Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

Parlons langue des signes

Alors que nous communiquons tous avec des signes plus ou moins codifiés et ce, dès la naissance, la langue des signes a longtemps été mise au second plan dans les échanges. Bannie en 1880, elle mettra  près de 100 ans à se réveiller avant d'être considérée, en 2005, comme langue à part entière. Aujourd'hui il reste des progrès à faire pour une meilleure communication et compréhension entre sourds et malentendants en France et à travers le monde mais nous sommes sur la bonne voie/voix.                                 

                                                                                                                                                                                                                     

Je signe pour m’exprimer

La langue des signes (LSF) est une langue à part entière avec sa syntaxe, sa grammaire et son vocabulaire. Les enfants se font comprendre en signant avant de savoir parler. Le bébé maîtrise les muscles de ses mains et de ses bras pour produire des signes avant de pouvoir parler, ce qui est très encourageant et permet de mettre en place un mode de communication efficace avant le langage.

Dans les années 1980, Joseph Garcia, un spécialiste de la langue des signes américaine constate que les enfants, qui grandissent dans des familles dont au moins un des parents est sourd , communiquent bien plus tôt que leurs petits camarades du même âge issus de familles entendantes. En parallèle, Linda Acredolo et Susan Goodwyn de l'université de Californie, montrent que les enfants qui ne savent pas encore parler utilisent spontanément et naturellement des gestes pour communiquer. Elles ont développé un ensemble de signes à destination des bébés.

Quelle méthode pour accompagner les familles touchées par la surdité ?

Le concept Signe avec moi engage les adultes proches des jeunes enfants, frères et sœurs auprès des enfants entendants, malentendants et plus généralement les enfant dont la rééducation du langage est difficile. Il permet de disposer rapidement d'un large vocabulaire pour s'exprimer et être mieux compris de son entourage en attendant que la parole se mette en place. Avant d'être en mesure de parler, les enfants peuvent signifier aux autres leurs émotions, sensations, besoins et souhaits (je suis triste, j'ai faim, soif, sommeil, chaud / froid, je suis fatigué, en colère, j’ai mal, j’aime/j'aime pas, j’ai besoin d’être changé, d’avoir un câlin, je voudrais jouer). Ils peuvent interagir avec le monde qui les entoure (je veux participer, j'ai fini ! C'est mon/ton tour).

Cette méthode permet une communication plus sereine et respectueuse. La fréquence et l'intensité des frustrations diminuent du côté de l’enfant comme de l’adulte, les relations sont plus paisibles, les épisodes de crises et de colères diminuent. La LSF établit un lien précieux entre le parent et l'enfant en encourageant le goût à la communication.

S’exprimer autrement pour les grands

Il existe d’autres méthodes et des outils intéressants comme le nuancier ou la réglette des émotions, les cartes et mémos, ou le dessin qui permettent à l’enfant, plus grand, d’exprimer autrement ce qu’il est en train d’expérimenter ou de vivre. La palette s’élargit au fur et à mesure des expériences vécues par des professionnels et parents convaincus de l’intérêt de participer au développement harmonieux des enfants pour les encourager dans la découverte d’eux-mêmes, du monde et leur fournir des outils d’apprentissage.

 
Fondatrice
d’Ensemble pour l'Éducation
Tous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
Comment développer les compétences mathématiques dès le plus jeune âge

Les mathématiques ne sont pas seulement une partie importante des programmes scolaires, ce sont des compétences essentielles qui nous permettent de réaliser toutes sortes de tâches quotidiennes. Il n’est jamais trop tôt pour initier les enfants aux concepts mathématiques ; la petite enfance est une période capitale pour le développement du cerveau, il est donc important de réfléchir à la façon dont vous pouvez aider les enfants à acquérir des compétences mathématiques.

Lorsque vous prévoyez les activités, pensez à les rendre aussi amusantes que possible ; plus les enfants s’amusent, plus leur niveau d’implication est élevé. Cela conduira à un meilleur apprentissage, et surtout, des associations positives avec l’apprentissage des concepts mathématiques. Tout cela contribuera à mettre en place des bases solides pour la prochaine étape de leur éducation.

Voici des idées d’activités pour encourager le développement de différents types de compétences mathématiques :

Compter

Aider les enfants à reconnaître et à compter les nombres de 1 à 10 leur sera très utile quand ils entreront à l’école. Compter peut être facilement intégré dans la plupart des activités quotidiennes (par exemple compter les biscuits, les blocs de construction, les crayons), mais il existe de nombreuses autres façons de développer cette compétence :

Trier

Être capable de classer des éléments est un aspect clé des mathématiques. L'association et le tri, par exemple par taille, forme ou couleur, aide les enfants à comprendre le monde et à développer leur pensée logique. Voici quelques façons de soutenir ces compétences :

  • Mettre en place des activités de tri : il existe de nombreuses variantes à explorer, mais vous pouvez par exemple demander aux enfants de trier les crayons par couleur, les pâtes par forme, ou les blocs de construction par taille.
  • Les jeux de tri : il existe de nombreux jeux éducatifs conçus pour aider à développer les compétences de tri
  • Intégrer le tri dans d’autres activités : demandez aux enfants de trier les objets lorsqu’ils rangent, ou intégrez le tri aux promenades dans la nature (par exemple ramasser des feuilles puis les trier par forme, couleur ou taille)

Reconnaître les suites

Apprendre à reconnaître les suites est une partie importante du développement des capacités de raisonnement. Il existe de nombreuses manières de soutenir les jeunes enfants avec la reconnaissance des suites, qui se classent en deux catégories : trouver des suites et créer des suites. Voici des idées pour chacune d’entre elles :

  • Trouver des suites : aidez les enfants à chercher des suites dans tout ce qui les entoure : sur les vêtements, sur les photos, pendant que vous vous promenez etc. Parlez-leur des couleurs/formes/séquences pour les aider à comprendre les suites. Vous pouvez également explorer des formes de suites plus abstraites, par exemple dans leur routine quotidienne.
  • Créer des suites : laissez les enfants faire preuve de créativité avec des gommettes, des tampons ou des perles pour créer des suites ; tapez dans vos mains ou battez le rythme, en créant une séquence ; demandez aux enfants de traverser la pièce ou le jardin en effectuant une série de mouvements répétés (par exemple sauter, faire un grand pas).

Reconnaître les formes

La capacité à identifier les formes est le fondement de l’apprentissage de la géométrie. Avant leur entrée à l’école primaire, la plupart des enfants devraient être capables de reconnaître les formes de base, c’est-à-dire le cercle, le carré, le rectangle et le triangle. Il existe de nombreuses activités pour soutenir cet apprentissage, par exemple :

  • Partez à la chasse aux formes : à la crèche, dans le jardin ou en promenade, demandez aux enfants de chercher des formes dans leur environnement quotidien (par exemple, la roue d’une voiture est un cercle, la porte est un rectangle).
  • Soyez créatif avec les formes : utilisez des tampons ou des emporte-pièces de formes géométriques pour les activités créatives.
  • Jeux de tri et d’association de formes : de nombreuses ressources sont disponibles pour travailler la reconnaissance des formes

maths reconnaissance des formes

Mesurer et comparer

Déterminer si un objet est grand, lourd ou rapide, et si un autre est petit, léger ou lent en comparaison, peut être un aspect vraiment amusant et engageant de l’apprentissage de mathématiques. Il existe de nombreuses activités que vous pouvez faire avec les jeunes enfants, en utilisant des unités de mesure standard et non standard :

  • Cuisiner : choisissez une recette simple et demander aux enfants d’aider à mesurer les ingrédients
  • Expérimenter différentes façons de mesurer : calculez la longueur du jardin en comptant les pas, en utilisant un mètre gradué, en utilisant un balai
  • Organiser un concours de construction : demandez aux enfants de construire des tours avec des blocs, puis de compter le nombre de blocs pour mesurer et comparer leur hauteur
  • Jouer avec des chronomètres : chronométrez les enfants faisant la course, ou effectuant certaines activités, et comparez leur vitesse
  • Deviner le volume : remplissez différents récipients avec de l’eau et faites deviner aux enfants celui qui en contient le plus, celui qui en contient le moins. Utilisez un verre doseur pour noter les volumes et dévoiler les résultats.

 

Cet article a été traduit et adapté par nos soins, retrouvez l’article original en Anglais "How to Develop Early Numeracy Skills".

 

Pour aller plus loin, découvrez nos autres articles :

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :