Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansL'œil du proLes jeux de sable et d’eau : vos incontournables de l’été

Les jeux de sable et d’eau : vos incontournables de l’été

C’est l’été, le temps de deux grands classiques : les jeux de sable et d’eau ! Les enfants en sont fans et leurs bienfaits ne sont plus à démontrer. En plus du plaisir qu’ils procurent, ces jeux présentent de nombreux intérêts pédagogiques. Quels sont-ils ? Pourquoi les enfants aiment-ils tant ces jeux incontournables ?

Les jeux d’eau et de sable : pourquoi les petits adorent !

Jouer avec l’eau ou avec le sable sont des expériences sensorielles agréables, même fascinantes pour l’enfant. En effet, ce sont deux éléments qui changent d’aspect, de forme autant de fois que l’on veut et procurent de nouvelles sensations sur la peau. Autant dire que vous êtes sûrs qu’il ne se lassera pas de ces jeux : il peut y passer des heures tout en restant calme et concentré. Pourquoi ? Tout simplement car il joue pour lui-même.

Les jeux d’eau : un jeu rafraîchissant mais pas que …

Répondant à un besoin naturel, les jeux d’eau sont une grande source de plaisir pour l’enfant. Grâce à eux, l’enfant découvre différentes manières d’appréhender l’eau, dans un environnement différent du bain : il aime sentir l’eau couler sur sa peau, la regarder couler entre les doigts etc. Bien que perçus par l’enfant comme un jeu libre, les jeux d’eau doivent rester des activités pédagogiques proposés et surveillés par les adultes. En effet, ces jeux imposent des précautions d’hygiène, notamment :

  • éviter que l’enfant boive l’eau avec laquelle il joue, évolue ;
  • ne pas laisser stagner l’eau présente dans les bassines, bacs ou brouettes.

Jouer avec le sable : une découverte tactile

Lorsqu’il entre pour la première fois en contact avec le sable, que ce soit à la plage ou dans le bac à sable de la crèche ou du parc, l’enfant fait preuve d’une curiosité à toute épreuve. Il sollicite alors son sens du toucher pour découvrir cette nouvelle texture notamment en la faisant couler entre ses doigts. Ne sachant pas à quoi il a affaire, le jeune enfant va même en tester le goût. Attendez-vous à entendre un “beurk”.  N’hésitez pas alors à mettre des mots sur ce qu’il ressent sans le gronder : “Tu vois, ce n’est pas bon. Il ne faut pas le mettre à la bouche”.  Après cette phase d’exploration, l’enfant va véritablement commencer à jouer et développer son imaginaire : il s’amuse aussi à mélanger sable et eau pour les transformer en gadoue, mouler des pâtés, modeler des formes, se construire un château fort et inventer des histoires de rois, reines et chevaliers. De la vraie patouille aux accents pédagogiques !

Des jeux aux vertus pédagogiques

Outre leurs vertus ludiques, les jeux de sable et d’eau permettent à l’enfant d’être acteur de son activité. C’est lui qui choisit d’entrer en contact avec l’eau ou le sable et de varier les expériences. Il agit sur les éléments, les transforme, constate les différentes réactions. Ainsi, en suivant le sable ou l’eau couler à travers un tamis, l’enfant est stimulé visuellement. Cette stimulation est complétée sur le plan moteur notamment lors des jeux de transvasement : quand il remplit un seau, le vide ou le transvase dans un autre contenant, l’enfant stimule sa motricité fine ainsi que sa coordination œil-main. Il apprend ainsi les notions de dedans/dehors, intérieur/extérieur et contenants/contenus. De plus, ces jeux sont aussi l’occasion de partager des moments de plaisir avec d’autres enfants, ce qui est bénéfique sur le plan social. En effet, il apprend à partager, “à négocier” et à faire des compromis pour que le jeu se déroule bien. L’enfant peut aussi jouer seul : il va alors développer son autonomie car lui seul décide comment il veut jouer et ce qu’il veut faire. En outre, il va développer ses compétences langagières. En tant qu’adulte, vous pouvez accompagner le jeu et l’enrichir en mettant des mots sur ce qui se passe : “je vois que quelque chose flotte” par exemple. Tout en s’amusant et même s’il n’y prête pas attention, l’enfant enregistre les mots prononcés et les associent à l’action entreprise.

Les incontournables des jeux de sable et d’eau

Afin d’accompagner les jeux de sable et d’eau, notre équipe a sélectionné pour vous des incontournables adaptés aux enfants dès 18 mois :

  • les bacs et tables d’activités : fabriquée en polyéthylène épais, nos tables et bacs d’activités peuvent être utilisés en intérieur comme en extérieur pour mettre en place des jeux de sable et d’eau,
  • la brouette : si elle sert à transporter les jouets ou des plantes, vous pouvez aussi en détourner son utilisation et la remplir à votre gré,
  • deux jeux d’eau pour regarder l’eau couler à travers de différentes manières : JEU D'EAU PLUÏ ou Jeux de pluie
  • un seau, une pelle pour vos jeux de transvasement,
  • un moulin à eau et à sable pour découvrir les relations de cause à effet qui fait tourner les moulins,
  • des bateaux flottants pour jouer dans l’eau.

Vous êtes prêts ? Alors en route pour un été ludique !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Enfant 3-12 ans
Dormir à la belle étoile quelle drôle d’idée

Chers astro-campeur,

Envie de dormir à la belle étoile entouré de votre petite tribu et  transmettre à vos petits Crusoé des montagnes votre amour de la nature ? Envie d’admirer ensemble la magie des nuits étincelantes, leur expliquer la formation des étoiles et leur signification, écouter les bruits de la nuit ?  Pour vous permettre de réaliser vos envies nous avons veillé toute la nuit. Voici nos 5 conseils pour une nuit à la belle étoile réussie.

Conseil n° 1 : Bien choisir son emplacement

La camping à proximité des marais, aussi appelé “Everglades français” pour plus d’exotisme n’est pas franchement le lieu le plus approprié pour dormir. Le voisinage peut être hostile, surtout la nuit. Les “bzz” menaçants ruineront votre sortie nocturne et vous pourriez vous lever le matin avec un visage taillé façon pop-corn. Préférez un espace dégagé, pas trop éloigné des chemins pédestres, ni trop isolé. Pour les plus réticents, une première nuit étoilée en camping ou dans le jardin de famille peut aussi être envisagée.

Conseil n° 2 : Organiser une sortie repérage

Equipé de lunettes à vision nocture, d’une frontale à énergie “lunaire” et d’un GPS dernier cri, vous vous prenez pour le roi des sentiers, mais méfiez-vous la nature est imprévisible et une sortie de piste est possible. Si le bivouac hors des sentiers battus vous tente, n’hésitez pas à organiser quelques jours auparavant de petites randonnées sur terrains gras ou escarpés. Vous habituerez les enfants à ce nouvel environnement, à ses bruits, à ses animaux et insectes pour qu’ils dorment le soir venu sur leurs deux oreilles.

Conseil n° 3 : Jouer les météorologues

Chaleur, soleil, foudre, éclairs, pluie, ou chutes des températures,  nous avons tendance à oublier que l’été aussi le thermomètre joue les variables. Et si la montagne et son magnifique panorama vous inspire, méfiez vous ! En altitude, le temps change rapidement et les orages se font entendre. Avant de jouer les alpinistes, renseignez-vous auprès de guides ou offices du tourisme sur les conditions climatiques prévues. Pour une nuit sur la plage, le bulletin météo du journal suffira, attention cependant aux coefficients de marées…

Conseil n° 4 : Empiler les couches

Pour éviter de se faire surprendre par la rosée du matin, un conseil empilez les couches. Tapis de sol, de camping, couverture de survie… garantissez-vous la meilleure isolation. On n’oublie pas de se couvrir, parce que l’été aussi les nuits peuvent être très fraîches : T-shirt, polaire, doudoune, chaussettes et même petit bonnet pour les plus frileux. Emmitouflé dans son duvet, protégé par ce cocon de douceur, Ptiloup va se voir pousser des ailes (de papillon).

Conseil n° 5 : Jouer les astronautes

Préparez cette première nuit sous les étoiles en parcourant des livres sur les constellations ou en observant un globe terrestre jour/nuit. Ptiloup sera très fier de décrypter ces nouveaux messages que le ciel lui envoie et s’amusera à rechercher l’étoile polaire, la Grande Ourse, la Petite Ourse ou Cassiopée. Un petit moment de complicité en famille idéal pour partager vos connaissances et attiser la curiosité astronomique de votre enfant. Est-ce l'étoile de grand papi qui brille comme ça ? Les extraterrestres existent-ils ? Peut-on déménager sur une autre planète ? Nul doute Ptiloup sera sur son petit nuage et vous aussi.  

Faites de beaux rêves !

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :