Le rendez-vous des enfants,
des parents et des professionnels

Julie Lhommedé

Enfant 3-12 ans

Chers astro-campeur,

Envie de dormir à la belle étoile entouré de votre petite tribu et  transmettre à vos petits Crusoé des montagnes votre amour de la nature ? Envie d’admirer ensemble la magie des nuits étincelantes, leur expliquer la formation des étoiles et leur signification, écouter les bruits de la nuit ?  Pour vous permettre de réaliser vos envies nous avons veillé toute la nuit. Voici nos 5 conseils pour une nuit à la belle étoile réussie.

Conseil n° 1 : Bien choisir son emplacement

La camping à proximité des marais, aussi appelé “Everglades français” pour plus d’exotisme n’est pas franchement le lieu le plus approprié pour dormir. Le voisinage peut être hostile, surtout la nuit. Les “bzz” menaçants ruineront votre sortie nocturne et vous pourriez vous lever le matin avec un visage taillé façon pop-corn. Préférez un espace dégagé, pas trop éloigné des chemins pédestres, ni trop isolé. Pour les plus réticents, une première nuit étoilée en camping ou dans le jardin de famille peut aussi être envisagée.

Conseil n° 2 : Organiser une sortie repérage

Equipé de lunettes à vision nocture, d’une frontale à énergie “lunaire” et d’un GPS dernier cri, vous vous prenez pour le roi des sentiers, mais méfiez-vous la nature est imprévisible et une sortie de piste est possible. Si le bivouac hors des sentiers battus vous tente, n’hésitez pas à organiser quelques jours auparavant de petites randonnées sur terrains gras ou escarpés. Vous habituerez les enfants à ce nouvel environnement, à ses bruits, à ses animaux et insectes pour qu’ils dorment le soir venu sur leurs deux oreilles.

Conseil n° 3 : Jouer les météorologues

Chaleur, soleil, foudre, éclairs, pluie, ou chutes des températures,  nous avons tendance à oublier que l’été aussi le thermomètre joue les variables. Et si la montagne et son magnifique panorama vous inspire, méfiez vous ! En altitude, le temps change rapidement et les orages se font entendre. Avant de jouer les alpinistes, renseignez-vous auprès de guides ou offices du tourisme sur les conditions climatiques prévues. Pour une nuit sur la plage, le bulletin météo du journal suffira, attention cependant aux coefficients de marées…

Conseil n° 4 : Empiler les couches

Pour éviter de se faire surprendre par la rosée du matin, un conseil empilez les couches. Tapis de sol, de camping, couverture de survie… garantissez-vous la meilleure isolation. On n’oublie pas de se couvrir, parce que l’été aussi les nuits peuvent être très fraîches : T-shirt, polaire, doudoune, chaussettes et même petit bonnet pour les plus frileux. Emmitouflé dans son duvet, protégé par ce cocon de douceur, Ptiloup va se voir pousser des ailes (de papillon).

Conseil n° 5 : Jouer les astronautes

Préparez cette première nuit sous les étoiles en parcourant des livres sur les constellations ou en observant un globe terrestre jour/nuit. Ptiloup sera très fier de décrypter ces nouveaux messages que le ciel lui envoie et s’amusera à rechercher l’étoile polaire, la Grande Ourse, la Petite Ourse ou Cassiopée. Un petit moment de complicité en famille idéal pour partager vos connaissances et attiser la curiosité astronomique de votre enfant. Est-ce l'étoile de grand papi qui brille comme ça ? Les extraterrestres existent-ils ? Peut-on déménager sur une autre planète ? Nul doute Ptiloup sera sur son petit nuage et vous aussi.  

Faites de beaux rêves !

Enfant 3-12 ans

La chambre de votre enfant est envahie de jouets et gadgets en tout genre. Garder un lit fait plus de 10 minutes est une victoire personnelle et marcher sans écraser un seul jouet une prouesse d’équilibriste (non parce qu’un lego sous un pied c’est juste ….très douloureux…).

Parce que nous vous comprenons, nous sommes partis à la recherche d’astuces pour une chambre rangée ou proprement désorganisée toute l’année.

Penser accessibilité

Il faut penser petit. Aux yeux de votre enfant, vous êtes un géant. Tout vous est accessible (étagère, penderie, table à langer, lit). Vous êtes parfaitement autonome et Ptiloup aimerait bien l’être aussi. Attention “il ne s’agit pas d’abandonner un enfant à lui même pour qu’il fasse ce qu’il veut mais de lui préparer un milieu où il puisse agir” comme nous l’indique Maria Montessori. Chouchou doit simplement être acteur de son environnement. Réalisez ou achetez des meubles à sa taille. Équipez-vous de mini-bacs comme le bac à album Up et attribuez chaque bac à une catégorie de jeu : Ex : le bac à poupée, le bac à voitures, le bac à doudous….C’est un premier tri et c’est surtout très efficace pour retrouver la dernière voiture rouge qui roule super vite (parmi des dizaines de voitures rouges qui roulent super vite).

Créer des espaces

Non, la couette n’est pas un tapis de courses, le lit un trampoline et les rideaux ne sont pas franchement conçus pour faire une cabane….quoique dans une cabane, on dort très bien. Mais pour éviter que le bazar ne devienne un état permanent de la chambre, on crée des espaces. C’est ce qu’on appelle le bazar organisé 😉

  • L’espace pour dormir : Lit, commode, veilleuse… Cet espace cosy, douillet invite au repos et doit être accessible pour faciliter l’autonomie (par exemple le lit cocon…) Ainsi, si Ptiloup ressent le besoin de se reposer il ira “se ranger” tout seul comme un grand.
  • L’espace pour jouer. Dans cet espace, c’est simple il y a des jeux, des jeux et encore des jeux. Il n’est pas nécessaire d’y entreposer tous les cadeaux de Noël. Un florilège de 3 à 6 types de jouets fera l’affaire. Échangez certains jouets tous les 2 ou 3 semaines pour stimuler l’éveil de votre enfant et faites appel à sa créativité et à son imaginaire.
  • L’espace pour s’habiller et faire sa toilette. Attention il ne s’agit pas d’aménager un dressing avec salle de bain attenante. Une petite penderie avec une commode avec quelques tiroirs suffisent. Accrochez un petit miroir au mur pour que Ptiloup puisse s’habiller (ou choisir sa tenue) tout seul le matin. Et le soir, on n’oublie pas de mettre ses chaussettes et son slip étoiles dans le bac à linge sale.

Expliquer ce que c’est que ranger

Nous avons tous une vision du rangement (et de la propreté) différente. Pour un enfant, ranger rimera le plus souvent avec cacher. Pour l’adulte, ce sera trier, nettoyer, plier, regrouper (sans entasser). Alors, pour éviter toute déconvenue, crise et hurlement, pourquoi ne pas prendre le temps d’expliquer ce qu’on entend par ranger et accompagner Ptibout dans sa démarche. Par exemple :

Pour les enfants de moins de 3 ans :

  • Ranger ses livres et ses jouets
  • Ranger son cartable
  • Préparer ses vêtements pour le lendemain
  • Ranger son manteau et ses chaussures

Pour les plus de 3 ans :

  • Faire son lit avant de partir à l’école
  • Ranger son bureau pour les leçons
  • Ranger ses vêtements dans la commode
  • Préparer et ranger sa boîte à goûter

Le ménage et ses vertus

Aussi étrange que cela puisse paraître, le ménage a de nombreuses vertus thérapeutiques et éducatives (oui, oui !). En rangeant leur chambre, les enfants apprennent à devenir autonome. Ils acquièrent des automatismes (qui sauront faire la différence à l’adolescence…). Vous leur faites confiance, ils se sentent responsables et utiles. Et puis ils ne s’agit pas de transformer Ptiloup en Cosette des temps modernes, le rangement c’est aussi à quatre, six ou huit mains quand c’est vraiment le bazar. Pourquoi ne pas imaginer un jeu “celui qui range le plus vite…?”  Et vous verrez... ça se passera tout de suite mieux.

Retrouvez nos autres astuces “chambre enfant” sur l’article Aménager une chambre d’enfant

Quelques objets pour une chambre au carré :

BAC À ALBUMS Up

Contour de matelas Cocon + Matelas Waterproof

RANGEMENT

ARBRE PORTEMANTEAU Cactus

Coffre

Sources :

Huffington post

Parents

Blog assistante maternelle

Naître et grandir

Envoyer cet article à un ami


Veuillez remplir les champs obligatoires
Veuillez saisir une adresse email valide
Veuillez saisir une adresse email de destination valide
Votre message à été envoyé
Une erreur s'est produite. Le message n'pas été envoyé
Votre nom :
Votre email :
Destinataire :
Commentaire :