Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansEnfant 3-12 ansLa Communication Non Violente

La Communication Non Violente

Catherine Schmider, fondatrice et coordonnatrice de Déclic-CNV & éducation, nous renseigne sur la Communication Non Violente (CNV) issue de la psychologie humaniste représentée par Carl Rogers. Elle a été fondée et développée aux Etats-Unis par le Docteur Marshall Rosenberg, un de ses élèves.

Quelle est cette approche de la pédagogie ?

Cette approche apporte une compréhension du fonctionnement de l'être humain qui contribue à son épanouissement. Elle amène à un changement de posture dans les relations. La CNV apprend à prendre en compte les émotions, les besoins de chacun dans les relations et dans les modes de fonctionnement des structures et à transformer les conflits en occasions de rencontre et de coopération.

L'écoute empathique permet d'offrir à l'enfant un accueil profond de ce qu'il vit et une sécurité affective qui favorise son bien-être et son ouverture aux autres. Cette approche est très indiquée pour les personnes travaillant avec des enfants éprouvant des difficultés à entrer en relation avec les autres.

Avec tous les enfants, chaque moment de vie et de jeu est support de dialogue. Il est une occasion de s’écouter, de mettre des mots sur les émotions et besoins de chacun. La CNV leur permet d'apprendre naturellement, en le vivant dans la relation avec l’adulte, le respect de soi et des autres.

Elle facilite aussi les relations au sein des équipes et la relation de coéducation avec les parents.

L’association Ensemble pour l’éducation s'en imprègne

C’est une approche novatrice découlant de la CNV et qui met en scène la bienveillance éducative. Elle est nourrie par les résultats des recherches internationales en neurosciences sociales et cognitives qui, aujourd’hui, nous apportent les preuves de l’impact de l’éducation quotidienne sur le développement du cerveau. Ces derniers nous permettent de réajuster nos pratiques, comme écouter l’enfant avec empathie, mieux comprendre ses besoins et les signaux qu’il émet, gérer les conflits dans le respect de son développement.

Cette approche est née de la volonté d’offrir des outils accessibles aux professionnels de l’enfance et aux parents pour construire une meilleure société, plus paisible et plus respectueuse. En effet, l’empathie aide à se connaître soi-même, à vivre en accord avec ce que l’on est et ce que l’on désire vraiment.

Et en pratique ?

Voici quelques postures positives que vous pouvez déjà adopter quotidiennement, dans les lieux d’accueil collectif :

  • chaque matin, prendre contact, se dire bonjour, tous assis en cercle en nommant le prénom de chaque enfant : des chansons animent cet accueil de transition lors de l’arrivée des enfants avec leurs parents ;
  • apprendre à formuler une demande pour jouer avec l’autre, en utilisant tout type de jouet ;
  • jouer aux émotions en les mimant pour les reconnaître et les nommer, on peut utiliser des poupées, marionnettes, cartes et autres supports ;
  • jouer à attendre son tour dans un parcours moteur avec des blocs en mousse.

 

Pour en savoir plus, cliquez sur les logos :

Fondatrice
d’Ensemble pour l'Éducation
Tous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :