Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

Vous avez dit Noël ?

À l’approche de Noël, nous avons souhaité vous présenter un bref récapitulatif de l’histoire de la fête Noël ainsi que la multitude de petits plaisirs liés au mois de décembre. Savez-vous ce que sont les Saturnales ? Pourquoi fête-t-on Noël et pourquoi certains ne le fête pas ? Et vous, fêtez-vous Noël ?

Quelle est l’origine de Noël  ?

Depuis les première de civilisation, des fêtes se célébraient déjà en Egypte, en Scandinavie, en Mésopotamie et en Rome ! Le solstice d’hiver est communément vu comme l’origine de notre fête de Noël actuelle. C’est le jour le plus court pour les habitants de l’hémisphère Nord qui était désigné comme le jour où fêter la naissance du Dieu soleil (qui signifie le retour de la chaleur, de la lumière et de la vie). Les Romains fêtaient les Saturnales, période de trêve où ils s’offraient des cadeaux et organisaient des fêtes dans lesquelles les frontières sociales s’estompaient.

Retrouvez ci-dessous un extrait de l’Encyclopédie dirigée par Diderot et d’Alembert (1751-1765) :

(...) quelques écrivains font commencer les saturnales dès le tems de Janus roi des Aborigènes, qui reçut Saturne en Italie. Ensuite voulant représenter la paix, l’abondance & l’égalité dont on jouissoit sous son regne, il le mit au nombre des dieux ; & pour retracer la mémoire de ce siecle d’or, il institua la fête dont nous parlons. (...) Ces fêtes se passoient en plaisirs, en réjouissances & en festins.

La célébration du 25 décembre dans le cadre de la religion chrétienne est mentionnée pour la première fois en 354 apr. J.-C. dans les annales romaines (Encyclopeadia Britannica, onzième édition, article “Christmas”).
Après avoir été très longtemps considérée comme une fête religieuse, elle a perdu peu à peu de sa substance sacrée pour se transformer en une fête familiale.

Largement répandue, il ne faut cependant pas oublier que Noël n’est célébrée que par une partie de la population. Par exemple, les pratiquants de l’Islam ou du Judaïsme, ne fêtent pas Noël. D’autres décident de ne pas prendre part aux réjouissances par simple absence de conviction. Et d’autres encore n’y prennent pas part par solitude ou manque de contact social.

Pourquoi fête-t-on Noël ?

Aujourd’hui, Noël est une fête largement célébrée à travers le monde. Les rues se parent de leurs plus belles lumières et les magasins s’achalandent en grande pompe pour renouveler la fête annuelle. Le mois de décembre devient le théâtre de nombreuses sorties familiales et entre amis. Les enfants adorent voir les illuminations à la tombée de la nuit en mangeant quelques marrons grillés ! Les collectivités jouent le jeu en proposant des spectacles, des veillées contées, etc. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie. Les activités à la maison ne sont pas en reste pour faire face aux affres de l’hiver. La décoration du sapin, les biscuits décorés, les fenêtres parées de dessins givrés, la traditionnelle couronne sont autant de belles activités à organiser en famille.
La fête de Noël aujourd’hui s’apparente de plus en plus aux Saturnales des Romains. L’abondance des banquets est ponctuée de cadeaux faits aux proches. Le "monde réel" s’immobilise le temps de la fête et l’harmonie familiale ou sociale est exaltée comme valeur essentielle.

C’est le moment idéal pour :

  • prendre le temps de bichonner ses proches ;
  • aller voir l’arrière-grand-tante un peu isolée ;
  • inviter les cousins, les parents, etc. peu vus dans l’année ;
  • inviter les amis en y voyant son propre alibi;
  • aider les plus seuls ou les plus démunis en participant à une action associative…

Il existe une multitude de raisons pour participer à ces réjouissances et c’est à chacun de peser ses propres valeurs et de fêter Noël tel qu’il l’entend.

Noël, s’il illumine l’hiver de nombreux humains, est aussi un moment d’ombre et de mal être pour d’autres. Le manque de lumière, le froid, le manque de lien avec la famille ou l’absence d’un proche peut devenir un véritable obstacle et réfréner les ardeurs de Noël. Ces souffrances sont à prendre en compte lorsque nous organisons les fêtes de fin d’année. Soyons auprès de nos proches et moins proches qui ont des difficultés à se réjouir, cette oreille que nous souhaiterions rencontrer.

Nos idées plus ou moins farfelues pour ne pas fêter Noël

Si Noël ne fait pas partie de vos fêtes fétiches et que vous ne souhaitez pas participer à ces agapes, nous avons travaillé à un mini florilège d’excuses plus ou moins plausibles :

  • la classique attaque de Martiens localisée dans le jardin ;
  • la grippe, une valeur sûre qui permet d’envoyer les enfants profiter des célébrations et de les missionner pour ramener des chocolats ;
  • le détestable cambriolage centré sur les cadeaux, préparé de longue date évidemment (au risque de passer pour radin) ;
  • le phénomène météorologique impromptu (mais justifiable tout de même) ;
  • la panne d’électricité ou de chauffage, obligeant à aller couper du bois dans la forêt ;
  • l’universelle “J’peux pas j’ai aqua poney”.

Et sinon, pourquoi ne pas se réapproprier cette fête pour en faire ce que l'on veut et non pas ce que les autres voudraient qu'elle soit ?

Et vous ? Fêtez-vous Noël et pour quelles raisons ?

Pour aller plus loin :

Chargée de CommunicationTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
Comment choisir son tapis d’éveil ?

Bébé est là et vous avez envie de lui offrir son premier petit nid d’éveil grâce à un tapis. Seulement, à partir de quel âge mettre bébé sur un tapis d'éveil ? Et surtout, quel tapis choisir ? Il en existe de toutes les formes, toutes les tailles, toutes les couleurs… Difficile de se repérer et de choisir le bon tapis d’éveil, adapté à votre tout petit et à ses besoins.

On vous donne ici quelques repères et conseils pour vous guider dans votre choix.

À quoi sert un tapis d’éveil ? 

Lorsque l’on aménage les lieux de vie pour l’enfant, il est important de bien distinguer les différents espaces ; notamment l’espace jeu de l’espace nuit lorsque cela est possible. Choisir un tapis d’éveil, c’est investir dans un coin éveil pour développer les capacités motrices et cognitives de bébé. Il va permettre de stimuler différents sens : la vue, le toucher, parfois aussi l’ouïe et le goût lorsque l’enfant mettra les éléments dans sa bouche.

Quelles sont les recommandations pour choisir le tapis d’éveil de bébé ? 

  • Privilégiez un tapis modulable et évolutif : le mieux est de pouvoir ajouter ou supprimer les éléments sur votre tapis et votre portique. L’enfant prendra toujours plaisir à jouer et à s'émerveiller avec de nouveaux jouets.
  • Les textures doivent être variées pour favoriser l’éveil et la découverte.
  • Privilégiez les couleurs vives et flashy. Bébé les voit davantage.
  • N’hésitez pas à ajouter un miroir fixé au mur, ou quelques objets adaptés à bébé où il pourra observer son reflet et son environnement.
  • Avoir un portique bébé au-dessus de son tapis n’est pas forcément indispensable. Mais si vous en souhaitez tout de même un, le plus bénéfique est d’avoir des éléments modulables qui peuvent être changés à tout moment.
  • Faites attention aux normes lorsque vous choisissez votre tapis d’éveil : norme NF EN 71-1,2 et 3, non feu M2…

Comment utiliser le tapis d’éveil selon l’âge de l’enfant ? 

Il est recommandé de ne pas mettre bébé sur un tapis d’éveil avant ses 2 mois. Avant cet âge, préférez vos bras qui seront bien plus adaptés et plus chaleureux pour votre tout petit.

Voici quelques conseils d’utilisation :

Rouler, naviguer, toucher… Quels sont les différents tapis pour les tout-petits ? 

Tapis d’éveil 

Découvrez nos tapis d’éveil grand confort qui s’adaptent à l’évolution de l’enfant. Version couchée pour le tapis basic, semi assise et maintenue pour le tapis évolutif, assise pour le coussin d’éveil.

Avec ses formes amusantes et textures diverses très douces, ces tapis d’éveil amuseront bébé dès la naissance. Les multiples activités : bruissements, hochets, miroirs, peluches musicales, vibrations… favoriseront son développement sensoriel. Tous les éléments suspendus peuvent s’attraper !

Tapis de motricité bébé 

Légers, moelleux et souples, retrouvez des tapis premier âge faciles d’utilisation et d’entretien (cuirette italienne nettoyable en un coup d’éponge).

Tapis d’activités

Assis, couchés ou à quatre pattes, les plus petits exploreront avec bonheur ces amusants tapis colorés. Grâce à leurs multiples textures, les tapis d’activités offrent des simulations riches sur le plan sensoriel et participent à la découverte de la relation de cause à effet, indispensable au développement des tout petits.

Tapis d’activité 3D

Tout en relief, la gamme de tapis en 3 dimensions est ultra douce et confortable. Chaque modèle est agrémenté d’éléments souples indépendants qui viennent ajouter un intérêt ludique.

Les petits compléments

Les portiques d’éveil : modulables pour s’adapter aux besoins de l’enfant.

Les hochets d’activité : pour ajouter et enlever des éléments du portique d’éveil. Ou même pour accrocher dans la voiture, sur un parc...

Les doudous : des éléments indispensables à la motricité libre de bébé. À disposer sur le tapis, pour être attrapé, lancé, mordu…

Les miroirs : pour observer son reflet et ses sourires.

Les livres d’activités : pour découvrir des pages texturées, pleines de couleurs...

N’oubliez pas, ne jamais laisser un petit seul et sans surveillance sur un tapis d’éveil ! 

À lire aussi sur notre blog 

Le choix du lit à partir de 2 ans 

Comment s’initier à la motricité libre ? 

Comment favoriser l’éveil de bébé en aménageant un Nido Montessori ? 

Sources 

Vidéo : Aménager un coin d’éveil 

Comment bien utiliser le tapis d’éveil ?

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :