Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

AccueilBébé 0-3 ansL'œil du proAvant trois ans, on maîtrise les écrans !

Avant trois ans, on maîtrise les écrans !

Télévision, tablette, smartphone, etc, les écrans ont envahi notre quotidien et donc, celui des enfants. Ils sont divertissants et sont souvent perçus comme pratiques dans certaines situations, principalement pour occuper nos chers bambins. Pourtant, depuis quelques années, de nombreuses études mettent en exergue leur nocivité avérée notamment pour les moins de 3 ans. Ces méfaits bien connus sur le plan scientifique demeurent sous-estimés ou peu connus des parents et des professionnels de la petite enfance. Quels sont les dangers d’une surexposition ? Comment accompagner les parents sans les culpabiliser ?

Les écrans, de simples “joujoux numériques” ?

Qui n’a pas laissé son enfant devant un écran, histoire d’avoir la paix pendant quelques minutes ou tout simplement de le mettre au calme ? Personne ne vous jettera la pierre ! Depuis son introduction dans tous les foyers français au milieu des années 1960, le petit écran jouit d’une bonne réputation, renforcée par les publicitaires. Pourtant, son influence sur les activités des enfants s’est très vite fait ressentir : en effet, la présence devant les écrans s’est faite au détriment des activités physiques et du jeu libre. Le constat est encore plus alarmant pour les moins de trois ans : les chaînes thématiques “dédiées aux bébés” se multiplient, les écrans envahissent leur quotidien etc. Dès 2016, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a décidé de prendre le sujet à bras le corps avec sa campagne “La télévision n’est pas un jeu d’enfant”. Il a alors imposé aux distributeurs et diffuseurs de contenus présentés comme “spécifiquement pensés pour eux” d’afficher un message d’avertissement et de prévention des adultes : « Regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de trois ans, même lorsqu'il s’agit de chaînes qui s’adressent spécifiquement à eux ». Si les autorités ont pris les devants concernant le petit écran, peu de messages de ce type sont diffusés pour les autres supports. Prenons le cas des tablettes tactiles et de leurs programmes éducatifs : à l’image de la télévision en son temps, ces derniers sont censés rendre les enfants plus éveillés, plus intelligents. Pourtant, s’ils occupent nos chers bambins de “manière efficace”, ces “joujoux” numériques ne créent qu’un environnement pauvre et surstimulant. En effet, alors que les enfants ont besoin d’expérimenter et de stimuler tous leurs sens, l’écran leur permet de n’en stimuler que deux : la vue et l’ouïe. Un effet réducteur qui n’est pas sans danger sur le développement de l’enfant.

Avant trois ans, les écrans n’apportent rien…

… ils peuvent même être un danger. C’est pourquoi, le Ministère de la Santé a décidé de diffuser un message de prévention dans le carnet de santé de chaque nouveau-né. En effet, avant trois ans, Bébé est véritablement captivé par l’écran : il regarde les images, les sons et les formes diffusées mais il lui est impossible de comprendre ce qui se passe devant ses yeux. Alors que le monde qui l’entoure est en trois dimensions, tout cet univers se réduit à deux sens devant un écran. De plus, peu à peu, il va se détourner d’autres activités essentielles à son développement et présenter de nouveaux troubles : troubles du sommeil, troubles de l’attention et de la concentration, agitation, irritabilité, impulsivité etc. L’enfant surexposé devient alors un vrai sujet d’inquiétude : il reste passif devant l’écran et n’a plus d’échanges relationnels avec son parent car son attention est consommée par l’écran. Or, entre 0 et 3 ans, il est important pour Bébé d’utiliser les cinq sens et de réaliser des expériences ludiques pour découvrir et comprendre le monde : observer, manipuler, jouer, toucher, frapper plus ou moins fort sur les objets, en découvrir la texture etc. Le temps passé sur les écrans le prive de cette exploration et surtout des échanges avec autrui, notamment les adultes qui l’entourent, alors même que ces échanges sont cruciaux pour le développement du langage. En effet, Bébé apprend à parler par imitation grâce aux interactions qu’il a avec les autres et par l’erreur, corrigée par l’adulte présent. Un échange que la tablette interactive ne peut proposer. Un constat alarmant mais pas irréversible !

Quelques conseils à prodiguer aux adultes

  • Ne pas exposer les enfants aux écrans avant 3 ans
  • Avant trois ans : évitez de mettre votre enfant dans une pièce où la télévision est allumée même s'il ne la regarde pas, ou éviter de regarder la télévision si Bébé est dans la pièce
  • Ne pas donner de tablette ou de smartphone à un enfant, quel que soit son âge pour le calmer, ni pendant ses repas, ni avant son sommeil. Préférez l’écoute d’un livre audio ou de musique, une activité coloriage ou de collage de gommettes.
  • Partagez un moment de jeu avec Bébé tous les jours afin qu’il soit en mouvement.
  • Donnez l’exemple ! Limitez votre propre usage des smartphones, tablettes et télévisions.

 Et n’oubliez pas : les écrans ne sont pas des jeux d’enfants !

 Pour aller plus loin

Chargée de CommunicationTous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA Image
Le code de sécurité est requis
Enfant 3-12 ans
Dormir à la belle étoile quelle drôle d’idée

Chers astro-campeur,

Envie de dormir à la belle étoile entouré de votre petite tribu et  transmettre à vos petits Crusoé des montagnes votre amour de la nature ? Envie d’admirer ensemble la magie des nuits étincelantes, leur expliquer la formation des étoiles et leur signification, écouter les bruits de la nuit ?  Pour vous permettre de réaliser vos envies nous avons veillé toute la nuit. Voici nos 5 conseils pour une nuit à la belle étoile réussie.

Conseil n° 1 : Bien choisir son emplacement

La camping à proximité des marais, aussi appelé “Everglades français” pour plus d’exotisme n’est pas franchement le lieu le plus approprié pour dormir. Le voisinage peut être hostile, surtout la nuit. Les “bzz” menaçants ruineront votre sortie nocturne et vous pourriez vous lever le matin avec un visage taillé façon pop-corn. Préférez un espace dégagé, pas trop éloigné des chemins pédestres, ni trop isolé. Pour les plus réticents, une première nuit étoilée en camping ou dans le jardin de famille peut aussi être envisagée.

Conseil n° 2 : Organiser une sortie repérage

Equipé de lunettes à vision nocture, d’une frontale à énergie “lunaire” et d’un GPS dernier cri, vous vous prenez pour le roi des sentiers, mais méfiez-vous la nature est imprévisible et une sortie de piste est possible. Si le bivouac hors des sentiers battus vous tente, n’hésitez pas à organiser quelques jours auparavant de petites randonnées sur terrains gras ou escarpés. Vous habituerez les enfants à ce nouvel environnement, à ses bruits, à ses animaux et insectes pour qu’ils dorment le soir venu sur leurs deux oreilles.

Conseil n° 3 : Jouer les météorologues

Chaleur, soleil, foudre, éclairs, pluie, ou chutes des températures,  nous avons tendance à oublier que l’été aussi le thermomètre joue les variables. Et si la montagne et son magnifique panorama vous inspire, méfiez vous ! En altitude, le temps change rapidement et les orages se font entendre. Avant de jouer les alpinistes, renseignez-vous auprès de guides ou offices du tourisme sur les conditions climatiques prévues. Pour une nuit sur la plage, le bulletin météo du journal suffira, attention cependant aux coefficients de marées…

Conseil n° 4 : Empiler les couches

Pour éviter de se faire surprendre par la rosée du matin, un conseil empilez les couches. Tapis de sol, de camping, couverture de survie… garantissez-vous la meilleure isolation. On n’oublie pas de se couvrir, parce que l’été aussi les nuits peuvent être très fraîches : T-shirt, polaire, doudoune, chaussettes et même petit bonnet pour les plus frileux. Emmitouflé dans son duvet, protégé par ce cocon de douceur, Ptiloup va se voir pousser des ailes (de papillon).

Conseil n° 5 : Jouer les astronautes

Préparez cette première nuit sous les étoiles en parcourant des livres sur les constellations ou en observant un globe terrestre jour/nuit. Ptiloup sera très fier de décrypter ces nouveaux messages que le ciel lui envoie et s’amusera à rechercher l’étoile polaire, la Grande Ourse, la Petite Ourse ou Cassiopée. Un petit moment de complicité en famille idéal pour partager vos connaissances et attiser la curiosité astronomique de votre enfant. Est-ce l'étoile de grand papi qui brille comme ça ? Les extraterrestres existent-ils ? Peut-on déménager sur une autre planète ? Nul doute Ptiloup sera sur son petit nuage et vous aussi.  

Faites de beaux rêves !

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :