Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansEnfant 3-12 ans9 idées pour survivre… au départ en vacances

9 idées pour survivre… au départ en vacances

Avouons-le, ce serait un grand bonheur de se téléporter directement sur notre lieu de villégiature ! À moins de partir hors saison dans un coin désert, il va falloir endurer les transports avec leurs éventuels cortèges de chaud, d’espaces confinés, d’embouteillages, de retards de train… et des enfants impatients d’arriver.

Laisser vos enfants sous la garde d'une hôtesse vous y avez pensé... mais difficile de faire semblant de ne pas les connaître au moment de l’embarquement... 😛
Et puis, malgré toute notre mauvaise volonté, ils vont nous manquer ces petits trolls pendant le trajet.
Voici quelques petites astuces pour faire en sorte que le trajet se passe bien et ne plus appréhender les départs en vacances.

1. Checklist salvatrice

Nous ne le dirons jamais assez, mais des bagages bien préparés, c’est du stress en moins au moment du départ. N’hésitez pas à préparer votre propre check-list bien avant le départ ou à vous inspirer des nombreuses listes disponibles sur le web dont celle de Petits globetrotteurs. N’hésitez pas non plus à impliquer les Loulous dans le choix des affaires qu’ils veulent emporter avec eux (leurs jouets préférés, leurs tenues de gala, etc.). Et hop, les valises sont prêtes pour le grand départ, il ne reste plus qu’à résoudre la question du jeu d’encastrement dans le coffre, à prévoir la veille idéalement !

2. Cherche et trouve

Plusieurs solutions s’offrent à vous : une couleur, un objet (panneau signalétique, poubelle de tri, etc.), un élément du paysage (un sapin, une rivière, la mer, une montagne, etc.), un chiffre, une lettre ou un mot à trouver en regardant tout autour de soi. Vous pouvez anticiper et créer des cartes avec l’objet de la recherche dessus pour ajouter un peu de hasard au moment de piocher.

3. Mélomane en action

Primo, révisez vos classiques !!! Pas question de sécher au deuxième couplet du bon roi Dagobert. N’hésitez pas à ajouter des variantes pour surprendre vos spectateurs attentifs. Ils vont adorer vous reprendre : Maman/Papa, tu dis que des bêtises !

Secondo, quand vous n’aurez plus de voix au bout de 4 heures de chants (ou quand vous commencerez à noter les regard narquois de vos voisins dans les embouteillages), optez pour un CD de comptines que vous aurez soigneusement choisi. Et si vous souhaitez que ce moment soit l’occasion d’apprentissages, n’hésitez pas à choisir des comptines en langues étrangères. Les loulous vont adorer reconnaître leurs classiques avec les « mauvaises » paroles.

4. Tentez la lecture

Attention, ce n’est pas forcément pour les estomacs fragiles, surtout en voiture.
Ceci-dit, quel bonheur de profiter d’un moment de calme ! Que ce soit avec un livre en tissus pour Bébéchou, un imagier pour le cadet ou encore un « vrai » livre à lire pour grand Loulou, on raffole de les voir tourner les pages avec gourmandise.

5. Jeux et jouets nomades

Admettons-le, il nous arrivera forcément d’être, à un moment ou un autre, à cours d’idées. Alors pourquoi ne pas prévoir des jeux de voyage ou jouets nomades ? Un jeu d’encastrement avec les pièces attachées, un jeu de cartes, un jeu compact de construction magnétique, des scoubidous…

6. Le jeu de piste

Cette solution n’est valable que si vous utilisez votre propre véhicule pour partir en vacances. L’idée est d’organiser patiemment un jeu de piste avec une petite récompense à la clé. Vous pouvez mêler devinettes, objets cachés dans la voiture, objets à repérer dans le paysage… L’entraide dans la fratrie peut être mise en avant avec une question dédié à votre grand et une action pour le petit (comme un bisou à faire au grand !). La récompense peut être un petit encas qui fera plaisir aux papilles des Loulous.

7. « C’est quand qu’on mange ? »

En parlant de papilles… Résolvons la question de la pause goûter que nous redoutons tous ! N’hésitez pas à prévoir un petit goûter à grignoter dans la voiture : une gourde d’eau, une brioche, un carré de chocolat, un fruit. À vous de choisir ce qui plaira le plus aux Loulous mais n’oubliez pas de prévoir une serviette pour essuyer les éventuelles « bavures ».

8. Pause sportive

Au moment des traditionnelles pauses pipi, n’hésitez pas à proposer des étirements à faire en famille ou même un petit sprint (vérifiez tout de même que l’endroit soit bien sécurisé pour éviter les frayeurs), histoire de se dégourdir les gambettes. En tant que conducteur, vous serez plus attentif et les passagers plus détendus.

9. La botte surprise

Une dernière solution s’offre à vous : la botte surprise ! Le principe ? Vous emballez soigneusement en secret un ensemble de petites activités simples (gommettes, jolis papiers, perles à enfiler sur un fil pré-monté, cahier d’activités, etc.) que vous offrirez au milieu du trajet pour créer la surprise.

 

Après tous ces conseils, haut les cœurs ! Le trajet, en dehors de la hâte dans laquelle nous nous trouvons d’être complètement en vacances, est aussi l’occasion de passer du temps en famille et de discuter de toutes les questions qui nous passent par la tête. C’est une formidable opportunité d’en savoir plus les uns sur les autres. Bonne route !

Chargée de CommunicationTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Bébé 0-3 ans
Comment choisir son tapis d’éveil ?

Bébé est là et vous avez envie de lui offrir son premier petit nid d’éveil grâce à un tapis. Seulement, à partir de quel âge mettre bébé sur un tapis d'éveil ? Et surtout, quel tapis choisir ? Il en existe de toutes les formes, toutes les tailles, toutes les couleurs… Difficile de se repérer et de choisir le bon tapis d’éveil, adapté à votre tout petit et à ses besoins.

On vous donne ici quelques repères et conseils pour vous guider dans votre choix.

À quoi sert un tapis d’éveil ? 

Lorsque l’on aménage les lieux de vie pour l’enfant, il est important de bien distinguer les différents espaces ; notamment l’espace jeu de l’espace nuit lorsque cela est possible. Choisir un tapis d’éveil, c’est investir dans un coin éveil pour développer les capacités motrices et cognitives de bébé. Il va permettre de stimuler différents sens : la vue, le toucher, parfois aussi l’ouïe et le goût lorsque l’enfant mettra les éléments dans sa bouche.

Quelles sont les recommandations pour choisir le tapis d’éveil de bébé ? 

  • Privilégiez un tapis modulable et évolutif : le mieux est de pouvoir ajouter ou supprimer les éléments sur votre tapis et votre portique. L’enfant prendra toujours plaisir à jouer et à s'émerveiller avec de nouveaux jouets.
  • Les textures doivent être variées pour favoriser l’éveil et la découverte.
  • Privilégiez les couleurs vives et flashy. Bébé les voit davantage.
  • N’hésitez pas à ajouter un miroir fixé au mur, ou quelques objets adaptés à bébé où il pourra observer son reflet et son environnement.
  • Avoir un portique bébé au-dessus de son tapis n’est pas forcément indispensable. Mais si vous en souhaitez tout de même un, le plus bénéfique est d’avoir des éléments modulables qui peuvent être changés à tout moment.
  • Faites attention aux normes lorsque vous choisissez votre tapis d’éveil : norme NF EN 71-1,2 et 3, non feu M2…

Comment utiliser le tapis d’éveil selon l’âge de l’enfant ? 

Il est recommandé de ne pas mettre bébé sur un tapis d’éveil avant ses 2 mois. Avant cet âge, préférez vos bras qui seront bien plus adaptés et plus chaleureux pour votre tout petit.

Voici quelques conseils d’utilisation :

Rouler, naviguer, toucher… Quels sont les différents tapis pour les tout-petits ? 

Tapis d’éveil 

Découvrez nos tapis d’éveil grand confort qui s’adaptent à l’évolution de l’enfant. Version couchée pour le tapis basic, semi assise et maintenue pour le tapis évolutif, assise pour le coussin d’éveil.

Avec ses formes amusantes et textures diverses très douces, ces tapis d’éveil amuseront bébé dès la naissance. Les multiples activités : bruissements, hochets, miroirs, peluches musicales, vibrations… favoriseront son développement sensoriel. Tous les éléments suspendus peuvent s’attraper !

Tapis de motricité bébé 

Légers, moelleux et souples, retrouvez des tapis premier âge faciles d’utilisation et d’entretien (cuirette italienne nettoyable en un coup d’éponge).

Tapis d’activités

Assis, couchés ou à quatre pattes, les plus petits exploreront avec bonheur ces amusants tapis colorés. Grâce à leurs multiples textures, les tapis d’activités offrent des simulations riches sur le plan sensoriel et participent à la découverte de la relation de cause à effet, indispensable au développement des tout petits.

Tapis d’activité 3D

Tout en relief, la gamme de tapis en 3 dimensions est ultra douce et confortable. Chaque modèle est agrémenté d’éléments souples indépendants qui viennent ajouter un intérêt ludique.

Les petits compléments

Les portiques d’éveil : modulables pour s’adapter aux besoins de l’enfant.

Les hochets d’activité : pour ajouter et enlever des éléments du portique d’éveil. Ou même pour accrocher dans la voiture, sur un parc...

Les doudous : des éléments indispensables à la motricité libre de bébé. À disposer sur le tapis, pour être attrapé, lancé, mordu…

Les miroirs : pour observer son reflet et ses sourires.

Les livres d’activités : pour découvrir des pages texturées, pleines de couleurs...

N’oubliez pas, ne jamais laisser un petit seul et sans surveillance sur un tapis d’éveil ! 

À lire aussi sur notre blog 

Le choix du lit à partir de 2 ans 

Comment s’initier à la motricité libre ? 

Comment favoriser l’éveil de bébé en aménageant un Nido Montessori ? 

Sources 

Vidéo : Aménager un coin d’éveil 

Comment bien utiliser le tapis d’éveil ?

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :