Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

Pédagogie

Enfant 3-12 ans

Dormir à la belle étoile quelle drôle d’idée

Chers astro-campeur,

Envie de dormir à la belle étoile entouré de votre petite tribu et  transmettre à vos petits Crusoé des montagnes votre amour de la nature ? Envie d’admirer ensemble la magie des nuits étincelantes, leur expliquer la formation des étoiles et leur signification, écouter les bruits de la nuit ?  Pour vous permettre de réaliser vos envies nous avons veillé toute la nuit. Voici nos 5 conseils pour une nuit à la belle étoile réussie.

Conseil n° 1 : Bien choisir son emplacement

La camping à proximité des marais, aussi appelé “Everglades français” pour plus d’exotisme n’est pas franchement le lieu le plus approprié pour dormir. Le voisinage peut être hostile, surtout la nuit. Les “bzz” menaçants ruineront votre sortie nocturne et vous pourriez vous lever le matin avec un visage taillé façon pop-corn. Préférez un espace dégagé, pas trop éloigné des chemins pédestres, ni trop isolé. Pour les plus réticents, une première nuit étoilée en camping ou dans le jardin de famille peut aussi être envisagée.

Conseil n° 2 : Organiser une sortie repérage

Equipé de lunettes à vision nocture, d’une frontale à énergie “lunaire” et d’un GPS dernier cri, vous vous prenez pour le roi des sentiers, mais méfiez-vous la nature est imprévisible et une sortie de piste est possible. Si le bivouac hors des sentiers battus vous tente, n’hésitez pas à organiser quelques jours auparavant de petites randonnées sur terrains gras ou escarpés. Vous habituerez les enfants à ce nouvel environnement, à ses bruits, à ses animaux et insectes pour qu’ils dorment le soir venu sur leurs deux oreilles.

Conseil n° 3 : Jouer les météorologues

Chaleur, soleil, foudre, éclairs, pluie, ou chutes des températures,  nous avons tendance à oublier que l’été aussi le thermomètre joue les variables. Et si la montagne et son magnifique panorama vous inspire, méfiez vous ! En altitude, le temps change rapidement et les orages se font entendre. Avant de jouer les alpinistes, renseignez-vous auprès de guides ou offices du tourisme sur les conditions climatiques prévues. Pour une nuit sur la plage, le bulletin météo du journal suffira, attention cependant aux coefficients de marées…

Conseil n° 4 : Empiler les couches

Pour éviter de se faire surprendre par la rosée du matin, un conseil empilez les couches. Tapis de sol, de camping, couverture de survie… garantissez-vous la meilleure isolation. On n’oublie pas de se couvrir, parce que l’été aussi les nuits peuvent être très fraîches : T-shirt, polaire, doudoune, chaussettes et même petit bonnet pour les plus frileux. Emmitouflé dans son duvet, protégé par ce cocon de douceur, Ptiloup va se voir pousser des ailes (de papillon).

Conseil n° 5 : Jouer les astronautes

Préparez cette première nuit sous les étoiles en parcourant des livres sur les constellations ou en observant un globe terrestre jour/nuit. Ptiloup sera très fier de décrypter ces nouveaux messages que le ciel lui envoie et s’amusera à rechercher l’étoile polaire, la Grande Ourse, la Petite Ourse ou Cassiopée. Un petit moment de complicité en famille idéal pour partager vos connaissances et attiser la curiosité astronomique de votre enfant. Est-ce l'étoile de grand papi qui brille comme ça ? Les extraterrestres existent-ils ? Peut-on déménager sur une autre planète ? Nul doute Ptiloup sera sur son petit nuage et vous aussi.  

Faites de beaux rêves !

Bébé 0-3 ans

Reggio Emilia, pédagogie de la confiance

Loris Malaguzzi est le fondateur de cette approche. Il a mené un véritable combat pour offrir aux enfants de sa ville en Italie des institutions de très haute qualité.

L’approche Reggio Emilia est née dans la ville Italienne du même nom au début des années 1960, suite à une initiative populaire et grâce à l’implication de Loris Malaguzzi, psychologue et professeur à l’école primaire. Les premiers centres pour enfants de 3-6 ans voient le jour en 1963 et c’est depuis 1966 qu’ils font partie intégrante du système public d’éducation en Italie.
L’approche Reggio Emilia est en constante adaptation mais elle est guidée par des valeurs et des principes forts.
Comme toutes les pédagogies, celle de Loris Malaguzzi a vu le jour dans un contexte culturel précis à une époque donnée. La situation évoluant, il a été nécessaire d’adapter les principes à une réalité socio-culturelle en mouvement.

Quelles sont les grandes lignes de l’approche ?

  • l’enfant est un être éminemment social ;
  • l’enfant est maître d’œuvre de ses apprentissages ;
  • il a besoin de s’exprimer, d’exprimer ses talents et communiquer ;
  • tout un village autour d’un enfant : Reggio-Emilia est un lieu dédié à l’éducation et soutient l’évolution de ses enfants (mises en scène des productions, dons de commerçants et d’industries, etc.) ;
  • l’environnement est un agent d’apprentissage essentiel : l’enfant interagit avec son environnement ;
  • les éducateurs sont des partenaires de l’enfant, ils n’apportent pas de solutions et ne dictent pas leurs savoirs ;
  • l’enfant et l’éducatrice sont des chercheurs ;
  • l’importance de la documentation est essentiel, l’enfant va chercher l’information en se faisant aider, pour nourrir ses projets, il construit ses apprentissages selon ses intérêts, ses découvertes, ses résolutions de problème.

L’environnement matériel est au cœur de cette approche

L’environnement matériel est au cœur de cette approche, il joue un rôle majeur dans la façon dont se déroulent les apprentissages de l’enfant. Il est vivant, encourageant et stimulant.
Grâce à des matériaux riches, naturels et polyvalents, les possibilités d’apprentissage sont décuplées. L’environnement doit privilégier l’apprentissage par la recherche, l’enfant expérimente le passage de la lumière sur une forme pour comprendre la perspective, la fabrication de personnages en terre pour comprendre les volumes en 3D, la peinture sur des supports variés (carton ondulé, buvard, plastique transparent, bois, etc.) pour saisir les effets.

L’esthétique pour s’éveiller au monde

La recherche d’esthétique est présente en permanence, c’est aussi une manière d’appréhender et de se situer dans notre société ; pourquoi devrions nous limiter les possibilités alors que l’enfant s’éveille au monde ; autant que ce monde soit beau et grand !

Faire confiance comme motto

L’école traditionnelle a souvent tendance à conditionner, l’approche de Reggio Emilia, au contraire, fait confiance aux talents de chaque enfant car chaque enfant a en lui toutes les capacités naturelles à devenir inventeur et créateur à condition que l’adulte lui en offre les moyens.
Au quotidien, les professionnels peuvent donner toutes sortes de papier, de carton, de bois, de matériaux de construction et de création dans leur formes les plus simples et les plus variées ; vous verrez que chaque enfant en fera quelque chose de différent qui lui ressemble.

« Les enfants sont des êtres forts, riches et compétents. Tous ont la capacité, le potentiel, la curiosité et le désir de construire leur apprentissage et de gérer les apports de leur environnement. »

« Travailler avec les enfants, c’est avoir peu de certitudes et de nombreuses incertitudes ; ce qui nous sauve, c’est la recherche, le refus de perdre le langage de l’émerveillement qui persiste au contraire dans les yeux et l’esprit des enfants. Il faut avoir le courage de réaliser obstinément des projets et des choix. Telle est la tâche de l’école et de l’éducation. » Loris Malaguzzi

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :