Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansComment s’initier à la motricité libre

Comment s’initier à la motricité libre

et accompagner le développement moteur de Bébé.

 

Tout en découvertes, un espace de motricité libre doit répondre à plusieurs critères : la sécurité, la facilité d’entretien, la modularité ET la pédagogie. Nous vous proposons ici de découvrir la motricité autonome ou libre. Permettre à l’enfant de se mouvoir en toute sécurité, sous un œil attentif, et sans le maintenir dans une position dont il n’a pas la maîtrise, sont les bases de la motricité libre.

 

La motricité libre, qu’est-ce que c’est ?

La motricité libre, élément de la pédagogie Loczy, est un concept apparu dans les années 60, avec les travaux du Docteur Emmi Pickler, dans lequel un développement moteur autonome est permis à l’enfant. Avant d’être suffisamment mature pour se lancer, le nourrisson est entouré physiquement et verbalement pour créer un environnement propre à générer une sécurité affective. L’installer dans un transat douillet, le rassurer en le positionnant sur un cale-bébé ou encore en le portant contre soi, en le câlinant et en échangeant avec lui, permet au nourrisson de gagner en confiance. À partir de ses 4 mois environ, le jeune bébé, peut être laissé libre de ses mouvements. L’enfant est autonome et l’adulte l’accompagne de son regard bienveillant. Ainsi, le bébé est accompagné dans des positions qu’il peut reproduire seul et où il peut se maintenir sans l’aide d’objet.

 

Pourquoi la pratiquer ?

Laisser l’enfant accomplir ses propres objectifs, c’est lui permettre de gagner en autonomie. Ne pas intervenir lorsqu’il essaye d’attraper des objets ou qu’il tente simplement de nouveaux mouvements, c’est lui induire l’idée qu’il peut y arriver seul. Le bébé se sent ainsi capable de découvrir son équilibre. Grâce à ses expérimentations, il éveille ses capacités et gagne en confiance. Bien sûr, la présence d’un adulte pour s’assurer que le bébé ne soit pas en situation de danger est essentielle. De plus, la présence attentive de l’adulte contribue à la sécurité affective de Bébé.

 

Et en pratique ?

Pour en comprendre le principe, voici ici quelques positions, à envisager comme des points de départ pour encourager bébé dans une motricité spontanée :

 

motricité libreÀ nous le roulé-boulé

Dans un premier temps, il est possible de déposer l’enfant sur le dos, sur un environnement moelleux comme un tapis en toile enduite (qui se lave d’un coup d’éponge… pfiou, une machine en moins) pour limiter les bosses. Un meuble bas permet de placer des jeux à sa hauteur, un cube, une balle, un doudou d’activité, etc. Bébé va pouvoir commencer par les observer puis vite vouloir s’en servir. Il va apprendre seul à se retourner et rouler pour attraper les objets de son attention. Petit à petit, il maîtrise les mouvements de son corps. Pour faciliter ses mouvements, vêtissez l’enfant sans entrave, avec des tissus souples.

 

motricité libreBientôt le quatre pattes

Allongé sur le ventre, Bébé va relever sa tête puis tout doucement apprendre à se redresser sur ses genoux et ses mains pour découvrir le quatre pattes. C’est le début de son autonomie physique ! Il découvre le bonheur de se déplacer seul et d’atteindre les objets de son choix sans être tributaire de l’adulte.

 

motricité librePrêt à s'asseoir

Placez le bébé sur le ventre, la tête levée, les bras en appui et une jambe repliée. À partir de cette position, il va pouvoir se retourner et s’enrouler afin d’atteindre une position assise. Ici, le petit d’homme découvre son équilibre tout en découvrant le monde depuis un nouveau point de vue. L’enfant qui apprend seul à s'asseoir, développera sa capacité à maintenir cette position naturellement. Pour l’encourager, vous pouvez placer des objets de curiosité légèrement en hauteur. Ainsi, un miroir accroché au mur peut l’encourager. Et quel bonheur de se découvrir !

 

motricité libreDebout moussaillon

Il peut ensuite s’aider d’objets pour se redresser. A quatre pattes, une prise solide lui permettra de se hisser au sommet ! Une barre lui servira à se maintenir en position debout. En attendant qu’il se tienne debout, n’hésitez pas à suspendre à la barre de petits miroirs ou objets qui sont autant de supports de découverte.

 

motricité libreDebout sans aide

L’enfant va ensuite apprendre à se lever seul, sans l’aide de prise ou de support. Bien que périlleuse, l’enfant prend plaisir à exercer cette motricité dont il est le seul acteur. Ainsi, il est le propre chef d’orchestre de ses progrès.
Et vous ? Pratiquez-vous déjà la motricité libre ? Quelles sont vos astuces pour la mettre en place ? N’hésitez pas à commenter et partager vos expériences.

 

NB : la motricité libre n’est qu’un des éléments de la pédagogie Loczy.

 

Sources pour aller plus loin : Le site de l'association Pikler Lóczy-France , extraits du film " Motricité libre : bien dans son corps, bien dans sa tête ", Dossier des Pros de la petite enfance

Chargée de CommunicationTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :