécessaire pour savoir à quel moment glisser et à quel moment poser ses pieds en arrivant en bas.

toboggan enfant

 

Les cabanes

Les cabanes sont un moyen fantastique pour les enfants de laisser libre cours à leur imagination. Aujourd’hui un château, demain un poste de police, quelle que soit son utilisation, elle sera aussi au centre de toute idée de jeu en plein air. Les cabanes constituent aussi un coin d’ombre idéal par une journée ensoleillée.

cabane enfant

 

Les brouettes

Les brouettes sont un moyen idéal d’amuser les jeunes enfants tout en améliorant leur équilibre. Les enfants peuvent déplacer des jouets, du sable, de l’eau ou même participer au jardinage et aider à entretenir l’espace extérieur.

brouette enfant

 

Les bascules

Les bascules sont un moyen amusant de développer la coordination et l’enchaînement de mouvements tout comme le développement de la force musculaire. Elles sont parfaites pour amuser les jeunes enfants et encourager le mouvement, même dans de petits espaces.

bascule enfant

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "8 Best Outdoor Toys for Kids".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Pourquoi les enfants ont besoin d’aide pour réaliser une tâche ?

Entre 1 et 3 ans, l’enfant a besoin d’un petit coup de pouce de votre part pour réaliser une tâche. En effet, son cerveau ne sachant pas encore organiser ses tâches, l’enfant est focalisé sur le moment présent.

Ce nouvel épisode de la série Dis-moi vous aide à comprendre le schéma de pensée de l’enfant et vous donne quelques astuces pour l’aider à organiser la tâche à réaliser.

Dis-moi… Pourquoi les enfants ont besoin d’aide pour réaliser une tâche ?

Notre petit Ludovic se prépare pour jouer avec de la pâte à modeler. Mais son éducatrice lui demande de ranger d’abord le casse-tête de train, avec lequel il jouait. Son envie de profiter du moment présent prend alors le dessus et lui fait oublier la consigne de son éducatrice : Ludovic recommence à jouer. Cette attitude est tout à fait normale pour un enfant de son âge : plus l’enfant est jeune, moins il est capable de planifier. Son cerveau n’est pas assez mâture : l’enfant est alors davantage concentré sur le moment présent et le plaisir immédiat.
Ainsi, vous pouvez diviser la tâche en plusieurs étapes compréhensibles et à répéter les consignes. Dans le cas présenté, l’éducatrice indique à Ludovic de ranger les pièces dans la boîte puis, elle lui signifie d’aller placer la boîte sur l’étagère.
L’adulte permet ainsi à l’enfant de développer sa propre capacité de planification, ce qui est indispensable notamment pour l’ensemble des tâches quotidiennes.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Nommer et décrire les tâches à réaliser
  • Accompagner l’enfant dans la priorisation et l’aider à séquencer ses tâches
  • Etre un acteur accompagnant sans se substituer à l’initiative de l’enfant
  • Valoriser les tâches accomplies
  • Donner des consignes courtes et concrètes
  • Découper la tâches en petites parties
  • Être un modèle, faire preuve d’exemplarité
  • Instaurer des routines
  • Offrir des choix et apprendre à sélectionner

Pour aller plus loin

Peut-on laisser les enfants jouer avec la nourriture ?

Lorsque vous étiez petit, vos parents vous ont sûrement répété à maintes reprises qu’il ne fallait pas jouer avec la nourriture. Pourtant, on considère aujourd’hui que c’est la meilleure manière pour eux de découvrir les aliments et de développer dès le plus jeune âge des habitudes alimentaires saines. En effet, les aliments présentent des aspects différents qui amènent les enfants à les manipuler, les goûter etc.

Ce nouvel épisode de la série Dis-moi vous aide à comprendre l’importance de la découverte sensorielle des aliments dans l’apprentissage de l’autonomie et le développement du goût.

Dis-moi… Peut-on laisser les enfants jouer avec la nourriture?

Découvrir de nouveaux aliments et apprendre à les aimer passe par le goût mais également par la vue et le toucher.
Quand on lui offre des cubes de pastèques, Nicolas les regarde, les prend du bout des doigts, s’amuse à les empiler et les soulève comme une fusée. Ces manipulations lui permettent non seulement de se familiariser avec cet aliment mais aussi d’exercer sa capacité à saisir de petites choses, à contrôler ses gestes et améliorer sa coordination. En écrasant la pastèque entre ses doigts, Nicolas découvre sa texture et constate que c’est tout plein de liquide. Quand il porte le morceau de pastèque à sa bouche, c’est avec plaisir qu’il en goûte le jus sans le croquer.
Les jeunes enfants aiment explorer leur nourriture et essaient peu à peu de se nourrir seuls avec leur doigts puis avec la cuillère. En laissant l’enfant manipuler, tâter et mâchouiller sa nourriture sans trop de restrictions, l’adulte lui donne l’occasion de découvrir ses aliments sous différents angles. Pour Nicolas, les moments de repas et de collations sont donc des moments de découverte et d’apprentissage comme lorsqu’il joue avec ses amis.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Laisser l’enfant explorer la nourriture qu’il a dans son assiette. En effet, le plaisir de manger passe par les cinq sens ainsi le toucher est aussi important que le visuel, l’olfactif ou le gustatif.
  • Le fait de prendre les aliments dans sa main va faire, par ailleurs, travailler sa motricité fine (et surtout la pince de la main)
  • Prévoir un tablier de table pour que l’enfant puisse explorer les aliments sans risque qu’il se tache ou se salisse.
  • Mettre en place des ateliers repas où l’enfant peut toucher, tripatouiller, mâchouiller… les aliments et surtout ceux qu’il ne connaît pas.

Pour aller plus loin

Pourquoi faire participer les enfants à la préparation des repas ?

“Moi aussi, je veux cuisiner!” Telle est la supplique que vous adressent vos chers bambins. Si pour nous, cuisiner peut relever de la corvée, pour les enfants, c’est comme bricoler ou jouer ! En plus, cuisiner est un bon moyen de leur faire découvrir de nouveaux aliments tout en éveillant leurs papilles gustatives.
Alors, tous aux fourneaux avec ce nouvel épisode de la série Dis-moi qui vous explique comment faire participer les enfants à l’élaboration des repas.

Dis-moi… Pourquoi faire participer les enfants à la préparation des repas ?

Préparer le repas est une activité très appréciée par les enfants : en plus de se familiariser avec les aliments, ils peuvent mettre à profit leur créativité. Plonger la cuillère dans la sauce pour l’étendre sur la pâte à pizza, choisir les morceaux de poulets, saisir le fromage à pleines mains sont d’autant d’actions qui permettent à l’enfant d’exercer le contrôle et la coordination de ses mouvements. L’enfant qui choisit les ingrédients et décide des quantités augmente son sentiments de compétences et sa confiance en lui.
Quand l’enfant en est à ses premières expériences culinaires, l’adulte peut l’encourager et éviter d’imposer trop de règles qui pourraient réduire son plaisir d’expérimenter ; un peu comme on laisse dessiner un enfant sans trop de contraintes. On peut le laisser préparer un plat selon ses envies : c’est une belle occasion pour lui d’exercer son autonomie.
L’enfant peut aussi collaborer au choix de la recette et participer aussi à l’achat des ingrédients ; ce qui augmentera son plaisir de préparer son repas. C’est avec bonheur que Bastien et ses amis savourent la pizza qu’ils ont eux-mêmes préparés.

Comment accompagner l’enfant ?

  • Laisser l’enfant vous aider au choix de la recette entre 2 ou 3 recettes pré-choisies (avec des photos) et participer aux courses. Choisir augmente le “pouvoir personnel” de l’enfant
  • Mettre à disposition de l’enfant :
    • des aliments faciles à attraper ou à étaler, et/ou une préparation facile à mélanger (ex : préparation pour gâteau)
    • des ustensiles de cuisine adaptés à l’âge de l’enfant.
  • Préparer en amont les aliments à utiliser (les légumes, la viande etc…) pour éviter l’utilisation de couteaux à portée de main des enfants
  • Laisser l’enfant libre de sa préparation afin qu’il développe sa créativité, son autonomie et ses capacités d’exploration.
  • Permettre à l’enfant de goûter au fur et à mesure la préparation et lui demander ce qu’il en pense (amer, salé, sucré, acide, grumeleux, goût de fruit....)

 

Pour aller plus loin

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :